Astrologie Horoscope gratuit Etudes Astrologiques Thème Astral
  Rejoignez-nous sur Google+     
 
 

Joseph Joffre : astrologie et thème astral

Né le : 12 janvier 1852 à 08h00
à :Rivesaltes (France)
Soleil :21°20' Capricorne AS : 28°50' Capricorne
Lune :28°28' Vierge MC : 23°29' Scorpion
Dominantes : Capricorne, Scorpion, Bélier
Jupiter, Saturne, Soleil
Maisons 12, 3, 1 / Terre, Feu / Cardinal
Numérologie : chemin de vie 2
Popularité : 8 339 clics, 6 641e homme, 10 870e célébrité

Thèmes astraux avec le même anniversaire : Zayn Malik, Swami Vivekananda, Howard Stern, Olivier Martinez, Haruki Murakami, Joëlle de Gravelaine, Hermann Goering, Kirstie Alley, Melanie Chisholm, Jack London, Rob Zombie, Heather Mills... Voir tous les thèmes astraux des célébrités nées un 12 janvier.

Thèmes astraux ayant le même aspect Pluton carré Ascendant (orbe 0°00') : Nicki Minaj, Chris Brown, Colin Farrell, Edgar Cayce, Miranda Kerr, François Mitterrand, Shania Twain, Jamel Debbouze, Al Capone, Rita Ora, John Cena, Elijah Wood... Voir les célébrités ayant cet aspect.

Thèmes astraux ayant le même aspect Lune trigone Ascendant (orbe 0°21') : Hillary Clinton, Justin Timberlake, Kanye West, Robert De Niro, Khloe Kardashian, Vincent Cassel, Denzel Washington, Andy Warhol, Bruce Springsteen, George Washington, Simone de Beauvoir, Dustin Hoffman... Voir les célébrités ayant cet aspect.

Base astrologique de célébrités mise à jour vendredi 26 mai 2017 à 19h18
52 407 célébrités et évènements dont 22 711 avec heure de naissance connue.
Rechercher par filtres, aspects, positions, catégories, tailles ou derniers ajouts.
Célébrités cliquées par les visiteurs en temps réel : 454 939 241 fois.

Carte du ciel de Joseph Joffre (domification Placidus)

Passez votre souris sur un objet et cliquez pour afficher ses informations

Signes : Le Bélier
 
"je suis"
21 mars - 20 avril

1er signe de Feu - 1er signe Cardinal (Equinoxe de printemps) - Masculin

En analogie avec Mars, son maître et la Maison 1

Le Bélier maîtrise la tête.

Sa couleur est le rouge, son minéral l'héliotrope, son jour le mardi, son style dynamique, sportif ou aventurier, ses métiers, entrepreneur, policier, sportif, chirurgien...

Il est courageux, franc, enthousiaste, dynamique, très rapide, extraverti, direct, démonstratif, chaleureux, impulsif, aventureux, intrépide, guerrier, possède un grand esprit de compétition, mais est aussi parfois naïf, dominateur, égocentrique, impatient, imprudent, inconscient, gaffeur, infantile, colérique, téméraire ou primaire.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Bélier : Pays : Angleterre, France, Allemagne, Danemark. Villes : Marseille, Florence, Naples, Birmingham, Cracovie, Leicester, Capoue, Vérone. Animaux : Béliers et moutons. Aliments : Poireaux, houblon, oignons, échalotes, épices. Herbes et aromates : Moutarde, Câpres, poivre de Cayenne, piments rouges. Fleurs et plantes : Chardon, menthe, bryone, chèvrefeuille. Arbres : Aubépine, Arbres et buissons épineux. Pierres Métaux et Sels : Diamant, fer, phosphate de potassium.

Signes : Le Taureau
 
"j'ai"
21 avril - 20 mai

1er signe de Terre - 1er signe Fixe - Féminin

En analogie avec Vénus, son maître et la Maison 2

Le Taureau maîtrise le cou et la gorge.

Sa couleur est le vert ou le brun, son minéral l'émeraude, son jour le vendredi, son style naturel, confortable, cossu voire sophistiqué, ses métiers, l'immobilier, les arts, la cuisine, les finances, le chant...

Il est fidèle, constant, solide, patient, endurant, persévérant, fort, attaché, sensuel, stable, concret, réaliste, régulier, loyal, robuste, constructif, tenace, a un besoin important de sécurité, mais peut aussi parfois être têtu, rigide, possessif, rancunier, matérialiste, figé, statique ou lent.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Taureau : Pays : Suisse, les îles Grecques, Irlande, Chypre, Iran. Villes : Dublin, Palerme, Parme, Lucerne, Mantoue, Leipzig, Saint Louis, Ischia, Capri. Animaux : Bovins. Aliments : Pomme, poire, baies, blé et autres céréales, raisin, artichauts, asperges, haricots. Herbes et aromates : Oseille, menthe verte, clou de girofle. Fleurs et plantes : Coquelicot, rose, digitale, violette, primevère, ancolie, pâquerette. Arbres : Pommier, poirier, figuier, cyprès, frêne. Pierres Métaux et Sels : Cuivre, sulfate de calcium et sulfate de potassium, émeraude.

Signes : Les Gémeaux
 
"je pense"
21 mai - 21 juin

1er signe d'Air - 1er signe Mutable - Masculin

En analogie avec Mercure son maître et la Maison 3

Les Gémeaux maîtrisent les bras, les poumons et le thorax.

Leur couleur est le vert ou l'argenté, leur minéral le cristal, leur jour le mercredi, leur style androgyne, léger ou décontracté, leurs métiers, journalistes, avocats, animateurs, danseurs, vendeurs, agents de voyage, enseignants...

Ils sont nerveux, expressifs, vifs, adaptables, mobiles d'esprit, pleins d'humour, pétillants, ludiques, sociables, habiles, curieux, fantasques, indépendants, touche-à-tout, intellectuels, souples, ingénieux, fantaisistes, imaginatifs, charmeurs, cérébraux, mais peuvent aussi être capricieux, dispersés, lunatiques, superficiels, indiscrets, opportunistes, insouciants, égoïstes, fragiles, ironiques ou changeants.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe des Gémeaux : Pays : Belgique, Pays de Galles, Etats-Unis, Basse-Egypte, Sardaigne, Arménie. Villes : Londres, Plymouth, Cardiff, Melbourne, San Francisco, Nuremberg, Versailles, Bruges. Animaux : Singe, papillon, perroquet, perruche. Aliments : Fruits secs, châtaignes, légumes poussant au-dessus du sol : pois, fèves, etc. Herbes et aromates : Graines d'anis, marjolaine, mélisse, cumin. Fleurs et plantes : Muguet, lavande, myrte, fougère, cheveu-de-Vénus, douce-amère. Arbres : Arbres à fruits secs comme le châtaigner. Pierres Métaux et Sels : Agate, mercure, silices et potasses.

Signes : Le Cancer
 
"je sens"
22 juin - 22 juillet

1er signe d'Eau - 2ème signe Cardinal (Solstice d'été) - Féminin

En analogie avec la Lune son maître et la Maison 4

Le Cancer maîtrise l'estomac et la poitrine.

Sa couleur est le blanc ou le noir, son minéral la pierre de lune, son jour le lundi, son style rêveur ou flou, instinctif, élégant, ses métiers, la restauration, l'hôtellerie, l'immobilier, antiquaire, archéologue...

Il est émotif, sentimental, paisible, imaginatif, sensible, fidèle, résistant, protecteur, vulnérable, généreux, romantique, tendre, poète, paternel ou maternel, rêveur, indolent, gourmand, dévoué, mais peut aussi être craintif, irréaliste, fuyant, passif, susceptible, angoissé, dépendant, entêté, lunatique, passéiste, paresseux, pesant, casanier ou hermétique.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Cancer : Pays : Hollande, Ecosse, Afrique de Nord et de l'Ouest, Nouvelle-Zélande, Paraguay, Algérie. Villes : Amsterdam, Manchester, Tokyo, New York, Istanbul, Stockholm, Milan, Venise, Gênes, Cadix, Alger, Tunis, Berne, Magdebourg. Animaux : Crabe, animaux à carapace. Aliments : Lait, poisson, fruits et légumes riches en eau, navet, chou blanc et chou rouge. Herbes et aromates : Estragon, verveine, saxifrage. Fleurs et plantes : Géranium, rose blanche et fleurs blanches en général, nénuphar, volubilis, acanthe, lys. Arbres : tous les arbres riches en sève. Pierres Métaux et Sels : Perle, argent, chaux et phosphate de calcium.

Signes : Le Lion
 
"j'aime"
23 juillet - 22 août

2ème signe de Feu - 2ème signe Fixe - Masculin

En analogie avec le Soleil son Maître et la Maison 5

Le Lion maîtrise le coeur et la colonne vertébrale, les yeux pour certains auteurs.

Sa couleur est le doré ou l'or, le jaune ou l'orangé, son minéral le diamant, son jour le dimanche, son style spectaculaire, élégant, princier, ses métiers, acteur, dirigeant, joaillier, la mode, les arts, l'action aussi (pompier)...

Il est fier, déterminé, volontaire, loyal, solennel, généreux, ambitieux, courageux, héroïque, plein de vitalité, créatif, confiant, séduisant, heureux, audacieux, orgueilleux, majestueux, droit, magnanime, charismatique, responsable, noble, brillant, rayonnant, théâtral, affectueux, plein d'humour, démonstratif, conquérant, sûr de lui mais peut aussi être dominateur, vaniteux, susceptible, autoritaire, entêté, intolérant, égocentrique, colérique, violent, nonchalant.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Lion : Pays : Italie, Roumanie, Sicile, République tchèque, Slovaquie, Irak, Liban, Midi de la France. Villes : Rome, Prague, Bombay, Madrid, Philadelphie, Chicago, Los Angeles, Bath, Bristol, Portsmouth, Syracuse, Damas. Animaux : Lion et tous les félins. Aliments : Viande et surtout viande rouge, riz, miel, céréales, raisin, légumes riches en fer : cresson, épinard etc. Herbes et aromates : Safran, menthe, romarin, rue (Ruta graveolens). Fleurs et plantes : Souci, tournesol, chélidoine, passiflore. Arbres : Palmier, laurier, noyer, olivier, citronnier et oranger. Pierres Métaux et Sels : Or, rubis, phosphate de magnésium et de sodium.

Signes : La Vierge
 
"je sers"
23 août - 22 septembre

2ème signe de Terre - 2ème signe Mutable - Féminin

En analogie avec Mercure son maître et la Maison 6

La Vierge maîtrise les intestins.

Sa couleur est le vert ou le jaune, son minéral l'agate, son jour le mercredi, son style discret, passe-partout, neutre, pratique, ses métiers, comptable, secrétaire, écrivain, informaticien, infirmier, médecin...

Elle est cérébrale, perspicace, amoureuse du détail et des chiffres, analytique, sérieuse, compétente, pointilleuse, raisonnable, pudique, pleine de bon sens, ordonnée, organisée, propre, appliquée, prévoyante, honnête, fidèle, réservée, timide, serviable, désireuse de progresser, parfois bavarde, perfectionniste, logique, travailleuse, discrète, patiente, précise, concrète, spirituelle, mais peut aussi être étroite d'esprit, calculatrice, agaçante, mesquine, tatillonne, coincée, angoissée, froide, refoulée ou caustique.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe de la Vierge : Pays : Brésil, Grèce, Turquie, Indes occidentales, Etats-Unis (comme les Gémeaux), Yougoslavie, Crète, Mésopotamie, basse Silésie, Etat de Virginie. Villes : Paris, Boston, Athènes, Lyon, Corinthe, Heidelberg, la plupart des villes d'eaux. Animaux : Chiens, chats et tous les animaux domestiques. Aliments : Légumes qui poussent sous la terre : carottes, céleri-rave, chou-rave, pommes de terre etc. Egalement les fruits secs, les châtaignes comme pour le signe des Gémeaux. Herbes et aromates : Tout comme les Gémeaux dont le maître est également Mercure, muguet, lavande, myrte, fougère, cheveu-de-Vénus, douce-amère, trèfle. Fleurs et plantes : Petites fleurs de couleurs vives, surtout bleues et jaunes, comme le pissenlit, le bouton-d'or, l'ortie jaune, la buglosse, le myosotis. Cardamome, feuilles de chêne, glands. Arbres : Tous les arbres portant des fruits secs comme le noisetier, de la même façon que pour les Gémeaux maîtrisés par Mercure. Pierres Métaux et Sels : Sardoine (agate rougeâtre), mercure et nickel, sulfate de potassium et phosphate de fer.

Signes : La Balance
 
"nous sommes"
23 septembre - 22 octobre

2ème signe d'Air - 3ème signe Cardinal (Equinoxe d'automne) - Masculin

En analogie avec Vénus son maître et la Maison 7

La Balance maîtrise les reins et la vessie.

Sa couleur est le bleu ou le rouge (pas trop vif), son minéral l'opale, son jour le vendredi, son style raffiné, élégant, sophistiqué, ses métiers, la beauté, le luxe, la mode, la musique, la création artistique, avocat, médiateur...

Elle est sentimentale, charmeuse, polie, délicate, raffinée, loyale, pacifiste, équitable, distinguée, légère, romantique, cultivée, aérienne, sympathique, soignée, perfectionniste, prévenante, douce, calme, ordonnée, mondaine, artiste, esthète, tolérante, indulgente, sociable, séductrice, élégante, gentille, respectueuse, équilibrée, mais peut aussi être hésitante, faible, velléitaire, égoïste, fragile, indécise, peureuse, indolente, froide ou même insensible.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe de la Balance : Pays : Japon, Canada, Indochine, Iles du Pacifique Sud, Birmanie, Argentine, Haute-Egypte, Tibet. Villes : Lisbonne, Vienne, Francfort, Leeds, Nottingham, Johannesburg, Anvers, Fribourg. Animaux : Lézards et petits reptiles. Aliments : Baies, Pommes, poires, raison, artichauts, asperges, haricots, épices, blé et autres céréales. Herbes et aromates : Menthe, poivre de Cayenne. Fleurs et plantes : Hortensia, grosses roses, fleurs de couleur bleue ainsi que les fleurs associées au signe du Taureau également maîtrisé par Vénus, c'est-à-dire coquelicot, digitale, violette, primevère, ancolie, pâquerette. Arbres : Frêne, peuplier, pommier, poirier, figuier, cyprès. Pierres Métaux et Sels : Saphir, jade, cuivre, phosphate de potassium et phosphate de sodium.

Signes : Le Scorpion
 
"nous avons"
23 octobre - 21 novembre

2ème signe d'Eau - 3ème signe Fixe - Féminin

En analogie avec Pluton son maître (et Mars) et la Maison 8

Le Scorpion maîtrise les organes sexuels et l'anus.

Sa couleur est le noir ou le rouge foncé, son minéral la malachite, son jour le mardi, son style sensuel, provocant, mystérieux, ses métiers, gynécologue, psychiatre, détective, la police, l'armée, la Bourse, la gestion de patrimoine...

