Les études de prévisions par la méthode des transits

L'astrologie ne prévoit pas les évènements concrets

Ces quelques lignes s'adressent à toutes celles et ceux qui ne connaissent pas la méthode des transits, l'une des méthodes - probablement la plus fiable - utilisées par l'astrologie pour prévoir le climat à venir dans différents domaines de la vie, avec beaucoup de prudence.

D'abord, comme nous le répétons tout au long du site, la prévision par l'astrologie, quelle que soit la méthode utilisée, est un domaine sensible et parfois trompeur pour les néophytes. En effet, aucun évènement ne peut être prédit par cette discipline : il est important d'en avoir conscience.

Très souvent, il ne "se passe rien" de concret mais dans notre tête ou notre coeur, nous nous sentons particulièrement sereins ou bien vivons au contraire un véritable ouragan à telle ou telle période.

Les transits indiquent la probabilité de ressenti à différentes périodes

Il n'est ici pas question de prévisions matérialisées forcément pas des faits, mais de prévisions de ressenti. La méthode des transits, l'une des plus fiables, permet de dater ces ressentis en comparant la position des planètes mondiales pendant la période considérée, jour après jour, avec les planètes et les maisons du thème de naissance.

Elle permet aussi de hiérarchiser leur importance par un certain nombre de règles (dont la répétition des aspects planétaires avec le thème de naissance, une exclusivité Astrotheme) décrites sur certains pages du site.

Synthèse ou succession d'interprétations des transits ?

Comment se présente une étude de prévisions par transits ? Du fait de la méthode elle-même, il s'agit d'une succession d'influences planétaires, datées, hiérarchisées et interprétées. Cette liste peut du coup décontenancer ceux qui lui sont étrangers et qui peuvent y voir, en apparence, un manque de synthèse.

Ceux par contre qui ont l'expérience de cet outil, savent que si l'on est capable de montrer au lecteur ce qui est important et ce qui l'est moins, la synthèse est présente, indirectement, même si parfois, deux ou plusieurs influences s'exercent simultanément pour un même domaine : prenons par exemple un carré uranien en même temps qu'un trigone de Jupiter sur une Vénus natale en maison 5. Dans ce cas, une tension va s'exercer dans le domaine affectif, une envie de rupture ou de renouveau (Uranus), mais en même temps, une façon bienveillante et apaisée d'appréhender les choses avec recul, pour ne pas forcément trancher la relation et voir ses bons côtés (Jupiter) : c'est ce qui se passe dans la vie, de la même façon, sans qu'il y ait de contradiction.

L'absence de synthèse apparente vient donc de la méthode elle-même. Sur Astrotheme, nous avons hiérarchisé toutes ces influences de façon à avoir très vite en tête, en quelques secondes, les dates importantes à retenir, notamment avec un aspectarian (tableau graphique de tous les aspects de transits) interactif permettant de naviguer d'interprétation en interprétation de façon continue et ergonomique, et ce quelle que soit la taille du document. Ce graphique ainsi que cette hiérarchisation de l'importance des transits pallient ce manque de synthèse propre à la méthode.

Ressenti ou évènement concret en fonction de la nature du transit

Pourquoi dans certains cas, le ressenti reste sans effets concrets, et dans d'autres, un évènement se produit ?

La seule réponse que l'on peut faire, est que plus l'influence planétaire et donc le ressenti est fort, plus la probabilité que cela se concrétise par un fait est importante. Notamment s'il y a répétition d'aspects dans le natal, ou si les indices sont concordants avec d'autres méthodes comme la révolution solaire, les directions secondaires ou par arcs solaires, pour prendre les plus connues.

L'utilité de la méthode des transits et le danger de "savoir"

Ainsi, il faut bien comprendre que même si ces prévisions indiquent "seulement" une probabilité de ressentis, de feeling, elles restent un outil très intéressant dans la mesure où la connaissance des climats planétaires décrits par ces transits permettent de se préparer intérieurement, par exemple pour freiner ses impulsions lors de climats moins favorables, ou de prendre certains risques lorsqu'ils sont très encourageants.

Ce n'est pas toujours vrai. Le reproche que certaines personnes font, avec raison parfois, est que "savoir à l'avance" dans le cas des transits défavorables - même s'il s'agit d'un ressenti - peut inhiber l'action ou rendre malheureux, alors même que sans lire son étude, il n'y avait pas de souci. Ici, tout dépend de la sensibilité et de la vulnérabilité de chacun. Parfois, il est préférable de ne pas être averti si l'on ne peut s'empêcher d'être heurté par ces prévisions de ressenti.

Le juste milieu (dans la façon de considérer ces études) est sans doute la meilleure approche : ne pas accorder d'importance excessive à ses transits en carré ou en opposition et plutôt les voir comme passage obligé pour faire évoluer sa personnalité, se transformer en vue d'un nouvel équilibre plus en accord avec nous-mêmes - c'est d'ailleurs l'une des grandes idées de l'astrologie par rapport aux aspects et transits dits négatifs.

Il faut surtout vivre sa vie et non pas la vivre en lisant ses transits, par procuration en quelque sorte , ce qui reviendrait en prime à croire que tout vient sur un plateau, ce qui n'arrive quasiment jamais de toute façon, du moins pour les climats planétaires positifs : rester l'acteur et non le spectateur de sa vie doit être la règle, même avec ses prévisions astrologiques dans les mains.

Boutique Astrologique