Service 0.40€/appel + prix appel Votre voyance immédiate au 08 92 42 9000
 
 

La conjonction mondiale Saturne Pluton de 2020

La conjonction Saturne Pluton

La rencontre de ces deux planètes est un évènement astrologique majeur, qui s'interprète avant tout sur le plan collectif. En effet, le cycle de Saturne et Pluton fluctue entre trente et quarante ans, à cause de l'orbite elliptique de Pluton.

Leur dernière conjonction a eu lieu le 8 novembre 1982 et il faut relever que s'agissant d'astres lents, le moment exact de leurs effets est mobile, dans le sens où il peut se produire un léger décalage, parfois de plusieurs semaines. Il vaut mieux considérer leur influence pour toute la période durant laquelle l'orbe n'est pas dépassé (ici déjà en 2019 et durant toute l'année 2020).

Une représentation de Saturne (Cronos) à Nuremberg
Une représentation de Saturne (Cronos) à Nuremberg

Par contre, la conjonction exacte est importante du point de vue du cycle entre les deux planètes, puisqu'elle marque le point de départ de celui-ci. En résumé, le 12 janvier 2020, se terminera le cycle de Saturne-Pluton (qui comprend l'ensemble des aspects entre elles) commencé en 1982 en Balance.

Il est intéressant de noter que l'enchaînement montre une indéniable montée en puissance de Saturne sur l'ambiance générale. En effet, même si la Balance est un signe doux, son second maître est tout de même Saturne : depuis 1982, les notions de rigueur et d'austérité se sont déjà faites plus fréquentes dans nos habitudes et nos sociétés. Là, alors que le nouveau cycle Saturne/Pluton débute à 22° du Capricorne, Saturne est en domicile. Il est au moins en accord avec les valeurs du signe, voire très puissant selon les différences d'interprétations entre les écoles astrologiques.

La rencontre de deux planètes à la réputation sévère

En soi, la rencontre de Saturne et Pluton entraîne une étape de durcissement. Comme chacun le sait, Saturne représente le temps et la responsabilité, c'est-à-dire la prise de conscience de la finitude des choses et des limites propres à la vie sur Terre. Pluton quant à lui symbolise les transformations profondes, l'énergie intérieure et secrète. L'alliance des deux planètes peut ainsi préfigurer un changement de société marqué par la constatation d'un manque des ressources, d'une impossibilité de continuer notre mode de vie actuel par manque de moyens, et de la nécessité d'effectuer des changements d'habitudes radicaux.

Le Capricorne, qui débute le jour du solstice d'hiver, représente notre conscience sociale. Si nous suivons l'ordre des saisons, il est associé, dans notre hémisphère, aux rigueurs de l'hiver. La nature a l'air immobile et la terre stérile mais ce n'est qu'une apparence. Profondément enfouies, les graines attendent le retour des beaux jours et concentrent leurs forces. En gardant en tête cette image, nous comprenons que ce signe nous enjoint d'économiser ces énergies, pour se développer.

L'autre analogie possible est celle du sommet de la montagne qui semble inaccessible mais qui sera atteint si nous l'escaladons un pas après l'autre, avec persévérance et prudence.

En Capricorne, la conjonction Saturne-Pluton peut faire peur. Pour certains qui se basent sur le passé, il est vrai qu'elle a pu correspondre à des évènements difficiles, lourds à porter, voire même des conflits.

Elle a souvent été en toile de fond lors de l'émergence de crises, de troubles importants pendant lesquels un sentiment de lassitude s'exprimait par des explosions de violence. Rien de bien gai. Et comme moindre mal, une angoisse collective prédominait.

Une représentation de Hadès (Pluton) à Hierapolis
Une représentation de Hadès (Pluton) à Hierapolis

Toutefois, le fait qu'elle ait lieu en Capricorne nous laisse entrevoir que l'expression sera plus contenue que si elle était dans un signe d'air ou de feu. La persévérance du signe peut aussi être synonyme de courage. Il y a, bien sûr, cette notion de non-retour en arrière.