Il est secret, puissant, dominateur, résistant, intuitif, affirmé, charismatique, magnétique, volontaire, audacieux, perspicace, passionné, créatif, indépendant, vigoureux, généreux, loyal, travailleur, persévérant, indomptable, possessif, rusé, obstiné, ambitieux, instinctif, tenace, sexuel, sexy, fier, intense, a l'esprit de compétition, mais peut aussi être agressif, destructeur, têtu, angoissé, tyrannique, pervers, sadique, violent, égocentrique, complexe, critique, cruel, méchant, dur, jaloux, calculateur, vulnérable, dissimulateur.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Scorpion : Pays : Maroc, Norvège, Algérie, Syrie, Corée, Uraguay, Transvaal. Villes : Washington, La Nouvelle-Orléans, Valence, Liverpool, Milwaukee, Fès, Halifax, Hull, Cincinnati. Animaux : Insectes et autres invertébrés. Aliments : Aliments ayant un goût fort ou prononcé comme pour le signe du Bélier : viandes rouges, ail, oignon, poireaux, épices. Herbes et aromates : Aloès, hamamélis, cataire, moutarde, câpres, poivre, épices. Fleurs et plantes : Géranium, rhododendron, chardon, menthe, chèvrefeuille. Arbres : Epine noire, buissons. Pierres Métaux et Sels : Opale, acier et fer, sulfate de calcium et sulfate de sodium.

Signes : Le Sagittaire
 
"nous pensons"
22 novembre - 20 décembre

3ème signe de Feu - 3ème signe Mutable - Masculin

En analogie avec Jupiter son maître et la Maison 9

Le Sagittaire maîtrise les cuisses et le foie.

Sa couleur est l'indigo ou l'orange, le rouge, son minéral l'escarboucle, son jour le jeudi, son style décontracté, sportif, naturel, ses métiers, explorateur, voyageur de commerce, pilote d'avion, philosophe, écrivain, homme d'église...

Il est charismatique, fougueux, énergique, sympathique, bienveillant, ordonné, jovial, optimiste, extraverti, drôle, direct, démonstratif, charmeur, indépendant, aventurier, franc, audacieux, adaptable, fascinant, intéressant, entreprenant, sociable, expansif, exubérant, épris de liberté mais peut être aussi colérique, égoïste, autoritaire, inconstant, infidèle, brutal, peu fiable, inconscient, manquant de tact, ou désobligeant.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Sagittaire : Pays : Espagne, Australie, Hongrie, Afrique du Sud, Arabie, Yougoslavie. Villes : Stuttgard, Tolède, Budapest, Cologne, Avignon, Sheffield, Naples, Toronto. Animaux : Daim, biche et tous les gibiers. Aliments : Pamplemousse, raisins secs de Corinthe et de Smyrne, oignon, poireau, légumes à bulbe. Herbes et aromates : Anis, sauge, airelle, cannelle, bourrache, patience, mousses, balsamine. Fleurs et plantes : Pissenlit, oeillet, mignardise. Arbres : Mûrier, châtaigner, frêne, citronnier, chardon, chêne. Pierres Métaux et Sels : Topaze, étain, silice, chlorure de potassium.

Signes : Le Capricorne
 
"nous réalisons"
21 décembre - 19 janvier

3ème signe de Terre - 4ème signe Cardinal (Solstice d'hiver) - Féminin

En analogie avec Saturne son maître et la Maison 10

Le Capricorne maîtrise les genoux, le système osseux et la peau.

Sa couleur est le noir, ou le gris, le vert et le marron, son minéral le jade, son jour le samedi, son style classique, sobre, bon genre ou neutre, ses métiers, la politique, la recherche, la justice, les sciences, la mécanique, l'administration...

Il est sérieux, froid, discipliné, patient, concentré, réfléchi, ambitieux, sec, indomptable, prudent, lucide, obstiné, prévoyant, dense, stable, introverti, sévère, volontaire, travailleur, responsable, persévérant, honnête, réaliste, fidèle, réservé, résolu, moralisateur, tranquille, rigoureux, attaché, fiable mais vous peut être aussi renfermé, calculateur, mesquin, cruel, antipathique, impitoyable, égoïste, terne, rigide, lent ou sceptique.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Capricorne : Pays : Inde, Mexique, Afghanistan, Macédoine, Thrace, côte yougoslave, Orcades et Shetland, Albanie, Bulgarie, Saxe. Villes : Delhi, Oxford, Bruxelles, Mexico, Port-Saïd, Gand, Constance, Mecklembourg, tous les centres administratifs des capitales. Animaux : Chèvre, bouc, porc et tous les animaux à sabots fendus. Aliments : Viande, pomme de terre, orge, betterave, épinard, malt, nèfle, oignon, coing, farine et féculents en général. Herbes et aromates : Chanvre indien, consoude, centaurée, ciguë, jusquiame. Fleurs et plantes : Lierre, pensée sauvage, amarante, pensée. Arbres : Pin, saule, orne, tremble, peuplier, aulne. Pierres Métaux et Sels : Turquoise, améthyste, argent, plomb, phosphate de calcium, fluor de calcium.

Signes : Le Verseau
 
"nous aimons"
20 janvier - 18 février

3ème signe d'Air - 4ème signe Fixe - Masculin

En analogie avec Uranus son maître (et Saturne) et la Maison 11

Le Verseau maîtrise les chevilles et les jambes.

Sa couleur est le bleu marine ou l'indigo, son minéral le saphir, son jour le samedi, son style révolutionnaire, avant-gardiste, audacieux ou moderne, ses métiers, l'astrologie, les hautes technologies, les sciences, astronaute, psychiatre, acteur, électricien...

Il est idéaliste, altruiste, détaché, indépendant, original, surprenant, doué, contradictoire, innovant, humaniste, sympathique, amical, sûr de lui, impassible, calme, intuitif, créateur, charitable, insaisissable, déroutant, généreux, tolérant, paradoxal, ne supportant aucune contrainte, mais peut aussi être marginal, résigné, distant, utopique, inadapté, excentrique et froid.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe du Verseau : Pays : Russie, Suède, Pologne, Israël, Iran, Abyssinie. Villes : Moscou, Salzbourg, Brême, Hambourg, Saint-Petersbourg. Animaux : Grands oiseaux volant sur de longues distances comme l'albatros. Aliments : Agrumes, pomme, citron vert, fruits séchés et d'une façon générale tous les aliments qui se conservent bien. Herbes et aromates : Poivre, piment, carambole et généralement les herbes et aromates qui piquent ou qui possède un parfum inhabituel. Fleurs et plantes : Orchidée, pluie-d'or, sceau de Salomon. Arbres : Arbres fruitiers. Pierres Métaux et Sels : Aigue-marine, aluminium, chlorure de sodium et phosphate de magnésium.

Signes : Les Poissons
 
"nous servons"
19 février - 20 mars

3ème signe d'Eau - 4ème signe Mutable - Féminin

En analogie avec Neptune son maître (et Jupiter) et la Maison 12

Les Poissons maîtrisent les pieds et la circulation sanguine.

Leur couleur est le vert ou le violet, le bleu turquoise, leur minéral l'améthyste, leur jour le jeudi, leur style bohème, romantique, changeant ou flou, leurs métiers, la marine et les voyages lointains, la musique, les métiers dans l'humanitaire, la médecine, l'écriture et les postes éloignés du brouhaha...

Ils sont émotifs, sensibles, dévoués, adaptables, aimables, exaltés, compatissants, romantiques, imaginatifs, souples, opportunistes, intuitifs, inclassables, irrationnels, séduisants, placides, secrets, introvertis, agréables, artistes, charmeurs mais peuvent aussi être indécis, lunatiques, passifs, fuyants (la réalité), confus, velléitaires, paresseux, étourdis, vulnérables, imprévisibles et crédules.

Voici quelques associations traditionnelles avec le signe des Poissons : Pays : Portugal, Scandinavie, petites îles de la Méditerranée, désert de Gobi, Sahara. Villes : Jérusalem, Varsovie, Alexandrie, Séville, Saint-Jacques-de-Compostelle. Animaux : Poissons, mammiphères aquatiques et d'une façon générale tous les animaux qui habitent les eaux. Aliments : Melon, concombre, laitue, vergeoise, potiron. Herbes et aromates : Citron, chicorée, tilleul, mousses. Fleurs et plantes : Nénuphar, saule, plantes aquatiques. Arbres : Figuier, Saule, arbres aquatiques. Pierres Métaux et Sels : Héliotrope, pierre de lune, platine, étain, phosphate de fer et sulfate de potassium.

Soleil 21°20' Capricorne, en Maison XII

Aspects au Soleil
Soleil sextile Jupiter orbe +2°45'
Soleil carré Saturne orbe +6°15'
Soleil trigone Lune orbe -7°07'
Soleil semi-carré Neptune orbe +0°58'
Soleil carré Pluton orbe +7°30'
Planètes : Le Soleil

Le Soleil représente la vitalité, l'individualité, la volonté et l'énergie créatrice rayonnante, les honneurs. Pour une femme, il représente également le père, puis le mari. Le Soleil est l'un des significateurs les plus importants du thème natal, ex-aequo avec l'Ascendant, puis la Lune (un peu moins pour un homme), le maître de l'Ascendant et les planètes rapides.

Son élément est le feu, il est chaud et sec; il maîtrise le Lion et est en exaltation dans le Bélier; il est en analogie avec le coeur. Il représente le chef, l'autorité, en plus du père et du mari, ; l'âge du Soleil va de 20 ans à 40 environ, il suit l'âge de Vénus, qui correspond à la prise de conscience de la séduction amoureuse.

Tempérament : Bilieux

Caractérologie : Emotif, Actif Secondaire. C'est un passionné.

Soleil en Capricorne

La pondération et la maturité l'emportent chez vous sur la fougue. Vous êtes d'un naturel réfléchi, stable, réservé et prudent à l'égard de toutes les nouveautés. Vous vous sentez assez fragile sur le plan affectif. Aussi, vous vous protégez dans une carapace hermétique en donnant de vous une image de solidité, de sérieux. Un abord froid cache votre affectivité. Mais un volcan sommeille dans votre tour d'ivoire... Derrière votre flegme apparent, votre volonté d'afficher une humeur égale en toutes circonstances, se cache une détermination sans faille. Le Capricorne est très structuré. Plus que d'autres, il sait rester lui-même, fidèle à ses principes, à ses desseins et projets. Qu'importe le temps qu'il faudra pour mener à bien telle ou telle ascension ! La ténacité est l'un des points forts de votre signe. Ne jamais lâcher prise, garder le cap... Tout ceci évoque l'administrateur en herbe ou confirmé, l'être apte à gérer les responsabilités les plus diverses pourvu qu'il puisse prendre le temps d'en intégrer les principes. On évoque souvent à propos du Capricorne un destin tardif, une lente évolution. Sans accréditer ces thèses - parfois démenties par les faits -, nous reconnaîtrons aux natifs du signe la faculté de construire patiemment et méthodiquement leurs destinées. Une valeur sûre, pour peu que vous sachiez éviter les pièges d'une rigueur outrancière, d'une inflexibilité excessive.

Soleil en Maison XII

Le Soleil est dans votre thème en Maison XII, celle des expériences mystiques selon la tradition, mais aussi des épreuves, des obstacles. Votre sensibilité particulière accorde une grande importance à la notion d'évolution spirituelle par l'épreuve ou le renoncement. Renoncer volontairement est d'ailleurs pour vous un moyen d'éviter la confrontation, l'obstacle. Vous cherchez un monde différent : Votre intuition vous dicte un mode de pensée poétique, novateur.

Soleil dominante

Si le Soleil est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Solarien (ou une Solarienne) : étranger aux mesquineries et manœuvres machiavéliques, vous aimez la noblesse naturelle, les attitudes directes, franches. Vous vous efforcez de sortir au plus vite des situations confuses ou obscures. Le désir de tout clarifier peut parfois vous conduire à porter des jugements trop simplifiés : c'est oui ou non, blanc ou noir. Mais votre honnêteté vous vaut la considération de votre entourage. On vous dit autoritaire ? Il est vrai que vous ne désirez jamais passer pour le grand absent, cherchant à faire en sorte que l'on vous regarde, que l'on tienne compte de vos desseins et appréciations. Parfois, le Solaire développera pour cela un sens du spectacle hors du commun, ne ratant jamais une occasion de susciter l'intérêt alentour. Certains, plus discrets, feront tout de même en sorte de se situer au centre des débats, jusque dans l'exclusion. Une manière d'être présent sans en avoir l'air... Vous serez plus que d'autres sensible à l'estime que l'on vous porte. Inutile de tricher : dans tous les domaines, vous n'envisagez de relation durable qu'avec ceux ou celles qui vous aiment ou vous admirent, vous respectent ou vous témoignent une certaine affection. Ce désir de clarifier votre vie relationnelle est votre force et parfois votre talon d'Achille. Rien ne peut se faire réellement dans l'ombre. De là certains comportements héroïques, des prises de position sans ambiguïté, dans le sens d'un engagement sans faille ou d'un refus irrémédiable.

Signification du degré symbolique 21° Capricorne

"Dans un paysage luxuriant, un homme laboure son champ avec une charrue tirée par une paire de bœufs." (version Janduz)

Caractère travailleur, persévérant et pragmatique doté d'une grande force intellectuelle et physique. Que l'on réussisse grâce ses propres mérites ou que l'on soit un(e) héritier(e), le travail sérieux permet de surmonter tous les obstacles et produit une vie heureuse et prospère. Toutes les carrières dans l'agriculture, l'exploitation minière et forestière, ou la botanique sont favorisées.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Lune 28°28' Vierge, en Maison VIII

Aspects à la Lune
Lune quinconce Saturne orbe +0°52'
Lune quinconce Pluton orbe -0°22'
Soleil trigone Lune orbe -7°07'
Lune quinconce Uranus orbe -1°57'
Planètes : La Lune

La Lune représente la réaction instinctive, la prédestination inconsciente, l'humeur de tous les jours, la sensibilité, l'émotivité, la partie féminine du caractère, l'intuition, l'imagination. Pour un homme, elle représente aussi sa mère puis plus tard son épouse, et, d'une façon générale, également un peu son rapport avec les femmes. Pour une femme, la Lune est pratiquement aussi importante que le Soleil et l'Ascendant. Son élément est l'Eau, elle est froide et humide; elle maîtrise le Cancer et est en exaltation dans le Taureau; elle est en analogie avec l'estomac.

Elle représente la mère, l'épouse, la foule; l'âge de la Lune va de la naissance à l'enfance avant la puberté ou même avant selon certains auteurs (la petite enfance). La tradition lui accorde aussi la fin ultime de la vie, encore après Saturne, la vieillesse; ainsi par exemple, il est d'usage d'être enterré à son lieu de naissance, la fin de la vie rejoint le tout début.

Tempérament : Lymphatique

Caractérologie : Emotif, non-Actif, Primaire ou bien non-Emotif, non-Actif, Primaire. C'est un Nerveux ou un Amorphe.

Lune en Vierge

Au jour et à l'heure de votre naissance, la Lune occupait le Signe de la Vierge. Il y a chez vous un vif désir de sécurité, un souci constant de maîtrise de votre univers intime. Ce qui vous est familier doit être choyé, protégé. Ainsi, loin des ambitions démesurées, des rêves d'espace sans limite, vous cherchez à organiser les éléments de votre cadre de vie, à donner à chaque chose sa juste place, une certaine perfection à votre monde intérieur. Vous ne pouvez pleinement vous détendre que si aucun élément étranger à vos habitudes ne vient rompre le charme d'un moment de lâcher-prise. Sélectif dans l'intimité, dans vos attachements, vous adoptez une manière d'être au quotidien parfaitement ordonnée, selon les règles que vous vous forgez au fil du temps. Pour vous, la vie est un peu un puzzle dont les pièces sont humaines, un échiquier sur lequel vous vous déplacez en suivant une logique incontournable. Sensible aux repères quotidiens, aux objets familiers, vous avez l'âme d'un collectionneur.

