Astrologie, horoscope, calcul de thème astral et études astrologiques de qualité
       
 
 

Les astéroïdes dans le thème astral

Astéroïdes et croyances

Au sujet des astéroïdes, les avis des spécialistes sont partagés : certains pensent qu'il faut prendre en compte l'influence de ces corps célestes, dont la plupart sont situés entre Mars et Jupiter. Ces corps célestes sont de différentes tailles mais souvent très petits, avec des orbites pouvant être elliptiques, plus ou moins étendues, par forcément stables ni précises. Leur composition, majoritairement rocheuse est également variable (métallique, silice ou carbone).

Pour beaucoup d'astrologues, la symbolique qui leur est liée reste anecdotique ou encore peu élaborée, faute de connaissances. Néanmoins, certains travaux, comme « L'univers des astéroïdes » de Jean Billon, dégagent des pistes intéressantes, en tout cas pour Cérès, Pallas, Vesta, Junon et Chiron, que nous avons choisi de traiter ici. Il faut bien garder en tête que si l'étude de ces planétoïdes doit être faite sous l'angle expérimental astrologique, elle n'en manque pas moins d'intérêt.

Histoire des astéroïdes

Plusieurs hypothèses ont encore cours concernant la formation des astéroïdes.

Au XVIe siècle, l'astronome/astrologue Johannes Keppler avançait déjà l'existence possible d'une planète entre Mars et Jupiter. Son intuition sera avérée en1801 quand l'astronome Giuseppe Piazzi a officiellement découvert Cérès. Il pensait avoir identifié une comète quand il s'est aperçu que le corps céleste avait une orbite. Trois autres astéroïdes ont été découverts les années suivantes. En 1802 ce fut le tour de Pallas. Cela rendit les astronomes perplexes car il était surprenant que deux corps célestes gravitent aussi près l'une de l'autre. L'étonnement grandit encore lorsque Junon en 1804 puis Vesta en 1807 ont été formellement ajoutées à la liste. Bien plus tard, en 1977, le 1er novembre, exactement, les astronomes découvraient Chiron, dont l'orbite est très particulière puisqu'elle contourne Saturne et Uranus (nous en parlons plus loin pour la symbolique de cette particularité : l'astéroïde faisant ainsi le lien entre la dernière planète personnelle et la première collective).

A ce jour, on estime à plusieurs centaines de milliers le nombre d'astéroïdes de plus d'un kilomètre (seulement 26 ont une taille supérieure à 200 km). Du fait de cette taille, Cérès est le seul astéroïde quasiment sphérique. Son diamètre est de 946 km, soit un peu moins du tiers de celui de la Lune. Sa masse représente environ le tiers de la masse totale de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter.

Plusieurs théories ont été émises pour expliquer l'origine des astéroïdes. Celle qui recueille actuellement les faveurs d'une majorité d'astronomes considère qu'il s'agit d'un ensemble de blocs qui n'aurait pas pu former une planète, soit un projet avorté à cause de la très puissante force gravitationnelle de Jupiter. Une seconde théorie considère les astéroïdes comme les fragments d'une planète de notre système solaire qui aurait explosé, mais cette théorie se défend plus difficilement. Une troisième théorie envisage qu'il s'agirait des débris d'un morceau de planète arraché lors d'une collision, ce qui présenterait l'avantage, par rapport à la théorie précédente, de pouvoir bien correspondre avec la masse totale des astéroïdes.

C'est paradoxalement la rétrogradation de Pluton au rang de planète naine par les astronomes en 2006 qui a attiré l'attention, par comparaison, sur les astéroïdes les plus importants (ceux que nous citons). En effet, le système solaire se voyait privé de la dixième planète, au grand dam de nombreux scientifiques, considérant que l' Union astronomique internationale avait pris une décision arbitraire en décrétant que Pluton n'était pas suffisamment grand pour faire partie du « club fermé » des planètes. Son rayon n'est en effet que de 1188 kilomètres, soit 20% du rayon terrien et son tour fait 7242 kilomètres, la distance entre Washington et Hawaii.