Nous devrions par exemple entendre assez souvent des phrases du genre: « ce n'est pas négociable ». En d'autres termes, les structures et les pouvoirs en place seront malmenés, et les évolutions difficiles, arrachées avec efforts et douleurs.

Un autre modèle de société en gestation

Par contre, la conjonction Saturne-Pluton en Capricorne peut aussi amener l'ensemble des peuples à comprendre qu'il faut changer de modèle, nécessité faisant loi. Il faut voir loin, lancer des plans d'économies. Pendant ce temps, les sociétés sont en route vers ces transformations complètes : celles-ci prendront le temps nécessaire.

En 2020, la conjonction aura ceci de spécial que Jupiter rejoindra le duo Saturne-Pluton. Si le maître du Sagittaire a une réputation bénéfique, ce n'est pas toujours le cas. Parfois, il agit surtout pour amplifier des énergies en place. Mais il peut créer de l'exagération. Dans le cas présent, Jupiter pourrait ainsi augmenter les peurs de l'inconnu et la colère froide des citoyens. C'est en tout cas une possibilité.

L'espoir incarné par Neptune

Toutefois, un des atouts de l'année 2020 sera le sextile de la conjonction Saturne/Pluton à Neptune. Certes, il n'est pas exact, mais avec environ 5 degrés d'orbe, nous pouvons considérer qu'il aura une petite influence, en particulier sur le plan de l'ambiance collective, et que l'effet sera positif.

Neptune représentant l'idéal, nous pourrions penser que cette lente marche aboutira à un nouveau modèle de « vivre ensemble » plus humaniste ou acceptable. Voilà pour l'hypothèse favorable des évènements à venir pour 2020.

Mars vient mettre le feu aux poudres

Les périodes délicates seront celles où les transits des autres planètes viendront activer des tensions sur le duo mondial Saturne-Pluton. Il s'agira d'être prudent lors des passages du Soleil, de Vénus, de Mercure et surtout de Mars sur les degrés 20 à 25 du Bélier, Cancer et Balance.

La carte du ciel de la conjonction Saturne Pluton du 12 janvier 2020
La carte du ciel de la conjonction Saturne Pluton du 12 janvier 2020 à 17h55, à titre indicatif pour Paris

Ce qui nous amène à l'avertissement principal de 2020, avec les aspects négatifs que formera Mars, présent depuis juillet en Bélier, le signe où il est le plus fort. Les moments particulièrement sensibles se situent pendant la deuxième quinzaine d'août, en septembre et en octobre en raison de sa rétrogradation, ce qui fait une période assez longue et qui paraît bien explosive sur le plan mondial.

La puissance de Mars, qui voudra aller de l'avant avec sa brutalité guerrière, se heurtera aux freins saturniens et à la colère froide et puissante de Pluton. A noter qu'à ce moment, la conjonction ne sera plus exacte mais l'orbe toujours suffisant pour impliquer cette connexion fatale des trois planètes.

En conclusion, la conjonction Saturne-Pluton qui va marquer l'année 2020 sera par essence exigeante. Comme toujours en astrologie, ceux qui prennent au pied de la lettre les forces en place pourraient nous décrire « la fin du monde » ou des ennuis terribles.

Mais en réalité, ceux qui l'interprètent ainsi contribuent à alimenter le climat d'une conjonction qui évoque surtout une toile de fond angoissante, qui doit se vivre comme un exercice de survie propre à nous rendre plus forts.

Il est clair néanmoins que l'été et l'automne 2020 devraient être intenses. Jupiter se joindra à la conjonction Saturne Pluton en novembre, juste après l'éloignement de Mars, laissant place à des solutions peut-être, pas forcément tout de suite mais quelques semaines après. En effet, ce nouveau duo entre Jupiter et Saturne subira encore une fois le carré de Mars en fin d'année jusqu'à janvier. Le retour à un certain calme sera plutôt pour le début du printemps 2021.

Boutique Astrologique