Lune en Maison VIII

La Lune occupe la Maison VIII. Votre univers intime est peuplé de fantômes, de fantasmes, de fantastique. Votre sensibilité s'accorde naturellement avec l'idée de crise, de transformation. Sans doute n'êtes vous jamais aussi bien que lorsqu'il vous faut renoncer, abandonner les perspectives illusoires du jour pour reconstruire un monde différent. Masochisme ? A voir... L'évolution se fait au prix de certains sacrifices. Sacrifice du bien-être, du clan, de l'intime.

Lune dominante

Si la Lune est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Lunaire (ou une Lunaire) : la recherche du bien-être et de la quiétude motive beaucoup de vos actes. Votre nature sensible, romanesque, se nourrit de ces moments de repos durant lesquels vous laissez votre imaginaire vagabonder à loisir : c'est votre manière de trouver inspiration et équilibre. Rien ne doit alors déranger le sentiment de plénitude et de sécurité d'une cellule homogène, famille ou clan. Le lunaire est plus que d'autres attaché à ces moments durant lesquels on oublie tout, on se laisse aller à la dérive, sans but défini, sans autre dessein que celui de se sentir bercé par une ambiance, une situation, un moment privilégié. Certains ne comprennent pas ces absences et n'en saisissent pas l'enjeu : se ressourcer. Ceux-là vous accordent volontiers des qualificatifs peu flatteurs aujourd'hui : apathie, nonchalance. Qu'importe ! Il est des inspirations que l'on ne peut trouver qu'en lâchant prise, des équilibres qui reposent sur une alternance d'activité et de laisser-aller. Vos qualités s'exprimeront pleinement dès que la situation réclame familiarité ou intimité. Vos capacités à respecter le milieu dans lequel vous évoluez, à vous y fondre, valent bien les dispositions agressives de certains. Il importe cependant d'éviter l'indolence, le renoncement par paresse ou indifférence.

Signification du degré symbolique 28° Vierge

"Un cardinal portant une bague montée d'une améthyste se tient debout à la porte-fenêtre d'un palais épiscopal et regarde la pluie tomber sur le jardin." (version Janduz)

Caractère altruiste, austère et endurant. On est une personne solitaire et l'on aime passer de longs moments à réfléchir seul, même si l'on apprécie aussi de participer à des cérémonies solennelles. Grâce à une imagination fertile, on est capable d'accomplir d'importantes œuvres de création. Si dans la carte natale, Mars est dominant ou fort, il existe une tendance à la violence. Si Vénus est puissante, ce degré décrit une grande sensualité contrôlée par le sang-froid. La constellation des Voiles du navire donne un profond intérêt pour l'éducation, favorise les connaissances acquises dans les voyages, et souligne l'influence de l'altruisme, la foi et la philosophie.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Mercure 8°37' Я Capricorne, en Maison XII

Aspects à Mercure
Mercure sextile Neptune orbe -1°18'
Mercure quinconce Mars orbe -0°12'
Mercure trigone Uranus orbe -8°11'
Planètes : Mercure

Mercure représente la communication, l'esprit logique et cartésien, l'habileté intellectuelle. Son élément est la Terre, il est froid et sec; il maîtrise la Vierge et les Gémeaux et est en exaltation dans la Vierge; il est en analogie avec les bras, les mains, le système nerveux. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 23 jours par an.

Il représente les commerçants, les avocats, les messagers; l'âge de Mercure va de 8 ou 10 ans à 15 ans environ, Vénus prend la relève à la puberté en général.

Tempérament : Nerveux

Caractérologie : Emotif, non-Actif, Primaire ou bien non-Emotif, Actif, Primaire. C'est un Nerveux ou un Nerveux Sanguin.

Mercure en Capricorne

Mercure se rapporte à votre vie relationnelle, à vos facultés de communication et à la manière dont vous vous reliez au monde extérieur. Domaines dans lesquels d'autres facteurs astrologiques interviennent toutefois. Votre Signe mercurien n'aura donc de valeur réellement significative que si Mercure compte parmi vos dominantes planétaires. Mercure est dans votre thème en Capricorne. Vos amitiés sont solides comme la pierre. Ce qui importe avant tout, c'est la profondeur de vos échanges. La qualité de vos relations passe avant leur nombre. Vous assimilez les concepts nouveaux lentement, car il vous faut du temps pour les juger, les analyser et éventuellement les intégrer. Vous vous efforcez de maintenir en éveil votre lucidité d'esprit en toutes circonstances. C'est votre force d'autoprotection que de savoir garder vos distances, mais parfois aussi un frein à des contacts plus spontanés.

Mercure en Maison XII

Mercure est en Maison XII. A la découverte de l'inconnu... Vous manifestez une vive curiosité à l'égard de l'étrange, du paranormal, des êtres ou des mondes différents. Chez vous, intuition et esprit analytique ne font qu'un, se mêlent étroitement. Vous cherchez à comprendre l'inexplicable, à ressentir l'impalpable. La quadrature du cercle ! Dans ces conditions, sans doute votre mode de communication a t-il ses règles particulières. Bizarre, votre comportement.

Mercure dominante

Si Mercure est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Mercurien (ou une Mercurienne) : la tradition souligne l'importance de la communication. Du bavardage gratuit - mais enrichissant - au don d'observation, la palette d'expression d'une telle dominante est large : les êtres ont mille facettes, mille masques à porter suivant les circonstances et les hasards du jeu de la vie. Vous vous situez dans l'existence comme un observateur avide de nouveautés, de découvertes et de surprises. Tout retient votre attention et est prétexte à rencontre, relation, apprentissage. Le monde vous étonne, vous amuse parfois, sollicite votre curiosité. Parce que l'essentiel est à découvrir et que chaque situation nouvelle est porteuse de virtualités, vous cherchez à combler les lacunes de votre savoir. Cette ouverture d'esprit, si elle peut parfois disperser vos centres d'intérêt, vous permet d'éviter soigneusement de limiter votre manière d'être à un discours immuable, unique, figé. Au moindre signe, vous percevez l'envers du décor, l'infinie complexité des êtres ou des situations. Ainsi, sur le plan humain, vous recherchez le dialogue, l'information sans laquelle vous ne pouvez espérer saisir vraiment la nature de l'autre. Cette perméabilité à l'inconnu aiguise vos facultés relationnelles. Qualités traditionnellement attachées à Mercure.

Signification du degré symbolique 8° Capricorne

"Un homme tombe à terre près d'un calvaire et d'une clé cassée." (version Janduz)

Caractère irascible, abrupt et sensuel qui se livre aux excès de table, de luxure et luxe. Bien que les membres de son entourage soient indulgents, les manières brutales et blessantes finissent par les faire fuir. Le calvaire symbolise une destinée tragique mais il peut aussi indiquer consolation et espoir si l'on accepte de faire les efforts nécessaires pour contrôler ses mauvais instincts.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Vénus 16°36' Verseau, en Maison I

Aspects à Vénus
Vénus carré Jupiter orbe -1°58'
Vénus opposition Mars orbe -7°46'
Vénus quintile Pluton orbe +0°14'
Vénus quintile Saturne orbe -1°00'
Planètes : Vénus

Vénus représente la façon d'aimer, l'échange et le partage avec autrui, l'affectivité en général et la capacité de séduction. Pour les hommes, elle représente aussi le type de femme idéale pour l'amour (et non pour le mariage forcément qui lui est indiqué plutôt par la Lune, Vénus est la maîtresse et non l'épouse). Son élément est l'Air, elle est humide; elle maîtrise le Taureau et la Balance et est en exaltation dans les Poissons; elle est en analogie avec les reins, le système veineux, la vessie, le cou. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 42 jours par an.

Elle représente les artistes, les commerçants, les occupations en rapport avec la beauté et le charme; l'âge de Vénus va de 15 ans à 25 ans environ.

Tempérament : Sanguin et Lymphatique

Caractérologie : Emotive, non-Actif, Primaire ou bien Emotive, non-Active, secondaire.

Vénus en Verseau

Votre vie affective est marquée par Vénus, en VERSEAU le jour de votre naissance. Votre affectivité revêt une forme d'expression originale. Vous vous montrez tout à la fois sensible à l'humain, et soucieux de respecter un besoin d'indépendance qui vous incite à transformer, réinventer votre vie sentimentale. En amour, votre attitude peut surprendre, déconcerter votre partenaire. Mais votre manière d'étonner fait aussi votre charme. Le couple idéal... Tous les couples ! Car l'amour ne peut être pour vous qu'idéal, pur, élevé au rang d'une relation complice, amicale, angélique... On rêve d'une union prodigieuse, fondée sur l'harmonie naturelle des êtres, aussi bien sur le plan cérébral qu'affectif ou sexuel. Vous êtes donc idéaliste. C'est bien, mais saurez-vous pardonner les inévitables imperfections de toute relation ? Sans doute, en fermant les yeux sur elles, et en rêvant... C'est l'intransigeance qui nuit à l'affectivité. Vous avez besoin d'admirer l'être aimé, de vous sentir Un, complices, amis autant qu'amants. Vous pardonnez souvent, jusqu'au jour où vous ouvrez les yeux sur les défauts éventuels - mais qui n'en a pas ? - de votre partenaire. Vous acceptez mal l'imperfection d'un couple, la désillusion partielle des amours qui durent. Il faut se rendre à l'évidence : l'ange ne peut être angélique à chaque instant !

Vénus en Maison I

Vénus s'exprime à travers les valeurs de la Maison I. Vos premières réactions sont d'abord affectives ou sensuelles. Avant de raisonner, d'accepter l'autre ou de marquer vos distances, vous suivez - aveuglément parfois - vos aversions ou vos coups de foudre irrésistibles. Vous découvrez le monde, l'autre, l'inconnu par la sensation, le désir instinctif ou la répulsion naturelle. L'émotion précède le jugement. Les mots clés de votre personnalité : Le charme, la séduction, le désir.

Vénus dominante

Si Vénus est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Vénusien (ou une Vénusienne) : vous êtes une personne sensuelle, émotive, particulièrement réceptive aux sympathies et antipathies naturelles éprouvées au contact d'autrui. Les aversions instinctives sont aussi fréquentes chez vous que les passions authentiques mais motivées par la seule sensation d'aimer. Le cœur a ses raisons que la raison ignore... Votre équilibre passe par la richesse de votre vie affective. Sans amour, le vénusien est démuni, désemparé, privé de ce pour quoi il vit avant tout. Il y a chez vous une volonté évidente de séduire, de susciter les attachements sans lesquels vous ne pouvez fonctionner de manière optimale. Tous les domaines de votre existence sont ainsi marqués par votre affectivité. Le risque est parfois de vous "laisser avoir au charme". Vous aimeriez alors pouvoir mieux maîtriser vos affects, montrer plus de détachement. L'hypersensibilité a ainsi ses désagréments. Mais vous savez mieux que d'autres jouer avec les sentiments et attirances. Si les pièges d'une émotivité à fleur de peau se referment parfois sur vous, ils restent vos plus sûrs atouts en maintes circonstances. Autre aspect d'une dominante vénusienne : la tradition prête à cette planète la maîtrise des arts... ceci peut aller de la sûreté des goûts aux dispositions artistiques bien réelles.

Signification du degré symbolique 16° Verseau

"Un homme est allongé dans une chaise-longue sous le regard anxieux d'un jeune garçon. Dans le champ non loin d'eux, des travailleurs vaquent à leurs occupations." (version Janduz)

Caractère paresseux, passif et égoïste qui a tendance à faire travailler les autres et à profiter de leur travail. Ce degré peut indiquer un problème de santé qui détruit l'harmonie du mariage, y compris l'impuissance ou la frigidité. Il peut aussi décrire des facultés intellectuelles limitées ou une grande sollicitude pour une personne malade.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Mars 8°49' Я Lion, en Maison VII

Aspects à Mars
Mercure quinconce Mars orbe -0°12'
Mars quinconce Neptune orbe +1°30'
Vénus opposition Mars orbe -7°46'
Planètes : Mars

Mars représente le désir d'action et l'énergie physique, la sexualité, la force. Pour une femme, Mars représente le type d'homme vers lequel elle se sent attirée (et non pas forcément pour le mariage, indiqué plutôt par le Soleil, l'amant et non le mari). Son élément est le Feu, il est chaud et sec; il maîtrise le Bélier et le Scorpion (avec Pluton) et est en exaltation dans le Capricorne; il est en analogie avec les muscles et la rate. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 73 jours par an.

Il représente les militaires, sportifs, guerriers, chirurgiens, forgerons...; l'âge de Mars va de 42 ans à 50 ans environ.

Tempérament : Bilieux

Caractérologie : Emotif, Actif, Primaire. C'est un Colérique.

Mars en Lion

La planète Mars renseigne sur votre manière de réagir aux sollicitations concrètes de l'existence. Elle traduit la forme prise par votre combativité, vos capacités de défense et d'action. Avec Mars en Lion, votre nature passionnée et votre affectivité toujours en éveil font passer votre vie sentimentale au premier plan. Il vous faut agir selon vos propres règles, jouer la sincérité avant tout. Mais il vous est difficile d'accepter les compromis et d'aller à l'encontre de vos désirs. Cette configuration prédispose aux comportements tranchés, parfois héroïques : vous ne reculez que rarement devant les obstacles, mettant un point d'honneur à vaincre jusqu'aux limites extrêmes de vos forces. Les éventuelles confrontations prendront alors une tournure homérique, pour peu que vos contradicteurs ne cèdent pas. Vous savez mobiliser votre énergie à volonté, faire preuve lorsque les circonstances l'exigent d'un esprit de compétition et d'un sens peu commun des défis. Quitte à parfois accorder à quelque évènement mineur une importance qu'il n'a pas.

Mars en Maison VII

Avec Mars en Maison VII, le monde est pour vous un champ de bataille ! Bien sûr, vous ne considérez pas tous les individus comme des adversaires. Heureusement ! Mais sans doute avez-vous un sens aigu des confrontations, une sensibilité vive, brûlante. L'autre, le partenaire ou l'ami, le conjoint ou l'amant, est souvent défié. Votre sociabilité a les limites d'un tempérament fougueux, prompt à réagir vivement lorsque la situation menace vos acquis.

Mars dominante

Si Mars est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Marsien (ou une Marsienne) : en corps à corps avec la vie, vous faites preuve d'un sens aigu de la confrontation. Confrontation active au monde, aux autres, à votre propre destin. Il vous faut agir, lutter pour réaliser vos projets, vos désirs. Vous ressentez la situation présente avec une rare intensité, réagissant à l'ici et maintenant sans parfois montrer le recul nécessaire à la maîtrise des faits. Vous relevez alors les défis avec trop de témérité, victime de votre propre impulsivité. Mais vous savez mieux que personne mobiliser vos ressources en cas de crise, agir lorsque les évènements l'imposent, être présent quand il le faut. Avec Mars, nos attitudes sont dictées par les réalités du moment, les émotions, l'éprouvé. Mal intégrée, cette dominante est susceptible d'induire des comportements agressifs ou par trop épidermiques. Il vous faudra alors apprendre à maîtriser cette sensibilité à fleur de peau, à réguler vos humeurs. Restent les qualités marsiennes : la combativité, le sens et le goût du duel sans lesquels on peut se laisser passivement dépasser par les évènements. Bien canalisée, cette volonté de faire face à toute éventualité s'avère précieuse. Il est mille manières de vaincre, mille défis à relever avec toute la fougue et l'énergie qui font la saveur de l'existence. Une certaine idée de la vie, que vous voulez intense, passionnelle, en prise directe avec les faits.