Par chance, Pluton a désormais récupéré son statut de planète de notre système solaire. Entretemps, les astrologues en ont profité pour approfondir leur réflexion globale sur les corps célestes du système solaire. Certains y ont également décelé de nouvelles voies pour enrichir leur discipline de prédilection. Faut-il pour autant accepter le message de ces milliers de planètes naines ? Ont-elles une place entière dans le système interprétatif ? Voilà quelques-unes des questions qui se posent. A ce jour, ces points ne sont bien sûr pas résolus de manière catégorique mais le débat a permis de nourrir les connaissances. D'une part, du point de vue technique, elles ne sont pas difficiles à placer dans un thème, puisque les éphémérides donnent leur position de manière précise (Astrotheme a d'ailleurs introduit la position des cinq principaux astéroïdes et d'autres corps hypothétiques dans les cartes du ciel interactives, en gris clair).

Cérès, Pallas, Vesta, Junon et Chiron : vertus, rôles et fonctions

C'est en faisant appel à la mythologie gréco-latine que les astéroïdes ont été popularisés.

L'Astéroïde Cérès, sa signification

Astéroïde Cérès

Comme on peut le voir, le graphisme de Cérès représente une faucille, évocatrice des moissons. On peut aussi y distinguer une croix surmontée par un demi-cercle, la première étant représentative de la matière, le second de l'âme.

Mythologie de Cérès

Cérès était l'émanation de la divinité Déméter grecque dans la mythologie romaine. Autrement dit, de la déesse des moissons. Elle personnifie la fertilité, puisqu'on célébrait son culte en été. Fille de Saturne (ce qui n'est pas étonnant, car il s'agit d'une beauté sévère) et de Rhéa, Cérès met à l'honneur le sol cultivé, de toutes les manières. On a souvent représenté Cérès comme une grande et belle femme, au regard lointain et aux longs cheveux blonds comme les blés. Avec un tel physique, il n'est pas surprenant qu'elle ait plu à Jupiter, de qui elle a eu une fille unique, Proserpine. Mais celle-ci, adolescente, lui a ensuite été enlevée par Pluton, dieu du monde souterrain, qui la convoitait. Effondrée, Cérès alla plaider sa cause auprès de Jupiter qui ordonna à Proserpine de rester l'hiver aux Enfers et auprès de sa mère à la belle saison. Le côté très intéressant de cet épisode mythologique veut que la nature soit particulièrement couverte de végétation lorsque la mère et la fille sont réunies.

Interprétation astrologique de Céres

Cérès représente le besoin de materner et d'être materné. Par extension, c'est le principe nourricier qui est valorisé. Cérès cherche à prendre soin de son corps physique et veut également se dévouer pour les autres.

La position de Cérès en signe indique le genre de nourriture dont le natif a besoin pour se sentir aimé, ainsi que sa façon se retourner ce don, d'être aussi une mère. A noter que son rôle ne s'interprète pas de la même manière que celui de la Lune, qui représente l'archétype complet du principe maternel. Cérès, pour sa part, est à mettre en relation avec l'élément Terre, voire avec les symboles du signe de la Vierge : c'est le côté à la fois pratique et raisonnable de la mère qui est à retenir. L'histoire insiste sur ce moment de l'éducation où la fille va s'affranchir de la protection de sa mère (en étant enlevée par Pluton). Il faut souligner encore quelques analogies du fait de son lien avec Pluton, puisqu'elle est descendue sous terre pour négocier avec ce dernier le sort de sa fille. Son rôle concerne donc également les nourritures de l'âme et de l'esprit puisqu'elle est en contact avec le monde invisible. Le compromis qui a été négocié avec Pluton illustre aussi le principe d'attachement-détachement.

En résumé, Cérès c'est la productivité, la méthode et l'analyse concrète, l'amour maternel et le sens de l'éducation, la capacité au détachement, mais aussi le manque de confiance, l'abandon, l'amertume et la mauvaise image de soi.

A noter que dans un thème masculin, une Cérès valorisée (par un luminaire, angles ou aspects) indique un homme qui aura à prendre en charge le rôle traditionnellement dévolu à la mère : nourrir, laver, éduquer, ou encore le père monoparental.

