Une nouvelle façon d'aborder l'astrologie
Annonces
Avec le code PROMO 23 10 min de voyance offerte* 04 23 09 18 18
Mon compte
13 juin, 10h37 T.U.
Soleil 22°55'   Gémeaux
Lune 14°26'   Vierge
Mercure 21°22'   Gémeaux
Vénus 25°18'   Gémeaux
Mars  3°09'   Taureau
Jupiter  4°18'   Gémeaux
Saturne 19°12'   Poissons
Uranus 24°51'   Taureau
Neptune 29°50'   Poissons
Pluton  1°43'  Я Verseau
Chiron 22°45'   Bélier
Nœud vrai 12°52'  Я Bélier
Lilith vraie 29°04'  Я Vierge
Thème astral actuel
Phase de la lune
Lune croissante, 42.11%
Premier croissant
Sam. 22 juin 01h10 T.U.
Recherche de célébrité
Annonces

Le saut en maison suivante des planètes

Introduction

Le phénomène où une planète située à proximité de la cuspide (ou pointe) de la maison suivante est considérée comme appartenant à cette maison est souvent appelé "saut en maison suivante" ou "shift into the next house" en anglais.

L'idée derrière cela est que, bien que la planète puisse être positionnée techniquement dans une maison, elle est si proche de la cuspide de la maison suivante qu'elle "opère" ou "résonne" davantage avec les significations de cette maison suivante.

Annonces

Le principe et l'explication

La théorie des énergies

L'une des explications courantes est que les cuspides des maisons sont des zones de puissante énergie astrologique. Lorsqu'une planète s'approche d'une cuspide, elle commence à "ressentir" ou à être influencée par l'énergie de cette cuspide, et par extension, de la maison qu'elle gouverne en tant que cuspide.

C'est similaire à la façon dont une planète approchant d'une autre planète par transit ou par progression commence à ressentir l'influence de cette autre planète avant qu'elles ne soient exactement conjointes.

Les statistiques de Michel Gauquelin

Michel Gauquelin, un psychologue et statisticien français, a mené des études statistiques sur les positions planétaires dans les thèmes astraux des personnes dans diverses professions.

Bien qu'il n'ait pas spécifiquement traité de la question du "saut en maison suivante", ses découvertes ont montré que certaines planètes avaient tendance à apparaître avec une fréquence significativement plus élevée dans certaines "secteurs" ou zones du thème astral.

Ces secteurs correspondent souvent aux zones juste avant et après les cuspides des maisons angulaires (l'Ascendant, le Milieu du Ciel, etc.).

Bien que ses recherches n'aient pas directement abordé la question du "saut en maison suivante", elles ont mis en évidence l'importance des zones proches des cuspides des maisons.

Quelle est la distance correcte à prendre en compte ?

Il n'y a pas de consensus universel sur la distance exacte à laquelle une planète devrait être de la cuspide d'une maison pour être considérée comme étant dans la maison suivante. Les opinions varient :

Certains astrologues, une minorité, ne tiennent pas compte du tout du "saut en maison suivante" et interprètent strictement la planète dans la maison où elle se trouve techniquement.

Il faut tout de même souligner que l'absence de saut est très peu utilisée, ou seulement par les astrologues débutants et les manuels d'initiation à l'astrologie. Il est rare que des astrologues expérimentés ignorent ce décalage d'interprétation ou ne veuillent pas en tenir compte.

D'autres peuvent utiliser un orbe ou une distance classique, comme pour les aspects, de 3, 5, voire jusqu'à 8 ou 10 degrés pour certains, notamment pour l'Ascendant et le Milieu du Ciel.

Certains astrologues utilisent en effet pour ce saut des distances plus grandes pour les maisons angulaires, Ascendant, Milieu du Ciel, et dans une moindre mesure, le Fond du Ciel et le Descendant, car ces maisons (et leurs cuspides) sont souvent considérées comme ayant une influence plus puissante.

Une approche assez courante est par exemple de permettre un orbe ou distance de la maison suivante de 5 degrés pour les maisons angulaires (1, 4, 7, 10) et plus petit, peut-être de 1 à 3 degrés, pour les huit autres maisons.

Annonces

Conclusion et choix d'Astrotheme

Comme avec beaucoup de questions en astrologie, la décision d'utiliser (ou non) le concept de "saut en maison suivante" et la distance exacte à considérer dépendront souvent des préférences personnelles, de l'expérience et de la tradition astrologique de l'astrologue.

Il est ainsi très intéressant pour chacun de se familiariser avec les différentes approches et de tester par soi-même, pour voir quelle méthode semble la plus pertinente et la plus utile dans la pratique.

Sur Astrotheme, par expérience et décision assumée, nous avons une approche que nous considérons comme classique, médiane. Nous considérons que le mieux est l'ennemi du bien, et qu'entre le choix de ne pas tenir compte de ce saut en maison suivante, et le traiter avec des distances importantes de 5 à 10 degrés, nous avons tranché en faveur d'une distance assez courte, de deux degrés pour l'Ascendant et le Milieu du Ciel, et d'un degré pour les dix autres maisons.

Nous avons notamment fait ce choix en analysant pendant plusieurs années des thèmes de personnalités connues ainsi que de personnes de l'entourage de nos équipes qui possédaient cette particularité d'avoir quelques planètes proches des angles et des maisons suivantes. Ce "saut" de 1 et 2 degrés convenait dans quasiment tous les cas, c'était le meilleur choix possible de notre point de vue.

Autrement dit, toute planète à moins de deux degrés de l'AS et du MC - en maison 12 et en maison 9 - appartient à la maison 1 et 10, et quand elle se trouve à moins d'un degré de toute autre maison, elle lui appartient déjà. En particulier, les calculs de dominantes dans les applications concernées en tiennent compte.

Dans les applications gratuites en ligne de thèmes simples, il est possible, en option sous chaque carte du ciel et seulement à titre de curiosité, de choisir l'option "aucun saut en maison suivante", et de même pour le portrait détaillé, le portrait enfant et l'étude carrière et vocation en boutique.

Pour les thèmes doubles (thème de synastrie, révolution solaire) et les autres études en boutique (études de compatibilité, études de prévisions par transits, agendas des meilleures dates), ce saut classique en maison suivante est utilisé. Ce n'est pas le cas pour l'astrogie horaire, qui est une branche très particulière de l'astrologie et très à part dans son fonctionnement.

Une remarque cependant, ce phénomène de saut ne joue et ne devient important pour l'interprétation que si vous connaissez bien votre heure de naissance, si possible à une minute ou deux près. En effet, un degré pour la position des maisons dans un thème natal correspond à une précision d'environ 4 minutes sur l'heure de naissance.

Si vous ne connaissez pas bien celle-ci, l'incertitude sur la position des planètes en maison pour ces cas particuliers limites sera encore plus grande. La confrontation entre le réel et l'interprétation permettra d'ailleurs, accessoirement et dans certains cas, de bien rectifier l'heure de naissance.

 
Annonces
Annonces