Signification du degré symbolique 8° Lion

"Un paon fait la roue en suivant un gentilhomme en habit d'apparat. A l'arrière-plan se trouve un château avec ses jardins et ses terrasses." (version Janduz)

Caractère prétentieux, matérialiste et superficiel teinté de snobisme. La famille appartient à une couche sociale élevée. On a très bon goût mais aussi une propension irrésistible à l'ostentation. Une trop grande importance est accordée aux apparences et beaucoup d'argent est gaspillé dans le but d'afficher ses possessions matérielles. On ne se soucie pas du tout des choses essentielles de la vie. Que la fortune soit acquise par héritage ou gagnée par soi-même, on connaîtra le bonheur au milieu de ses semblables.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Jupiter 18°35' Scorpion, en Maison IX

Aspects à Jupiter
Vénus carré Jupiter orbe -1°58'
Soleil sextile Jupiter orbe +2°45'
Planètes : Jupiter

Jupiter représente l'expansion et la puissance, la bienveillance, la largesse de vue et la générosité. Son élément est l'Air, il est chaud et humide; il maîtrise le Sagittaire et les Poissons (avec Neptune) et est en exaltation dans le Cancer; il est en analogie avec les hanches et le système endocrinien. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 121 jours par an.

Il représente les gouvernants, les magistrats, les grands professeurs, les religieux aussi; l'âge de Jupiter va de 50 ou 55 ans à 70 ans environ.

Tempérament : Sanguin

Caractérologie : Emotif, Actif, Primaire. C'est un extraverti Colérique. En somme, la version humide de Mars, tournée comme lui vers l'action.

Jupiter en Scorpion

La planète Jupiter exprime l’idée d’expansion, de largesse, de générosité. Elle correspond aux fonctions de synthèse, d’enthousiasme et d’optimisme : sa présence en maison dans le thème natal a une importance beaucoup plus grande que sa présence en signe puisque Jupiter, comme Saturne, Uranus, Neptune et Pluton est une planète lente. Beaucoup de gens nés à la même époque possèdent Jupiter dans le même signe. Il s’agit donc pour sa présence en signe d’une signification mineure, moins personnelle que les planètes dites rapides, Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars, à lire donc avec prudence. Jupiter dans le signe du Scorpion renforce votre univers émotionnel, votre capacité instinctive à ressentir plus fortement, dans la durée et dans la profondeur. Votre sensualité et votre sexualité sont favorisées par cette configuration, et vous pouvez bénéficier d’une certain baraqua dans le domaine financier, celui de la spéculation, des placements ou des héritages. Cette position vous rend en tout cas plus sensible que d’autres pour cerner les mystères, pour vous frotter à l’Inconnu.

Jupiter en Maison IX

Jupiter se trouve en Maison IX. Jupiter, le traditionnel "Grand Bénéfique", est ici dans le secteur des voyages, des découvertes, de la spiritualité. Cette configuration prédispose à l'ouverture d'esprit, au goût des explorations tolérantes plus que conquérantes, en un mot à l'altruisme. Le sens de l'expansion, lorsqu'elle s'opère sans heurter autrui, est une qualité. Une qualité que vous possédez au plus haut point. La tradition évoque un sens moral développé.

Jupiter dominante

Si Jupiter est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Jupitérien (ou une Jupitérienne) : parce que cette planète sensibilise à la réussite socioprofessionnelle, la tradition la dit bénéfique. Vous savez en effet vous adapter aux évènements, saisir les opportunités au vol. Votre entourage vous confie volontiers certaines responsabilités, souvent séduit par vos dons d'apprentissage et d'adaptation à de nouvelles structures, de nouveaux langages. Le secret de votre bonne étoile ? Une confiance en vous qui force l'adhésion. Votre charme ? L'enthousiasme, l'euphorie, l'exaltation... La démesure. Bien intégrée, cette dominante est un facteur d'aisance et d'optimisme : une certaine jovialité vous permet une intégration facile dans divers milieux. Atout essentiel pour gérer son existence. Vous prendrez soin cependant de tempérer parfois votre désir d'insertion, faute de quoi le sens des opportunités pourrait devenir opportunisme outrancier. Là encore, la clé du succès réside dans une juste estimation des chances et des possibilités de chacun. Si la gestion des faits est l'un de vos points forts, si vous savez mieux que d'autres adapter vos objectifs aux réalités du moment, vous manque parfois la distance qui permet d'échapper au court terme et aux fluctuations des évènements du jour. A trop vouloir s'adapter, on prend le risque de se trahir soi-même. C'est là le revers de la médaille du traditionnel "Grand Bénéfique".

Signification du degré symbolique 18° Scorpion

"Des convives sont autour d'un buffet offrant une abondance de mets fins et de boissons. Un stylet et une cravache sont posés sur un coin de la table." (version Janduz)

Caractère paradoxal, à la fois combatif et passif, bienveillant et querelleur, audacieux et prudent. Les efforts fournis dans le but de parvenir à la réussite reçoivent de la protection de personnages puissants envers qui l'on est loyal. Ce degré peut aussi indiquer un très gros appétit et des problèmes de surpoids.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Saturne 27°35' Bélier, en Maison III

Aspects à Saturne
Saturne conjonction Pluton orbe +1°15'
Saturne conjonction Uranus orbe +2°49'
Lune quinconce Saturne orbe +0°52'
Soleil carré Saturne orbe +6°15'
Vénus quintile Saturne orbe -1°00'
Planètes : Saturne

Saturne représente la concentration, l'effort, la persévérance, le temps, le rendez-vous avec soi-même, la dure réalité. Son élément est la Terre, il est froid et sec; il maîtrise le Capricorne et le Verseau (avec Uranus) et est en exaltation dans la Balance; il est en analogie avec le système osseux (le squelette) et la peau. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 138 jours par an.

Il représente les grands-parents, les sages, les vieillards, les hommes de sciences, de connaissance; l'âge de Saturne est la vieillesse, de 70 ans ou parfois avant en fonction de la santé du sujet jusqu'à la mort.

Tempérament : Nerveux

Caractérologie : Non-Emotif, Actif, Secondaire ou bien Emotif, non-Actif, Secondaire ou parfois non-Emotif, non Actif, Secondaire . C'est un Flegmatique, un Sentimental ou un Apathique.

Saturne en Bélier

La planète Saturne exprime l’idée de contraction, d’effort, de durée, de limitation, de concentration. Avec Saturne, tout ce qui n’est pas authentique est amené tôt ou tard à être éliminé. On ne peut pas tricher avec Saturne, il correspond à un désir irrésistible de ne faire qu’un avec soi-même avec responsabilité et sagesse. Il est le grand purificateur, il représente nos limites mais aussi notre vérité : sa présence en maison dans le thème natal a une importance beaucoup plus grande que sa présence en signe puisque Saturne, comme Jupiter, Uranus, Neptune et Pluton est une planète lente. Beaucoup de gens nés à la même époque possèdent Saturne dans le même signe. Il s’agit donc pour sa présence en signe d’une signification mineure, moins personnelle que les planètes dites rapides, Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars, à lire donc avec prudence. Saturne dans le signe du Bélier diminue votre impulsivité, votre primarité et votre spontanéité, mais crée en vous plus de patience, de tolérance et de réflexion à long terme.

Saturne en Maison III

Saturne est en Maison III dans votre thème. L'apprentissage de la communication est chez vous une tâche difficile. Le caractère exigeant et sélectif de votre mode d'assimilation interdit les relations simples et les innovations fantaisistes. Avant d'accepter un être, une idée, une formule, il vous faut la passer au crible d'une volonté intransigeante de comprendre et savoir. Sans doute triez-vous les informations avec une grande profondeur d'esprit, mais avec prudence et scepticisme.

Saturne dominante

Si Saturne est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Saturnien (ou une Saturnienne) : vous laissez volontiers à d'autres le soin de "prendre la vie comme elle vient", préférant tirer profit des expériences pour découvrir, évoluer, vous remettre en question. L'existence comporte plus d'énigmes que de réponses ou de certitudes. Vous cherchez avant tout à faire preuve de lucidité, de rigueur. Vous savez que la réalité cache souvent ses sources, ses mécanismes profonds. La volonté de découvrir les racines sous-jacentes des faits vous conduit à bien des interrogations. Aussi exigeant à l'égard de votre entourage que de vous-même, vous conduisez votre vie avec ténacité, maturité et endurance. On vous connaît ainsi de grandes qualités de résistance en cas de crise : la faculté de tirer les leçons d'un échec éventuel fait de vous un être en perpétuel devenir. L'existence n'est-elle pas une éternelle recherche ? Certes, il est difficile de dire que vous vous simplifiez la vie - pour les mauvaises langues, vous compliquez à loisir les évènements. Peut-être laissez-vous parfois passer quelque opportunité fugace, à force de douter des chances réelles de réussite. Mais qu'on vous laisse le temps de faire vos preuves, et vous voici efficace et raisonnable, en confiance. On s'accorde à reconnaître votre honnêteté de fond : loin des compromissions et concessions faciles, vous êtes en quête d'une perfection absolue et - souvent - chimérique. Gage incontestable d'évolution, moteur de créativité. Vous fait défaut parfois la souplesse des comportements, la sociabilité. La perfection, on le sait, n'est pas de ce monde...

Signification du degré symbolique 27° Bélier

"Une femme blonde richement vêtue est debout, seule, et tend les bras en signe de bienvenue." (version Janduz)

Caractère exubérant, doué et bienveillant. On est généreux et l'on a de nombreux talents, ce qui attire de nombreux amis qui lui rendent sa bonté et offrent des conseils sages. Un personnage féminin joue un rôle déterminant pour la carrière. Il peut s'agir d'une puissante protectrice ou d'une épouse fortunée. La réussite peut être obtenue dans tous les métiers ayant trait à la laine et les articles contenant cette fibre.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Uranus 0°25' Taureau, en Maison III

Aspects à Uranus
Saturne conjonction Uranus orbe +2°49'
Uranus conjonction Pluton orbe +1°34'
Lune quinconce Uranus orbe -1°57'
Mercure trigone Uranus orbe -8°11'
Planètes : Uranus

Uranus représente la liberté individuelle, l'originalité, l'indépendance surtout, la marginalité et l'esprit d'avant-garde, l'ultra-modernisme. Son élément est le feu, il est sec; il maîtrise le Verseau et est en exaltation dans le Scorpion; il est en analogie avec le cerveau et les nerfs. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 152 jours par an.

Il représente les inventeurs, les originaux, les fous, les révolutionnaires.

Tempérament : Nerveux à l'extrême

Caractérologie : Emotif, Actif, Secondaire. C'est un Passionné.

Uranus en Taureau

La planète Uranus correspond aux notions d’originalité, d’indépendance et d’énergie cérébrale qui explose brutalement : Uranus déclenche le besoin irrésistible de liberté que nous avons en nous, il tend à faire éclater les contraintes qui nous semblent désormais insupportables, il nous donne le courage et la volonté de nous débarrasser de ce qui devenait un fardeau pour nous ; bien aspecté, il est aussi quelque part la marque du génie : sa présence en maison dans le thème natal a une importance beaucoup plus grande que sa présence en signe puisque Uranus, comme Jupiter, Saturne, Neptune et Pluton est une planète lente. Beaucoup de gens nés à la même époque possèdent Uranus dans le même signe. Il s’agit donc pour sa présence en signe d’une signification très mineure, moins personnelle que les planètes dites rapides, Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars, à lire donc avec beaucoup de prudence. Pour Uranus, Neptune et Pluton, leur signification en signe est quasiment collective, il ne faut donc quasiment pas en tenir compte pour votre personnalité, sauf si ces planètes sont en relation avec un point individuel de votre thème astrologique natal : par exemple maître de votre Ascendant, planète angulaire c’est-à-dire proche de l’Ascendant, du Milieu du Ciel, du Fond du Ciel ou du Descendant, activité très forte par multiples aspects etc. Uranus dans le signe du Taureau développe votre puissance et votre inertie. Vous pouvez accumuler beaucoup d’énergie et…l’évacuer brutalement avec une puissance inouïe ou devenir despotique.

Uranus en Maison III

Uranus en Maison III : Vous possédez un sens certain des innovations, un esprit avide de découvertes. L'assimilation des connaissances est un défi lancé à votre soif de renouvellement. Sensible aux idées d'avant garde, vous n'hésitez pas à mettre toute votre énergie au service d'une expérience personnelle ou d'une relation originale. Il y a parfois dans votre manière de communiquer une sorte d'excentricité qui déconcerte votre entourage, l'amuse ou le séduit.

Uranus dominante

Si Uranus est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Uranien (ou une Uranienne) : les valeurs personnelles deviennent prépondérantes. Les certitudes intérieures animent une volonté inflexible, un désir de se singulariser et d'aller jusqu'au bout de ses convictions. Cette planète incite à se comporter avec détermination, à faire valoir sa vérité propre, à mener sa révolution personnelle. Vous tenez plus que d'autres à garder en toutes circonstances une certaine autonomie, manifestant souvent un tempérament individualiste. Aussi, pour atteindre votre idéal de liberté et d'indépendance, vous pouvez parfois faire preuve de despotisme, cherchant à convaincre et à imposer vos points de vue en douceur ou en force. Quelle que soit par ailleurs la souplesse de vos comportements, il est des situations qui imposent une fermeté absolue, une attitude franche et directe excluant tout compromis. On pourra vous reprocher votre intransigeance et vous dire jusqu'au-boutiste. Qu'importent alors les jugements extérieurs ! l'essentiel est pour vous d'agir conformément à votre for intérieur, d'atteindre un objectif primordial. Vous savez mieux que quiconque tendre votre volonté et consacrer toute votre énergie à un but défini, sans relâche et quelles que soient les conséquences de ce cheminement. Au chapitré des qualités, citons un sens des responsabilités certain, un esprit novateur, ouvert aux techniques et idées d'avant-garde, une discipline naturelle qui vient à bout de bien des obstacles. Mais sans doute manquez-vous parfois de souplesse, heurtant inutilement votre entourage. Mieux vaut donc ne pas vous pousser dans vos derniers retranchements.

Signification du degré symbolique 0° Taureau

"Une femme ailée tient à deux mains une épée pointe en bas tandis qu'un athlète terrasse un taureau en le saisissant par les cornes." (version Janduz)

Caractère querelleur, courageux et habile. Si les instincts violents ne sont pas fermement contrôlés, la vie risque de devenir un véritable champ de bataille. Les ennemis sont nombreux et, bien qu'ils préfèrent éviter de se battre, en cas d'agression, ils n'hésitent pas à riposter. C'est grâce à la force mentale, la philosophie et la diplomatie que les conflits les plus féroces peuvent être résolus.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Neptune 7°18' Poissons, en Maison I

Aspects à Neptune
Mercure sextile Neptune orbe -1°18'
Soleil semi-carré Neptune orbe +0°58'
Mars quinconce Neptune orbe +1°30'
Planètes : Neptune

Neptune représente l'évasion dans l'irréel, l'impressionnabilité, les rêveries, le virtuel, l'illusion, le laisser-aller, la tromperie ou l'intuition, la malhonnêteté ou l'inspiration, la télépathie. Son élément est l'Eau, il est humide; il maîtrise les Poissons et est en exaltation dans le Cancer mais certains auteurs donnent l'exaltation dans le Lion, la question n'est pas tranchée; il est en analogie avec le système végétatif. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 159 jours par an.