L'astéroïde Vesta, sa signification

Astéroïde Vesta

Du point de vue graphique, Vesta représente un vase dans lequel brûle une flamme. Le V de la forme du vase peut être considéré comme le symbole de la victoire après la purification par le feu, pour permettre notre évolution. La flamme a aussi pour principe de réactiver les souvenirs des incarnations passées.

Mythologie de Vesta

Vesta était une déesse romaine appartenant à la génération des douze grandes divinités de l'Olympe. C'est aussi la plus belle des divinités romaines, souvent représentée voilée. Elle était la sœur aînée de Jupiter et refusa d'épouser Apollon, rien que ça ! Elle préféra le rôle de déesse des feux de la Terre, devenant ainsi l'archétype de la gardienne du foyer et par extension de la commune et de la nation. Dans l'Antiquité, on érigeait dans toutes les maisons et même au centre de la ville un autel avec un feu sacré.

Vesta détient donc les clés de la cité et de la lumière divine, qu'elle a pour charge d'entretenir. Les vestales, ces prêtresses de la Rome antique, existent à cause de cette idée de la déesse.

Interprétation astrologique de Vesta

Dans un thème astral, Vesta représente le dévouement, tant à un idéal qu'à une cause ou à une religion. La mise en évidence de cet astéroïde dans un thème natal peut indiquer un goût pour l'ésotérisme (le feu sacré).

Vesta incarne aussi un besoin de pureté et de distance. C'est une concentration d'énergie très focalisée qui permet beaucoup de sacrifices personnels au profit d'une collectivité (à interpréter selon le signe, la maison et les aspects concernés).

Pour les mauvais côtés, Vesta souligne un comportement parfois rigide ou trop abstrait. Les spécialistes pensent que les personnes marquées par cet astéroïde ont tout avantage à faire des retraites pour brûler symboliquement les dettes karmiques qui restent en elles (pour les adeptes de l'astrologie karmique).

L'astéroïde Junon, sa signification

Astéroïde Junon

Du point de vue graphique, Junon est représentée par un sceptre royal. On remarque un axe vertical important qui évoque la droiture, voire la grandeur. La croix de la matière est reliée par cet axe à la partie supérieure, formée de deux croix de 45° l'une par rapport à l'autre, ce qui donne un graphique en forme de rose des vents, synonyme d'harmonie.

Mythologie de Junon

Junon était à la fois la sœur et l'épouse de Jupiter (la mythologie antique ne s'embarrassait pas de préjugés ou de morale). Elle aimait les bijoux, les parures et les beaux vêtements. Impressionné, Jupiter l'enleva et la viola. Et pour échapper à la honte, il consentit alors à l'épouser. Pour les Grecs et les Romains, Junon/Héra est devenue la déesse du mariage et présidait à toutes les activités des femmes. C'était la « Dame » par excellence, non sans une certaine vanité.

Interprétation astrologique de Junon

Dans un thème astral, cet astéroïde apporte des renseignements supplémentaires sur le mariage du natif ou de la native. C'est un indicateur de la propension à adopter des rapports conjugaux égalitaires. Par extension, Junon renseigne aussi sur la vie associative. Autrement dit, une position dominante de Junon incite à expérimenter durant toute sa vie les leçons de la maison VII.

Si Junon se rapporte en premier lieu à la vie relationnelle, avec une recherche de la manière de faire valoir ses droits, l'astéroïde peut aussi indiquer, en ce qui concerne la vie professionnelle, une orientation vers les métiers relatif à la beauté. Mais si elle est trop dominante, Junon poussera la personne à privilégier avant tout son couple, même au détriment de la carrière.

Les spécialistes de la synastrie notent enfin que dans les couples, on trouve souvent Junon superposé au signe solaire de l'autre, sans pour autant que cela soit une règle fiable pour le moment.

L'astéroïde Pallas, sa signification

Astéroïde Pallas

Du point de vue graphique, Pallas est un losange surmontant une croix. Symboliquement, le losange ressemble à un visage tourné vers le haut, tandis que la croix indiquerait une lance.