Il représente les rêveurs, les médiums, les magiciens, les marchands d'illusion, les drogués.

Tempérament : plutôt Lymphatique

Caractérologie : Emotif, non-Actif, Primaire ou Secondaire. C'est un Sentimental parfois Amorphe.

Neptune en Poissons

La planète Neptune correspond aux notions de réceptivité extrême, d’acuité émotionnelle intense, d’impressionnabilité et d’inspiration ; c’est la planète des médiums, des mystiques, de la foi religieuse. Son influence dans un thème astrologique natal pousse à la dilution, au flou, à la compréhension de l’environnement par les émotions, à l’absence de limite et de structure claire et déterminée : sa présence en maison dans le thème natal a une importance beaucoup plus grande que sa présence en signe puisque Neptune, comme Jupiter, Saturne, Uranus et Pluton est une planète lente. Beaucoup de gens nés à la même époque possèdent Neptune dans le même signe. Il s’agit donc pour sa présence en signe d’une signification très mineure, moins personnelle que les planètes dites rapides, Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars, à lire donc avec beaucoup de prudence. Pour Uranus, Neptune et Pluton, leur signification en signe est quasiment collective, il ne faut donc quasiment pas en tenir compte pour votre personnalité, sauf si ces planètes sont en relation avec un point individuel de votre thème astrologique natal : par exemple maître de votre Ascendant, planète angulaire c’est-à-dire proche de l’Ascendant, du Milieu du Ciel, du Fond du Ciel ou du Descendant, activité très forte par multiples aspects etc. Neptune dans le signe des Poissons se trouve en domicile dans ce signe, c’est-à-dire là où il est censé, d’après la tradition, être le plus puissant et donner le maximum de ses atouts : les valeurs de Neptune se trouvent magnifiées dans ce signe de l’illimité et de la compassion. Votre empathie est magnifique, votre sensibilité est celle d’un poète, votre cœur est celui des amoureux, votre imagination est inouïe. Votre dévouement est exemplaire.

Neptune en Maison I

Neptune se situe en Maison I. L'essentiel, lors d'une première fois (évènement ou rencontre), est de se laisser guider par l'inspiration du moment. La raison a peu de prise sur vos réactions. Vous préférez confier à votre intuition le soin de dicter vos aptitudes, selon l'intime conviction, le sentiment parfois confus de l'instant. Aussi certaines découvertes se font-elles de manière quasi miraculeuse. Mais vos convictions s'avèrent parfois des mirages ou illusions.

Neptune dominante

Si Neptune est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Neptunien (ou une Neptunienne) : l'intuition est très développée chez vous. D'une nature contemplative, vous faites preuve d'une réceptivité particulière à l'égard des ambiances, des lieux, des personnes. Vous cultivez volontiers l'art du lâcher-prise, laissant le déroulement naturel des faits construire votre univers. Vous suivez vos inspirations, pour le meilleur et pour le pire. Parfois, vous faites preuve d'une exceptionnelle clairvoyance. Vous semblez pouvoir lire à livre ouvert dans votre subconscient, dépistant les mécanismes subtils sous-jacents, les failles ou les brèches ouvertes. Ce flair naturel explique les coups de chance qu'on attribue parfois au neptunien. Mais vous pouvez aussi être victime d'illusions, de fausses intuitions. Idéaliste, vous laissez votre vouloir profond prendre le pas sur les réalités du moment. C'est alors la quête d'un objectif chimérique, l'existence d'un Don Quichotte poursuivant sans relâche un dessein fictif. Vous avez un sens peu commun de la psychologie, du mystère de l'âme humaine. Percevant naturellement les intentions des uns, les motivations des autres, vous nagez dans la complexité humaine comme un poisson dans l'eau. Cette subtilité dont vous pouvez faire preuve est tout autant source d'affections particulières que de rejets irrévocables. Le risque d'une telle configuration ? Le manque de volonté, s'il n'est pas compensé par d'autres éléments du thème. Votre atout-maître... l'instinct, poussé parfois jusqu'à la clairvoyance.

Signification du degré symbolique 7° Poissons

"Un homme et une femme à cheval avancent doucement côte-à-côte. Derrière eux, il y a deux cercles concentriques." (version Janduz)

Caractère conciliant, passif et doux doté de magnétisme ou de dons pour l'occultisme. La prise de décision demande beaucoup de temps, comme si l'on tournait en rond autour d'un même centre, ainsi que le suggère l'image. Ce degré promet un bonheur en amour qui défie les épreuves du temps, et peut-être un mariage précoce. On préfère goûter aux plaisirs de la vie en tête-à-tête, que ce soit dans le domaine affectif, amical ou professionnel.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

Pluton 28°51' Я Bélier, en Maison III

Aspects à Pluton
Saturne conjonction Pluton orbe +1°15'
Uranus conjonction Pluton orbe +1°34'
Lune quinconce Pluton orbe -0°22'
Vénus quintile Pluton orbe +0°14'
Soleil carré Pluton orbe +7°30'
Planètes : Pluton

Pluton représente les transformations profondes, les mutations et éliminations, la sexualité et le magnétisme, le pouvoir et le secret, la destruction en vue de la régénération, le phoenix qui renaît de ses cendres. Son élément est indéfini, il est brûlant (la lave en fusion ?); il maîtrise le Scorpion et est en exaltation dans les Poissons; il est en analogie avec les fonctions sexuelles et de déjection. Sa durée moyenne de rétrogradation est d'environ 162 jours par an.

Il représente les dictateurs, les sadiques, les personnages violents, instinctifs et puissants mais aussi les forces cachées et mytérieuses.

Tempérament : plutôt Bilieux

Caractérologie : Emotif ou non-Emotif, Actif, Primaire. C'est un Passionné Colérique.

Pluton en Bélier

La planète Pluton correspond aux bouleversements et secousses en profondeur, à l’instinct de domination y compris sexuelle, à la puissance intérieure que nous avons en nous. Pluton détruit pour reconstruire, il provoque les crises douloureuses mais souvent nécessaires pour changer les choses du tout au tout. Pluton représente la force brutale de nos instincts les plus profonds, la violence cachée et inconsciente qui peut se déchaîner en nous avec une intensité inouïe pour se projeter ensuite dans nos actes; cette planète n'est pas en elle-même négative : il s'agit d'une énergie puissante qui peut être canalisée et dépasser en intensité l'imaginable et c'est justement parfois la seule possibilité que nous possédions pour dépasser nos blocages intérieurs ou éliminer certaines situations devenues complètement inextricables. Pluton représente une énergie indispensable et utile par la destruction irrémédiable de ce qui posait problème, et non pour le côté négatif des choses ou par perversité. Il permet la reconstruction ou la régénération d'une partie de notre personnalité ou d'un pan entier de notre existence, à condition peut-être d'arriver à canaliser cette énergie si sauvage et garder une forme de recul. La dompter n'est évidemment pas possible en raison de son essence, mais arriver à l'utiliser dans un but précis comme par une forme d'identification temporaire avec elle d'une partie de notre être peut nous faire évoluer ou plutôt nous transformer définitivement. Sa présence en maison dans le thème natal a une importance beaucoup plus grande que sa présence en signe puisque Pluton, comme Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune est une planète lente. Beaucoup de gens nés à la même époque possèdent Pluton dans le même signe. Il s’agit donc pour sa présence en signe d’une signification très mineure, moins personnelle que les planètes dites rapides, Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars, à lire donc avec beaucoup de prudence. Pour Uranus, Neptune et Pluton, leur signification en signe est quasiment collective, il ne faut donc quasiment pas en tenir compte pour votre personnalité, sauf si ces planètes sont en relation avec un point individuel de votre thème astrologique natal : par exemple maître de votre Ascendant, planète angulaire c’est-à-dire proche de l’Ascendant, du Milieu du Ciel, du Fond du Ciel ou du Descendant, activité très forte par multiples aspects etc. Pluton dans le signe du Bélier amplifie votre puissance instinctive et peut déchaîner votre violence.

Pluton en Maison III

Avec Pluton en Maison III, votre mode d'assimilation est très complexe. Qu'il s'agisse d'une rencontre ou de la découverte d'une idée nouvelle, l'essentiel est pour vous ce que cache la situation, ce qui n'est pas dit. Sensible à l'envers du décor, vous ressentez les rouages cachés et les enjeux secrets d'une relation. La communication met en jeu un ensemble d'informations sous-jacentes. Jamais totalement dupe, vous mesurez les règles subtiles de l'échange.

Pluton dominante

Si Pluton est l'une des dominantes planétaires de votre thème, vous êtes ce que l'on appelle en astrologie un Plutonien (ou une Plutonienne) : vous vous sentez parfois étranger au monde, à ses lois comme à ses préoccupations. Les règles du jeu social ne sont pas nécessairement les vôtres. Vous êtes sensible à l'inconnu, aux lois subtiles d'un ordre caché. Aussi, vous prenez un malin plaisir à tourner en dérision les modèles trop simples ou trop rigides, à souligner les limites de toute explicative communément rencontrée. Il y a donc quelque chose de marginal dans votre manière d'être, de penser ou d'agir. Est-ce un partenaire hors-normes ? Une vie en dehors des sentiers battus ? Ou, plus simplement, une distance vis-à-vis de la morale conventionnelle qui fait votre spécificité ? Vous éprouvez le sentiment, confus parfois, de n'être de nulle part, de ne vous sentir appartenir réellement et intimement à aucun groupe bien défini... Bref, de ne pouvoir vous laisser réduire à quelque modèle que ce soit. Ce fossé qui vous sépare de l'autre, du commun des mortels, fait aussi votre force : une force de lucidité, tout d'abord, permettant de relativiser les évènements, de ne leur accorder que l'importance qu'ils méritent. Egalement remarquable, un pouvoir d'intervention en coulisses, une faculté d'agencer secrètement les faits, de créer la situation souhaitée sans avoir l'air d'imposer ou de dicter quoi que ce soit. Reste à vaincre l'une des difficultés majeures d'une telle configuration : faire admettre sa différence, s'intégrer sans heurt

Signification du degré symbolique 28° Bélier

"Un homme modeste mais fort abat un arbre avec une hache. Il y a un livre ouvert posé sur le sol parce que l'homme lit pendant ses pauses." (version Janduz)

Caractère indépendant et serviable qui pardonne facilement. Les nombreux obstacles qui surgissent tout au long de la vie sont courageusement surmontés. On est apprécié pour son dévouement envers ses amis et ses collègues et l'on est très estimé pour la qualité de son travail. La réussite et la notoriété peuvent être obtenues dans l'élevage de bétail, la sylviculture et l'industrie du bois, surtout si dans la carte natale, Mars se trouve en Taureau. Tous les métiers intellectuels, tels que l'enseignement, la littérature ou l'architecture sont aussi très favorisés. Il faut se montrer prudent avec les contrats car ils peuvent cacher une tromperie et mener à un procès, surtout au début de la carrière. Le bonheur en amour et dans le mariage peut être retardé.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Vous pouvez si vous le désirez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique détaillé, un cadeau intéressant pour vous ou vos proches qui en seront ravis.

%DYNAMIQUE_22%
Astéroïdes : Chiron

Chiron est pratiquement reconnu et utilisé partout. La plupart des astrologues le considèrent comme une espèce de "médiateur" entre Saturne et les planètes extérieures. En conséquence, Chiron est de la nature de Saturne et influencé par Uranus, la première des planètes "superlentes". Astrologiquement, il représente la sagesse, la patience et la faculté de réduire la souffrance des autres : on dit qu'il est le "grand guérisseur" du zodiaque. Comme tous les corps secondaires, il lui est nécessaire d'être en conjonction étroite avec des planètes ou des angles pour exprimer son action.

%TEXTES_22%
%DYNAMIQUE_23%
Astéroïdes : Cérès

Cérès, le plus grand des quatre astéroïdes mineurs utilisés en dehors de Chiron, est associé à la déesse mythologique du grain et de la moisson et symbolise à la fois la constitution physique, la vitalité et la fertilité. Elle était aussi connue comme Demeter et, selon l'astrologue Zipporah Dobyns, associée avec le symbolisme de la mère mais d'une façon moins émotive et plus physique que la Lune. On attribue à Cérès le domicile de la Vierge et l'exaltation en Gémeaux, l'exil en Poissons et la Chute en Sagittaire. En terme de mots clés, Cérès pourrait symboliser l'ordre, le sens pratique, l'inquiétude, la précision, la pudeur, la méthode, la sobriété, la maternité, la fertilité, la Terre : une sorte de Lune cérébrale en quelque sorte...

%TEXTES_23%
%DYNAMIQUE_24%
Astéroïdes : Pallas

Pallas est parfois utilisé en Astrologie moderne : il représente l'intelligence et la capacité d'abstraction et le talent à synthétiser. Il est d'usage de considérer qu'il est un élément déterminant en stratégie politique.

%TEXTES_24%
%DYNAMIQUE_25%
Astéroïdes : Junon

Junon est l'astéroïde correspondant à l'adaptation au partenaire conjugal et à la défense des droits personnels; il est ainsi très utilisé pour le domaine du mariage.

%TEXTES_25%
%DYNAMIQUE_26%
Astéroïdes : Vesta

Vesta est relativement peu utilisé et apporte la note de capacité de se dévouer à une cause et d'y apporter la plus grande efficacité.

%TEXTES_26%
Nœud Nord vrai 17°12' Я Cancer, en Maison VI
Le Noeud Nord

Le Noeud Nord représente les buts à conquérir de l'existence, au sens karmique selon certaines traditions. Sa position en maison renseigne sur le domaine où l'effort doit être entrepris pour progresser. Le Noeud Nord est appelé souvent la tête du Dragon, il est généralement considéré comme bénéfique, un peu comme Jupiter l'est pour les planètes. Les Noeuds lunaires sont des points fictifs et non des corps célestes concrets : ce sont les intersections de la Lune avec l'écliptique (le cercle décrit par le Soleil dans son orbite apparente vue de la Terre). L'axe des noeuds lunaires progresse d'environ 19 degrés par an, soit un peu plus de 3 minutes par jour.

Le Noeud Sud est diamétralement opposé au Noeud Nord, en face donc, (non dessiné ici, son symbole est le même la tête en bas) et représente ce qui a déjà été acquis, au sens karmique : c'est le passé à partir duquel il convient de progresser, en s'y éloignant de façon à évoluer. Le Noeud Sud est plutôt négatif, de la nature de Saturne, l'expérience par la douleur.

Signification du degré symbolique 17° Cancer

"Un homme et deux femmes jouent aux dés dans une pièce luxueusement meublée décorée de fleurs exotiques." (version Janduz)

Caractère imprudent, extravagant et lâche. On est incapable de mener sa vie correctement parce que l'on ne se préoccupe que de plaisirs superficiels et d'apparences extérieures. Le train de vie luxueux que l'on mène est au-dessus de ses moyens et peut causer de lourdes pertes financières. Si la carte natale le confirme, il y a un danger d'empoisonnement par les gaz, les substances chimiques et les stupéfiants.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Lilith vraie 7°55' Я Poissons, en Maison I
Lilith

Lilith ou la Lune Noire représente le seuil infranchissable, les tabous, la part de provocation et de fascination de l'individu, y compris sur le plan sexuel. C'est "l'indomptabilité" et la violence, le refus total et viscéral de se soumettre. En termes de mots clés, Lilith symbolise la stérilité, le sadisme, la perversité, la castration, le sadomasochisme, l'érotisme, la jouissance, les fantasmes interdits, la marginalité, le désespoir, la cruauté, la rédemption, l'illumination, l'insoumission... L'opposé de Lilith, point qui n'est pas spécialement heureux, est appelé Priape; c'est le périgée lunaire, le lieu où la Lune est la plus proche de la Terre. Il symbolise la nature primitive de l'homme, l'horreur parfois cachée au fond de notre être, le masochisme, la volupté, l'impulsivité, la volupté mais aussi l'irrationnel et la démesure. Physiquement, la Lune Noire est le foyer "vide" de l'orbite de la Lune, l'autre étant la Terre : ce n'est pas un corps concret mais un point mathématique.

Signification du degré symbolique 7° Poissons

"Un homme et une femme à cheval avancent doucement côte-à-côte. Derrière eux, il y a deux cercles concentriques." (version Janduz)

Caractère conciliant, passif et doux doté de magnétisme ou de dons pour l'occultisme. La prise de décision demande beaucoup de temps, comme si l'on tournait en rond autour d'un même centre, ainsi que le suggère l'image. Ce degré promet un bonheur en amour qui défie les épreuves du temps, et peut-être un mariage précoce. On préfère goûter aux plaisirs de la vie en tête-à-tête, que ce soit dans le domaine affectif, amical ou professionnel.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Fortune 5°58' Balance, en Maison VIII
La part de Fortune

La part de Fortune est une notion ancienne, utilisée par Ptolémée et d'autres astrologues avant lui. Précisons qu'elle n'a rien à voir avec la Fortune ! D'une façon moderne, elle est en fait surtout utilisée pour mettre en valeur une planète ou un angle si elle est en conjonction étroite avec elle : elle amplifie ainsi la signification associée au point touché par sa présence. Son calcul est le suivant :

Part de Fortune = AS + Lune - Soleil (c'est l'emplacement de la Lune quand le Soleil se lève)

Pour la Part de Fortune, on a donc coutume de distinguer la Part de Fortune classique, dont la formule ne change pas en cas de nativité diurne ou nocturne, et la Part de Fortune diurne/nocturne, calculée par la formule AS + Soleil - Lune pour une nativité nocturne, et AS + Lune - Soleil en nativité diurne.

Nous utilisons cette dernière formule actuellement pour nos programmes de cartes du ciel.

Signification du degré symbolique 5° Balance

"Un paysan marche derrière sa charrue tirée par des bœufs en direction de grosses meules de foin bien alignées au bout de son champ." (version Janduz)

Caractère honnête, courageux et persévérant. Le dur labeur, la loyauté et la sagesse sont les clés de la réussite. Les meules de foin indiquent que la seconde partie de la vie est plus heureuse et plus prospère que la première. On peut s'associer avec le propriétaire de l'entreprise où l'on travaille ou épouser la fille/le fils de son employeur.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Ascendant 28°50' Capricorne
L'Ascendant

La maison I ou Ascendant représente le comportement aux yeux des autres et également partiellement la santé. Elle exprime la façon dont le sujet agit dans le monde. Elle est l'image de la personnalité vue par autrui et de l'attitude extérieure du sujet. Elle est en analogie avec le Bélier, et donc avec Mars, et secondairement le Soleil. C'est une maison angulaire et très importante, la plus importante avec le Milieu du Ciel, sans doute un peu plus en raison de son lien avec la santé physique.

Ascendant en Capricorne

Psychologiquement, vous êtes d'une nature introvertie et froide, complètement contrôlée et flegmatique, du moins pour l'apparence que vous donnez invariablement. Semblant non émotif et austère, vous ruminez en réalité avec toute votre secondarité les stratégies ou les réactions que vous créez en réponse à l'environnement. Lent mais très réfléchi, solide et équilibré, aussi sec que vous êtes froid, vous mettez toute la puissance de votre caractère au service de votre ambition immense et à long terme ou de votre détachement des choses terrestres pour vous tourner vers les valeurs spirituelles.

Comme tous les individus nés sous les signes d'apparence plutôt réservée et dure, l'intérieur de la personnalité est souvent charmante et douce, comme si la carapace qui s'était forgée avec tant d'épaisseur pendant l'enfance avait gardé intactes la pureté et la chaleur de l'âme emprisonnée dedans.

Avec un tel Ascendant, votre comportement laisse apparaître qu'aux yeux des autres, vous êtes sérieux, froid, discipliné, patient, concentré, réfléchi, ambitieux, sec, indomptable, prudent, lucide, obstiné, prévoyant, dense, stable, introverti, sévère, volontaire, travailleur, responsable, persévérant, honnête, réaliste, fidèle, réservé, résolu, moralisateur, tranquille, rigoureux, attaché, fiable mais vous pouvez être aussi renfermé, calculateur, mesquin, cruel, antipathique, impitoyable, égoïste, terne, rigide, lent ou sceptique.

Signification du degré symbolique 28° Capricorne

"Sur la berge d'un étang, une belle statue est allongée dans l'herbe." (version Janduz)

Caractère fidèle, créatif et contemplatif doté de dons artistiques et poétiques. On recherche les plaisirs simples qu'offre la nature et l'on trouve dans ses beautés une source inépuisable d'inspiration. On peut connaître la réussite dans une discipline artistique, la loi ou la médecine. Si la carte natale le confirme, ce degré indique des séjours à la campagne ou à la montagne pour raisons de santé.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Milieu du Ciel 23°29' Scorpion
Le Milieu du Ciel

La maison X encore appelée le Milieu du Ciel, tout au zénith, en haut du thème, au Sud, est le domaine du destin et de la carrière au sens global (et non le travail dans la vie quotidienne comme signifié par la maison six). Le Milieu du Ciel représente la place que se fait le sujet dans la vie sociale et devient de plus en plus important avec l'âge. Il est en relation avec le Capricorne et Saturne. La maison X est une maison angulaire et très importante, la plus importante avec l'Ascendant.

Milieu du Ciel en Scorpion

Votre destin n'est pas forcément simple et est très souvent constitué de revirements de situation : vous n'êtes pas un transformateur seulement pour les autres mais aussi pour vous-même ! Vous êtes patient et lucide, vous guettez le bon moment pour laisser toutes vos forces et votre immense puissance se déchaîner alors pour aboutir au but que vous vous êtes choisi et vous avez toutes les chances d'y parvenir. Persévérant, endurant, de toute façon même les drames et les crises vous stimulent. Rien ne peut vous arrêter sur votre route vers la puissance ou les affaires . Votre goût du pouvoir vous stimule en permanence.

Les métiers tels que détective privé, policier, militaire, vulcanologue, ingénieur, chirurgien, boucher, gynécologue, psychiatre, psychologue, astrologue, chef d'entreprise, occultiste, médium, mystique, trader, financier dans les domaines de la Bourse ou des placements, banquier, entrepreneur de pompes funèbres, stratège militaire, radiesthésiste, mineur, savant atomiste, chercheur scientifique ou concepteur informatique, sexologue, dirigeant de parti politique ou voyant vous conviennent parfaitement.

Signification du degré symbolique 23° Scorpion

"Un bûcheron coupe du bois non loin d'une jolie hutte pendant que sa femme file la laine." (version Janduz)

Caractère adaptable, simple et honnête. Bien que l'on travaille pour gagner sa vie, on aime son métier ou son art. On apprécie pleinement la réussite et les honneurs mais on sait garder la tête froide. On est doté d'une excellente moralité, de sentiments raffinés et d'une très bonne santé. Ce degré est souvent accentué dans la carte des hommes d'état.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Ascendant 28°50' Capricorne
Maison I (AS)

La maison I ou Ascendant représente le comportement aux yeux des autres et également partiellement la santé. Elle exprime la façon dont le sujet agit dans le monde. Elle est l'image de la personnalité vue par autrui et de l'attitude extérieure du sujet. Elle est en analogie avec le Bélier, et donc avec Mars, et secondairement le Soleil. C'est une maison angulaire et très importante, la plus importante avec le Milieu du Ciel, sans doute un peu plus en raison de son lien avec la santé physique; L'Ascendant est aussi important que le Soleil dans un thème natal.

Signification du degré symbolique 28° Capricorne

"Sur la berge d'un étang, une belle statue est allongée dans l'herbe." (version Janduz)

Caractère fidèle, créatif et contemplatif doté de dons artistiques et poétiques. On recherche les plaisirs simples qu'offre la nature et l'on trouve dans ses beautés une source inépuisable d'inspiration. On peut connaître la réussite dans une discipline artistique, la loi ou la médecine. Si la carte natale le confirme, ce degré indique des séjours à la campagne ou à la montagne pour raisons de santé.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Maison II 16°49' Poissons
Maison II

La maison II est le domaine de la sécurité matérielle, de l'argent que l'on gagne, des possessions en général, y compris au sens symbolique (ses proches etc.). Elle est en relation avec le Taureau et Vénus. C'est une maison dite succédente, assez importante.

Maison III 26°10' Bélier
Maison III

La maison III est le domaine de l'apprentissage social et intellectuel, des études, des relations avec les proches ou le voisinage, des petits déplacements, des contacts rapides et légers, des correspondances. Elle est en relation avec les Gémeaux et avec Mercure. C'est une maison cadente, de moindre importance que les angulaires et succédentes.

Maison IV 23°29' Taureau
Maison IV (FC)

La maison IV est le domaine de l'émotion intérieure, de la famille, du père, du foyer d'origine et de ses racines, mais aussi du foyer que l'on se crée. C'est le Home Sweet Home, la sécurité et le cocon. Elle est en relation avec le Cancer et la Lune. C'est une maison angulaire et importante.

Signification du degré symbolique 23° Taureau

"Des corbeaux cherchent des miettes de nourriture dans le lit d'un torrent desséché et un pauvre hère, appuyé sur un roseau inutile, semble aussi vouloir chercher quelques restes." (version Janduz)

Caractère généreux, serviable et crédule. Une confiance mal placée aboutit à des souffrances et des déceptions. On partage généreusement tout ce qu'on possède avec des personnes moins fortunées. Cependant, on doit conserver suffisamment de biens pour soi car sinon, on risque de tomber dans l'état de pauvreté extrême dont on a sorti autrui. Et à ce moment là, personne ne sera là pour prêter assistance. Ce degré indique de l'ingratitude et des qualités non récompensées. Il peut aussi y avoir des problèmes aux yeux.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Maison V 14°51' Gémeaux
Maison V

La maison V est le domaine des plaisirs et des amours (au sens du plaisir et non de l'engagement, du mariage), des créations et des divertissements, des enfants, des arts et du jeu. Elle est en relation avec le Lion et le Soleil. C'est une maison dite succédente, assez importante.

Maison VI 4°57' Cancer
Maison VI

La maison VI est le domaine de l'apprentissage par le travail et l'effort, de la vie quotidienne, de la santé aussi au sens quotidien du terme et non des longues maladies ou opérations, des relations avec les collègues ou subordonnés dans le travail, du désir de se perfectionner, de l'analyse et du détail. Elle est en relation avec la Vierge et Mercure. C'est une maison cadente, de moindre importance que les angulaires et succédentes.

Maison VII 28°50' Cancer
Maison VII (DS)

La maison VII appelée aussi le Descendant (en face de l'Ascendant) est le domaine de l'association avec les autres, du mariage, des contrats, des contacts avec autrui, avec l'extérieur. Elle est en relation avec la Balance et Vénus, secondairement avec Saturne. C'est une maison angulaire et très importante.

Signification du degré symbolique 28° Cancer

"Un tigre rampe vers un cheval attaché à un arbre." (version Janduz)

Caractère instinctif, passionné, et facile à vivre possédant d'excellentes facultés intellectuelles, un esprit subtil et de nombreux talents. Des événements causés par la fatalité, ou des machinations ourdies par des envieux, peuvent gravement limiter la liberté et même menacer la vie, si la carte natale confirme cette tendance. Il est indispensable de rester sur ses gardes.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Maison VIII 16°49' Vierge
Maison VIII

La maison VIII est le domaine de la sécurité émotionnelle, des profondeurs de l'âme, des secrets et du paranormal, de la transcendance, de la sexualité, des mystères, des bouleversements, des opérations chirurgicales, de l'argent des autres (placements, héritages), des crises, des métamorphoses après évolution, de la mort. Elle est en relation avec le Scorpion et Pluton, et secondairement Mars. C'est une maison dite succédente, assez importante.

Maison IX 26°10' Balance
Maison IX

La maison IX est le domaine de l'apprentissage supérieur, du lointain au sens propre (les voyages, l'étranger), et au sens figuré (la philosophie, la spiritualité), avec la rébellion et le désir de dépaysement, avec énergie et désir de se frotter à l'inconnu. Elle est en relation avec le Sagittaire et Jupiter. C'est une maison cadente, de moindre importance que les angulaires et succédentes.

Milieu du Ciel 23°29' Scorpion
Maison X (MC)

La maison X encore appelée le Milieu du Ciel, tout au zénith, en haut du thème, au Sud, est le domaine du destin et de la carrière au sens global (et non le travail dans la vie quotidienne comme signifié par la maison six). Le Milieu du Ciel représente la place que se fait le sujet dans la vie sociale et devient de plus en plus important avec l'âge; il est en relation avec le Capricorne et Saturne. La maison X est une maison angulaire et très importante, la plus importante avec l'Ascendant.

Signification du degré symbolique 23° Scorpion

"Un bûcheron coupe du bois non loin d'une jolie hutte pendant que sa femme file la laine." (version Janduz)

Caractère adaptable, simple et honnête. Bien que l'on travaille pour gagner sa vie, on aime son métier ou son art. On apprécie pleinement la réussite et les honneurs mais on sait garder la tête froide. On est doté d'une excellente moralité, de sentiments raffinés et d'une très bonne santé. Ce degré est souvent accentué dans la carte des hommes d'état.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Maison XI 14°51' Sagittaire
Maison XI

La maison XI est le domaine des amitiés et des protections, des projets, de la recherche de la sécurité et de la reconnaissance du sujet en société, de l'action collective et humanitaire. Elle est en relation avec le Verseau et Uranus, secondairement avec Saturne. C'est une maison dite succédente, assez importante.

Maison XII 4°57' Capricorne
Maison XII

La maison XII est le domaine des choses cachées, des ennemis, des lieux fermés (hôpital, prison, couvent etc.), des épreuves en général, du secret, de la solitude, des longues maladies mais aussi du dévouement authentique envers les autres sans besoin de retour, de la véritable compassion. Elle est en relation avec les Poissons et Neptune.

Vertex 1°14' Vierge, en Maison VII
Le Vertex

Le Vertex, appelé parfois contre-Ascendant, est un point fictif qui est l'intersection de deux grands cercles, l'écliptique et le grand cercle vertical (premier vertical) à l'Ouest du lieu de naissance, liant l'Est, le Zénith, l'Ouest et le Nadir. Il se situe toujours à l'Ouest du thème autour du Descendant. Il est pour ainsi dire un cinquième angle du thème, de moindre importance que les autres. Son interprétation est controversée car certains astrologues ne lui prêtent aucun signification.