Mythologie de Pallas

Pallas était l'Athéna ou la Minerve antique. Elle est donc associée à la sagesse et à l'intelligence créatrice. Favorite de Jupiter, elle s'est illustrée par ses nombreux talents, allant de l'artisanat aux arts. Guerrière affûtée, elle était aussi liée à la victoire, qu'elle parvenait à atteindre sans brutalité, contrairement à Mars. Plus tactique que les autres, Pallas savait très bien manœuvrer pour obtenir ce qu'elle souhaitait. En ce sens, elle était invincible. Elle a d'ailleurs conseillé les dieux dans leur guerre contre les géants dans un épisode mythologique.

Interprétation astrologique de Pallas

Pallas incarne le côté battant du natif ou de la native. Elle évoque aussi nos qualités de perception, de visions et éclairs de génie. Pallas incite à se réaliser sur le plan social et professionnel. On peut également la voir comme un élément permettant d'affirmer l'émancipation de la femme. Elle exprime donc tant des côtés masculins que féminins, cherchant l'équilibre et l'harmonie.

Les femmes marquées par Pallas se montrent combatives et peu prêtes aux concessions. Tandis que du côté masculin, Pallas accorde un côté féminin très développé.

L'astéroïde Chiron, sa signification

Astéroïde Chiron

Le symbole graphique de Chiron ressemble de manière très évidente à la lettre K et surtout à une clé qui signifie l'action.

Mythologie de Chiron

Chiron était un centaure, créature au corps de cheval et à la tête d'homme, comme le Sagittaire, mais avec ses différences. Il était fils du titan Cronos, demi-frère de Jupiter et petit-fils d'Uranus. Il vivait dans une caverne et était connu comme le spécialiste des plantes médicinales. Il avait même sa préférée, l'herbe d'Amour, encore appelée l'herbe aux mille valeurs.

Il excellait même dans l'art de la guérison et était universellement connu pour ce talent. Enfin, Chiron enseignait et était porté sur la connaissance des corps célestes, autrement dit l'astronomie et l'astrologie.

Généreux, Chiron a vu son sort changé lorsqu'il a pris fait et cause pour Prométhée qui devait rester enchaîné à son rocher sauf si un immortel acceptait de renoncer à son immortalité pour le sauver. Ce que fit Chiron, qui a donc rejoint le monde des humains pour sa partie animale, tandis que son autre part devint une étoile brillant dans le ciel.

Interprétation astrologique de Chiron

Chiron mérite une interprétation détaillée car son histoire est riche en éléments. De nombreux ouvrages spécifiques sur cet astéroïde existent. En résumé, Chiron représente notre part de souffrance mais aussi nos capacités de guérison.

D'un point de vue plus général, Chiron représente aussi un passage social, puisque son orbite relie Saturne et Uranus. Il tient donc aussi de la nature de ces deux géants planétaires. Le lien ou transition entre le classique et l'avant-garde.

Conclusion

Celles et ceux qui s'intéressent à l'apport symbolique et mythologique dans l'art d'interpréter un thème natal jugeront sans doute que les astéroïdes permettent d'ajouter de nombreux détails supplémentaires à l'étude classique. A ce stade, il convient d'éviter toutefois d'exagérer leur importance, car ils restent subsidiaires aux planètes. C'est en tout cas un sujet intéressant pour la recherche, en attendant qu'il reçoive un jour peut-être, ses lettres de noblesse et de fiabilité.

Pour aller plus loin

Les éphémérides et calculs des astéroïdes

Sur Astrotheme, il est possible d'afficher les astéroïdes, leur position et leurs aspects entre -3000 et 3000 sur toutes les cartes du ciel, par exemple avec les applications gratuites transits et éphémérides ou thème astral et carte du ciel avec lequelle vous pouvez ainsi regarder la position en signe et en maison de ces cinq astéroïdes dans votre thème natal.

Ouvrages

L'univers des astéroïdes de Jean Billon, Broché

Chiron et Vesta en astrologie, de Roland Legrand, Broché

Boutique Astrologique