Le Vertex est parfois considéré comme un second Descendant car il est comme lui en rapport avec la communication et les échanges. Il correspond aux associations et rencontres prédestinées, celles que l'on ne choisit pas, et dévoile notre type de sensibilité et de réactivité avec autrui : d'une façon raffinée et tolérante en Balance, franche et spontanée en Bélier, etc.

Signification du degré symbolique 1° Vierge

"Un homme et une femme sont assis sur un rocher au milieu d'un désert." (version Janduz)

Caractère honnête, stable et sérieux. On possède de belles facultés de raisonnement mathématique mais l'on a une approche trop théorique de la vie et l'on n'accorde pas assez d'importance aux émotions humaines. La réussite professionnelle peut être atteinte dans la métaphysique, les sciences ou l'art. Cependant, parce que l'on est perçu comme une personne froide, on risque de tenir ses partisans à distance. Il y a aussi une tendance à la passivité et à privilégier la routine qui empêche de définir clairement les objectifs les plus importants. Bien que l'endurance et la patience soient des atouts remarquables, l'immobilisme constitue une source de malchance.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

Point Est 18°40' Verseau, en Maison I
Le Point Est

Le Point Est est un point fictif qui est l'intersection de deux grands cercles, l'écliptique et le grand cercle vertical (premier vertical) à l'Est du lieu de naissance, liant l'Est, le Zénith, l'Ouest et le Nadir. Il se situe toujours à l'Est du thème autour de l'Ascendant.

Le Point Est est considéré parfois comme un second Ascendant, moins important, mais également en relation avec l'apparence aux yeux des autres et la façon dont le sujet exprime sa personnalité.

Signification du degré symbolique 18° Verseau

"Un homme se précipite au secours d'un autre homme agrippé à un bateau naufragé en train de sombrer dans la mer." (version Janduz)

Caractère non-conventionnel, entreprenant et imprudent. La réussite peut être obtenue dans le monde de la finance et dans les carrières ayant trait aux voyages et à l'eau. Tous les projets doivent être soigneusement sélectionnés et préparés car un manque d'organisation les compromettrait, même si au dernier moment et un peu par miracle, des circonstances inattendues et une aide providentielle permettent un dénouement heureux.

N.B. : les degrés symboliques appartiennent à une branche fataliste de l'astrologie. La plus grande prudence est de mise concernant ces textes, et ce d'autant plus que les différents auteurs ne donnent pas tous les mêmes significations aux degrés. Pour cette raison, ces textes ne sont pas présents dans les études en vente sur Astrotheme.

%DYNAMIQUE_46%
Cupidon

Cupidon est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Cupidon ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Au positif, Cupidon est en relation avec la socialisation, l'art et la vie conjugale. Au négatif, elle correspond à la vanité, la dépendance vis-à-vis des plaisirs et une forte impressionnabilité par les groupes de personnes. D'autres auteurs parlent de capacité d'intégration apportée par cette planète hypothétique.

%TEXTES_46%
%DYNAMIQUE_47%
Hadès

Hadès est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Hadès ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Hadès correspond à la rigueur intellectuelle, le service à autrui, le but d'être utile. Au négatif, il conduit à la négligence, l'indifférence, l'apathie, le déclin et le désordre.

%TEXTES_47%
%DYNAMIQUE_48%
Zeus

Zeus est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Hadès ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Zeus est en relation avec la créativité, les capacités d'organisation et de leadership. Au négatif, il peut conduire à l'agressivité et au militantisme excessif.

%TEXTES_48%
%DYNAMIQUE_49%
Cronos

Cronos est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Hadès ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Cronos est en relation avec l'autorité et l'habileté à s'élever socialement. Mal aspecté, il peut rendre prétentieux, présomptueux ou élitiste.

%TEXTES_49%
%DYNAMIQUE_50%
Apollon

Apollon est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Hadès ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Apollon est en relation avec l'esprit de synthèse, la largeur d'esprit, l'expérience, l'apprentissage et la renommée. En aspect difficile, il peut apporter de la superficialité ou de l'extravagance.

%TEXTES_50%
%DYNAMIQUE_51%
Admète

Admète est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Hadès ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Admète apporte la profondeur de l'esprit et le dépouillement, la simplicité, l'esprit d'analyse. Mal aspecté, il peut rendre pinailleur, inflexible, immobile ou étroit d'esprit.

%TEXTES_51%
%DYNAMIQUE_52%
Vulcain

Vulcain est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Hadès ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Vulcain, dont on dit parfois qu'il est l'octave supérieure de Saturne, apporte de la volonté et de la force pour améliorer les relations collectives, structurer les choses, être efficace et aller droit au but. Au négatif, il peut apporter l'arrogance et la dispersion des efforts.

%TEXTES_52%
%DYNAMIQUE_53%
Poséidon

Poséidon est une planète hypothétique trans-neptunienne dont l'existence n'est pas prouvée. Elle a été inventée par Witte, fondateur de la célèbre École de Hambourg, et de son élève Friedrich Sieggrün. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Hadès ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Poséidon apporte de la sagesse, un esprit clair et parfois de la spiritualité. En négatif, il peut rendre dogmatique, manipulateur ou détaché des réalités.

%TEXTES_53%
%DYNAMIQUE_54%
Proserpine

Proserpine, parfois appelée Perséphone, est une planète hypothétique trans-plutonienne. De même qu'Uranus, Neptune et Pluton sont les octaves supérieures de Mercure, Vénus et Mars respectivement, Proserpine est considérée comme l'octave supérieure de Jupiter. N.B.: nombreux sont les astrologues qui ne croient pas en l'influence de Proserpine ni en celle de toutes les planètes hypothétiques, astéroïdes, parts arabes ou autres points fictifs.

Proserpine est en relation avec les mystères, la renaissance et la reconstruction, les cycles. Elle apporte de la richesse à l'inconscient, une possibilité de concilier vie moderne et spiritualité, Orient et Occident, mysticisme et vie concrète.

%TEXTES_54%

Paramètres d'affichage
 
 
Paramètres de calcul
 
 
  
 
 
 
 
Lien permanent
 
Lien
BBCode
 
* Une planète à moins de 1° de la maison suivante lui appartient, et 2° pour le cas de l'AS et du MC

Biographie de Joseph Joffre

Joseph Jacques Césaire Joffre, né le 12 janvier 1852 à Rivesaltes dans les Pyrénées-Orientales et décédé le 3 janvier 1931 à Paris, était un officier militaire français pendant la Première Guerre mondiale, responsable de la bataille de la Marne et de la stabilisation du front nord au début de la guerre. Il a été nommé maréchal de France en 1916. C'est aussi un des responsables militaires les plus controversés du XXe siècle, notamment en raison de sa stratégie militaire de l'« offensive à outrance », extrêmement coûteuse en vies humaines pour des résultats relativement médiocres sur le terrain, notamment lors de la Bataille de Verdun. Il sera remplacé alors par le général Nivelle. En 1918, il fut élu à l'Académie française.

Carrière militaire au service du génie

Jeune officier venu du Midi
Joseph Joffre naît à Rivesaltes à 8 heures du matin. La famille est aisée, nombreuse et roussillonnaise : le père, Gilles Joffre (1823-1899) est tonnelier et sa mère Catherine Plas (1822-1899) mère au foyer. Élève brillant, il fait d'abord ses études secondaires au lycée de Perpignan puis au lycée Charlemagne à Paris où il prépare le concours d'entrée aux grandes Écoles (rentrée 1868). Il entre comme benjamin de sa promotion à l'École Polytechnique en juillet 1869 à 17 ans (14e/132). Un de ses amis dira de lui : « Il avait vraiment bon air, sous le frac, avec ses galons d'or tout neufs ».

Il suit l'instruction militaire depuis quelques mois quand la guerre franco-prussienne éclate durant l'été 1870. Il est aussitôt affecté au bastion 39, près de La Villette. Il est déçu par la médiocrité de la défense française. Joseph Joffre participe à la guerre comme sous-lieutenant des 8e, 4e et enfin 21e régiments d'artillerie. En mars 1871 seulement, il regagne l'École avec ses camarades. Durant la Semaine sanglante, Joffre est hostile à la Commune qui provoque une anarchie terrible dans Paris.

En juillet 1871 il retrouve une nouvelle fois l'École. À sa sortie de Polytechnique, il opte pour le génie militaire et affecté au 2e Régiment à Montpellier en novembre 1871. Promu lieutenant en 1872, il est détaché à l'École d'application de l'artillerie et du génie à Fontainebleau. Il fait la connaissance d'une jeune veuve, Marie-Amélie Pourcheiroux (1846-1874) qu'il épouse le 11 octobre 1873 mais qui décède prématurément en couches le 3 avril 1874 à Montpellier. Il demande sa mutation.

Joffre est affecté au 1er régiment à Versailles au cours du printemps 1874. Il participe à la reconstruction de l'enceinte fortifiée de Paris puis il dirige la construction du fort de Montlignon (Val-d'Oise, 1874). Nommé capitaine, le jeune officier part pour Pontarlier travailler aux fortifications du Jura (1876), puis à celles de Montlouis et Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales, 1883-1884). Sa demande de partir en Extrême-Orient est acceptée quelques mois après son dépôt, à la fin de l'année 1884.


Service dans les colonies françaises
De retour à Paris, le capitaine Joffre reçoit sa mutation en Extrême-Orient, où la France cherche depuis plusieurs années à accroître son emprise économique et militaire. En janvier 1885, il embarque à Marseille et arrive sur Formose un mois et demi plus tard. Là-bas, il est nommé chef du génie sous les ordres de l'amiral Amédée Courbet. Chargé de fortifier la base de Chilung (organiser la communication, fortifier et loger), Joffre suit l'objectif de remporter la mainmise sur le Tonkin dans la guerre franco-chinoise.

Deux ans plus tôt, en avril 1883, l'Annam avait accordé un protectorat français sur le Tonkin contre l'avis de la Chine. Nommé chef du génie à Hanoï, Joseph Joffre organise les postes de défense du Tonkin septentrional (juillet 1885). Il tente d'améliorer les hôpitaux, d'ouvrir de nouvelles routes, des digues et des bureaux pour l'armée française. Son supérieur écrit :

« Officier très intelligent et instruit. Capable, zélé, tout dévoué à son service. A déjà eu l'occasion de faire de grands travaux de fortification (…). Par son mérite, par sa manière de servir, cet officier est digne d'arriver aux grades élevés de l'armée du génie. »
— Colonel Mensier, été 1885,

Au mois de septembre suivant, la Chine abandonne toute prétention sur le Tonkin. Très satisfait de son subalterne, Courbet fait décorer l'officier du génie de la Légion d'honneur le 7 septembre. En janvier 1887, Le capitaine Joffre obtient sa première citation pour sa participation, au sein de la colonne Brissaud, aux opérations contre la position retranchée de Ba Dinh. Il y dirige les travaux de sape contre la citadelle assiégée et joue un rôle dans la victoire : il est cité à l'ordre de la division du Tonkin (mars 1887). En janvier 1888, il quitte le Tonkin pour faire le tour du monde (Chine, Japon et États-Unis).

De retour en France en octobre 1888, il est attaché au cabinet du directeur du génie et promu au grade de commandant l'année suivante. Chef de bataillon il est affecté au 5e régiment du génie à Versailles où il se spécialise dans la logistique ferroviaire. En 1891, on le retrouve chargé de cours à l'École d'application de l'artillerie et du génie à Fontainebleau. En octobre 1892, le commandant Joffre est envoyé en Afrique dans la région du Soudan français (aujourd'hui le Mali) réclamé par le colonel Louis Archinard. Ici, son objectif est de diriger la construction d'une ligne de chemin de fer entre Kayes, la capitale de la région depuis 1892, et Bamako.

En décembre 1893, Louis Albert Grodet succède au général Archinard comme gouverneur du Soudan français. Paris lui demande d'étendre la conquête française, mais de manière pacifique à la différence de son prédécesseur. En déplacement à Tombouctou avec son secrétaire le lieutenant Boiteux en janvier 1894, Grodet est irrité par les officiers français. Prétextant un danger réel et malgré le refus du gouverneur, le lieutenant-colonel Bonnier envoie deux colonnes de troupes, terrestre et navale, pour les protéger. La colonne terrestre est confiée au commandant Joffre alors mêlé à "la campagne de 1894". Bonnier ayant péri au cours d'une bataille contre les Touaregs, ce sont les hommes de Joffre qui prennent avec succès Tombouctou le 12 février. Le commandant supérieur du Soudan français déclare : « D'un esprit élevé, d'un caractère conciliant et très droit, Joseph Joffre a su mettre de côté toutes les questions de peu d'importance qui auraient pu soulever quelques difficultés et compromettre la bonne entente avec les chefs de service (…). »

Après la prise et la pacification de Tombouctou, Joffre est promu commandant supérieur de Kayes-Tombouctou avec le grade de lieutenant-colonel (mars 1894). À son départ, la région semble pacifiée. En mars 1895 il est affecté à l'état-major du génie et secrétaire de la Commission d'examen des inventions pour l'Armée. Il revoit une ancienne connaissance, Henriette Penon, mariée, avec qui il a une histoire et un enfant, Germaine, née le 1er janvier 1898. Nommé colonel deux ans plus tard, il participe sous les ordres du général Joseph Gallieni, gouverneur général de Madagascar, à la campagne de colonisation de l'île lancée depuis 1895-1896. Joffre est alors chargé de la fortification du port de Diego Suarez pour lutter contre la poche de résistance malgache qui irrite beaucoup Gallieni. À cause d'intrigues politiques, il est contraint de repartir en métropole (janvier 1901). Entre-temps, il est promu général de brigade et rappelé par Gallieni. Joffre est de retour à Madagascar pour achever sa mission (avril 1902). Son travail exécuté, il retourne en France au cours du printemps 1903 ; il est fait commandeur de la Légion d'honneur.


À la tête de l'armée française
Après un bref passage comme commandant de la 19e brigade de cavalerie à Vincennes, il est nommé Directeur du génie au ministère de la Guerre en janvier 1904. Le 26 avril 1905, âgé de 53 ans, il épouse civilement Henriette Penon. La même année, il obtient sa troisième étoile en tant que général de division et il devient le nouveau chef de la 6e Division d'infanterie à Paris (1906), puis inspecteur permanent des écoles militaires (janvier 1907). En mai 1908, le divisionnaire prend en charge le commandement d'un Corps d'armée : le IIe Corps d'armée à Amiens. Le général Joffre devient membre du Conseil supérieur de Guerre en mars 1910. Il prend une part active dans l'élaboration des plans de stratégie militaire contre l'Allemagne.

Le 19 juillet 1911, au cours du Conseil des Ministres, le général Victor-Constant Michel, président du Conseil supérieur de guerre, établit son Plan XVI. Celui-ci propose une attente défensive et un élargissement du front jusqu'à la Belgique en mobilisant tous les réservistes. Le 28 juillet, qualifié d'"incapable" par le ministre de la Guerre Adolphe Messimy, il est destitué de ses fonctions.

Messimy réforme le haut commandement militaire français. Les fonctions de chef d'État-major et de généralissime ne font plus qu'une. Dans un premier temps, le général Gallieni, 62 ans, est consulté pour prendre la tête de l'Armée ; mais il refuse en faisant état de la limite d'âge (64 ans) et de sa santé fragile. Deux autres généraux sont proposés : Paul Pau et Joseph Joffre. Le général Pau refuse pour deux raisons : son âge (62 ans) et le fait que le gouvernement aura son mot à dire sur la nomination de ses officiers généraux. Par défaut, c'est Joffre qui est nommé.

Il est un des plus jeunes généraux de l'époque (59 ans), également un des rares officiers de haut rang à avoir une expérience internationale (Formose 1885, Japon 1888) et enfin il a été un des brillants artisans de l'enracinement de la France dans tous les territoires d'Outre-mer (Tonkin, Soudan français, Madagascar). Le 2 août 1911, le généralissime exige la nomination du remuant général Édouard de Castelnau pour le seconder à la tête de l'État-major.

En août 1911, éclate le coup d'Agadir ; il y a danger de guerre. Le président du Conseil Joseph Caillaux se renseigne auprès de Joffre :

« Général, on dit que Napoléon ne livrait bataille que lorsqu'il pensait avoir au moins 70 % de chances de succès. Avons-nous 70 % de chances de victoire si la situation nous accule à la guerre ? »
« Non, je ne considère pas que nous les ayons » répond Joffre.
« C'est bien, alors nous négocierons… » décide Caillaux

Conscient que le conflit est proche et de dimension mondiale, Joffre réorganise et modernise une armée qui fonctionne encore comme en 1870 ! Il obtient des financements conséquents, met en place les aspects logistiques, les infrastructures indispensables et enfin il mise sur de nouvelles unités : l'artillerie lourde et l'aviation. En dernier lieu, le généralissime consolide durant l'année 1913 les rapports avec la Russie et l'Angleterre, avec qui la France s'est engagée militairement au sein de la Triple Entente depuis août 1907.

Au cours de l'été 1914, l'armée française achève de combler une partie de son handicap face au puissant voisin grâce à l'organisation du généralissime Joffre. Le 11 juillet, le généralissime est fait Grand' croix de la Légion d'honneur.


L'offensive à outrance

La coopération franco-britannique
En juillet 1911, suite à la crise d'Agadir occasionnée par l'envoi d'une canonnière allemande, le général Henry Hughes Wilson se rend à Paris pour suivre les manœuvres françaises. Les Anglais coopèrent avec la France mais ils poussent Caillaux à réagir fermement vis-à-vis de l'Allemagne. Joffre témoigne :

« C'est (…) du début de cette période que datent les premières conversations entre l'État-major français et l'État-major britannique. Le général Wilson vint en France travailler avec nous et préparer le débarquement éventuel d'un corps expéditionnaire britannique. Il fut le premier et bon ouvrier de cette collaboration. »

Au fil des mois, le rapprochement des Français et des Britanniques se précise. On décide du volume de soldats britanniques disponibles, qui seraient prêts à intervenir en cas de conflit et à quel moment :

« Nous souhaiterions savoir si les relations établies entre états-majors sont la conséquence d'un traité ou d'un accord verbal entre les deux gouvernements, ou bien s'ils résultent d'un consentement tacite entre ceux-ci. En outre, peut-on admettre que, selon toutes probabilités, l'Angleterre serait à nos côtés dans un conflit contre l'Allemagne ? »

Le chef d'état-major exige que l'Armée soit profondément réformée (la doctrine militaire, les règlements, le matériel, le haut commandement et la mobilisation), alors qu'elle est divisée par l'affaire des fiches et les influences politiques. D'ailleurs, le 19 juillet 1913 une loi instituant le service militaire à trois ans est votée. Le nouveau haut commandement élabore divers plans d'offensive dont le fameux Plan XVII. Ce dernier est l'œuvre d'un des stratèges de l'État-major qui donne des conférences au Centre des Hautes Études Militaires, le colonel Louis Grandmaison pour qui - comme pour beaucoup d'officiers français - l'objectif primordial est la récupération de l'Alsace-Lorraine perdue en 1871. Joffre fait également établir des thèmes de travail et des règlements qu'on expérimente lors des manœuvres sur le terrain.

Le 21 février 1912 a lieu une réunion secrète au Quai d'Orsay à Paris, à laquelle le général Joffre est présent: l'objectif est la mise en commun des différentes mesures des États-majors russes, britanniques et français. Rapidement la question de la neutralité belge arrive dans les débats. En janvier 1912 à ce sujet, le président du Conseil, Raymond Poincaré conseille à Joffre de se montrer prudent afin de ménager l'opinion anglaise :

« En tout état de cause, il faudrait assurer qu'un plan de ce genre ne déterminerait pas le gouvernement britannique à nous retirer son concours. »

En effet, Joffre prévoit dans son Plan XVII une pénétration préventive en Belgique mais le gouvernement l'en dissuade. En effet, en novembre 1912, la Belgique est toujours hésitante sur le parti à prendre dans le cas d'un conflit franco-allemand et qu'elle semble pencher du côté allemand. Donc si la France viole la première la neutralité belge, l'armée belge marchera sûrement avec les Allemands. Cette situation provoquerait un embarras diplomatique avec l'Angleterre et donnerait un avantage numérique consolidé à la Triple Alliance.


Mise en place du Plan XVII
Article détaillé : Plan XVII.

Le Plan XVII esquisse une stratégie : la victoire dépend de la supériorité des forces morales. Il s'agit pour la plupart des généraux de reprendre les provinces perdues uniquement grâce à l'esprit combatif et à la volonté des soldats seulement armés de fusils à baïonnette accompagnés du Canon 75 : la guerre à outrance. Stratégiquement, pour Joffre la clé de la victoire c'est de « rompre le front adverse pour déboucher sur les vastes espaces où la "vraie" guerre pourrait avoir lieu. » Pourtant certains se montrent plutôt hostiles à la proposition du généralissime : c'est le cas du capitaine Bellanger, du général Estienne, du général Lanrezac et du colonel Pétain.

Ces derniers préconisent plutôt la puissance matérielle de l'artillerie, la manœuvre et l'initiative. D'autant que l'État-major général sous-estime la puissance militaire allemande. Helmuth von Moltke dirige une armée rapide, facilement manœuvrable et surtout une double stratégie à la fois offensive et défensive (mitrailleuses). Joffre est à la base un officier du génie qui n'a pas reçu les enseignements de l'École de guerre. Il n'a qu'une maigre expérience de la direction d'une armée et il fait confiance aveuglément au Plan XVII en minimisant le rôle de l'artillerie lourde.

Depuis 1904, l'État-major français est en possession du Plan Schlieffen fourni par un officier allemand félon, qui prévoit la prise de Paris et la défaite française en 41 jours. Le général Joffre, qui dirige les opérations sur le terrain, est persuadé que les Allemands ne vont pas utiliser toutes leurs réserves - comme le prétendait le général Michel - et qu'ils ne pourront pas à la fois mener une grande offensive en Belgique, comme leur plan le prévoit, et repousser les assauts du Plan XVII en Lorraine. Ce que le généralissime n'a pas prévu, c'est qu'en Lorraine l'ennemi a ressemblé des forces plus importantes que prévu et qu'il a la supériorité du feu (mitrailleuse et artillerie lourde). La plupart des officiers français, eux, ne veulent pas entendre parler de ces armes modernes ; ils les jugent superflues... Excepté le 75, l'artillerie française est très inférieure à l'allemande.

Échec du Plan XVII : "Surtout, pas d'affolement!" (J. Joffre)

Le 29 juillet 1914, l'Angleterre demande à la France et à l'Allemagne si elles s'engagent à respecter la neutralité belge en cas de guerre : la France accepte. Le lendemain, Joffre obtient l'autorisation du ministre de la Guerre de porter les troupes de couverture à 10 kilomètres de la frontière afin d'éviter toute provocation. Grâce à cet agissement, la France stigmatise le rôle d'agresseur de l'Allemagne et s'assure l'opinion anglaise et au final leur aide militaire future. Pourtant l'Angleterre reste encore réservée sur sa position.

Le 1er août 1914, l'Allemagne et la France décrètent la mobilisation générale. Le 3, l'ambassadeur d'Allemagne von Schoen se présente au Président du Conseil René Viviani : l'Allemagne déclare la guerre à la France. L'Angleterre annonce le lendemain son intention de se battre aux côtés de la France. Le 5 août, la Ire Armée de von Kluck déferle sur Liège. Le 8, Joffre, qui ne vole pas au secours des Belges, laisse les Allemands dérouler leur stratégie et ordonne aux Ire et IIe Armées françaises de passer à l'offensive en Lorraine, en Alsace et dans les Ardennes pour attaquer de front les troupes allemandes : c'est la bataille des Frontières.

Le Grand Quartier Général (G.Q.G.) de Joffre (au 2 août 1914) Fonction Responsable Durée
Commandant en chef des opérations Gal Joseph Joffre 02-08-14 - 26-12-16
Major général Gal Emile Belin 02-08-14 - 22-03-15
1er aide major général Gal Henri Berthelot 02-08-14 - 22-11-14
2e aide major général Gal Céleste Deprez 02-08-14 - 21-08-14
Directeur de l'Arrière Gal Étienne Laffon de Ladébat 02-08-14 - 30-11-14
L'organisation sur le terrain du général Joffre (au 2 août 1914) Armée française Commandant en chef Secteur Durée
Ire Armée Gal Auguste Dubail Vosges 02-08-14 - 05-01-15
IIe Armée Gal Edouard de Castelnau Lorraine orientale 02-08-14 - 21-06-15
IIIe Armée Gal Pierre Xavier Emmanuel Ruffey Lorraine occidentale 02-08-14 - 30-08-14
IVe Armée Gal Fernand de Langle de Cary Aisne-Ardennes 02-08-14 - 11-12-15
Ve Armée Gal Charles Lanrezac Ardennes-Belgique 02-08-14 - 03-09-14
Armée des Alpes Gal Albert d'Amade Alpes 02-08-14 - 17-08-14
Armée d'Alsace Gal Paul Pau Alsace 02-08-14 - 28-08-14

Alsace
Joffre confie le commandement de l'Armée d'Alsace à l'un de ses proches collaborateurs, le général Pau, dont l'objectif est de libérer en quelques semaines la province perdue. Une partie de la Ire Armée dirigée par le général Auguste Dubail entre en Alsace par Belfort puis s'établit sur le bord du Rhin le 4 août 1914. Le VIIe Corps d'armée entre à Mulhouse le 7. À Paris on félicite Joffre :

« Mon général, l'entrée des troupes françaises à Mulhouse, aux acclamations des Alsaciens, a fait tressaillir d'enthousiasme toute la France. La suite de la campagne nous apportera, j'en ai la ferme conviction, des succès dont la portée militaire dépassera celle de la journée d'aujourd'hui. Mais, au début de la guerre, l'énergique et brillante offensive que vous avez prise en Alsace nous apporte un précieux réconfort. Je suis profondément heureux, au nom du Gouvernement, de vous exprimer toute ma gratitude. »
— M. Messimy, ministre de la Guerre, au général Joffre, août 1914,

Cependant, la contre-offensive allemande est terrible et rapide, le général Pau est contraint d'évacuer l'ensemble de l'armée d'Alsace le 25 août. Cette nouvelle provoque un vent d'inquiétude dans toute la France.

Lorraine
La Lorraine française est quadrillée d'un réseau de places fortifiées conçu par le général Séré de Rivières au lendemain de la guerre de 1870 (Verdun, Toul, Épinal et Belfort). Joffre ordonne à la IIIe Armée d'avancer jusqu'à Sarrebruck puis de lancer une offensive sur le Luxembourg. La IIe Armée dirigée par Castelnau s'engage sur le secteur de Morhange le 19 août. C'est un véritable carnage, l'infanterie française perd 8000 hommes en deux jours (bataille de Morhange). Le 20 août, Castelnau ordonne le repli sur Lunéville. L'autre partie de la Ire Armée de Dubail est impliquée dans la bataille de Sarrebourg, où le commandant parvient à maintenir ses positions; mais faute de renfort à l'ouest par la IIe Armée il doit se replier également. Forts de leurs contre-offensives, les Allemands se lancent sur Nancy, où ils sont héroïquement repoussés par le 20e Corps d'armée dirigé par le général Foch.


Ardennes
Lorsque Joffre apprend que les troupes allemandes pénètrent en Belgique, il réoriente la Ve Armée du général Lanrezac vers le nord pour couvrir les autres armées du mouvement tournant sud-sud-ouest prévu par le plan Schlieffen. Joffre ordonne à la Ve Armée l'attente devant Mézières et d'affronter la IIe Armée de von Bülow à son arrivée. Plus à l'ouest, le Corps expéditionnaire britannique affronte la Ire Armée allemande de von Moltke à Mons. Cependant manquant d'hommes, Lanrezac fait appel à une division de réserve, qui arrive trop tard. Le 14 août, Lanrezac rencontre Joffre en personne et en lui exposant une seconde fois sa crainte d'une grosse offensive allemande sur l'ouest.

Le généralissime rétorque : « Nous avons le sentiment que les Allemands n'ont rien de prêt par là. » (J. Joffre, 14-08-14).

Les Belges se replient quant à eux le 19 août et les Anglais ne sont pas prêts le 23. Au soir de cette même journée, Lanrezac ordonne de son propre chef la retraite de son armée vers Maubeuge pour éviter un "nouveau Sedan", c'est-à-dire un enveloppement complet de son armée par l'ennemi. Joffre est furieux.

Le bilan à la fin du mois d'août 1914 est lourd pour l'État-major français. Ses différentes attaques se sont révélées inutiles et surtout désastreuses : on estime les victimes à plus de 100 000 morts côté français, des soldats en capote bleue et au pantalon rouge qui attaquent de front face aux mitrailleuses allemandes. Quasiment toutes les armées françaises battent en retraite et sont dans l'ensemble désordonnées. Joffre ordonne qu'on pourchasse et qu'on exécute non seulement les fuyards mais également tout officier faisant preuve "d'insuffisance et de faiblesse, mais encore d'incapacité ou de lâcheté manifeste devant l'ennemi". Depuis le 3 août, le gouvernement autorise le commandement militaire à faire exécuter les sentences de mort. L'État-major allemand décide de se diriger sur Paris.

« Nos troupes si visibles avec leurs culottes rouges, nos officiers plus visibles encore avec leur tenue différente de celle de la troupe et l'obligation que leur faisait le Règlement de se tenir nettement hors du rang, s'étaient aventurées sur des polygones parfaitement repérés, où artillerie et infanterie tiraient à coup sûr. »
— Capitaine Georges Kimpflin, Le premier souffre,

« L'erreur de nos Etats-majors dirigeants a été de ne croire qu'à la guerre de mouvement et de nier la guerre de siège, de la nier non seulement avant, mais pendant la guerre elle-même. »
— Général Rouquerol,

« Je ne sais qui l'a gagnée, mais je sais qui l'aurait perdue » (J. Joffre)

La bataille de Guise
Joffre ordonne à la Ve Armée de Lanrezac le lancement d'une offensive de flanc contre la IIe Armée allemande autour de Guise afin de soulager d'une part le Corps expéditionnaire anglais épuisé et d'autre part pour reprendre Saint-Quentin. Le 28 août, le général Douglas Haig fait savoir que son Corps ne pourra pas renforcer Lanrezac à Saint-Quentin.

A l'est, les hommes du général De Langle de Cary (IVe Armée) se battent héroïquement face aux Allemands. Le commandant-en-chef vient en personne au Q.G. de Lanrezac; il est très optimiste et il espère une belle offensive sur Saint-Quentin :

« Pousser l'attaque à fond, sans s'inquiéter de l'Armée anglaise. »
— J. Joffre, 28-08-14

Le 29, von Bülow lance une grande offensive sur Guise. Le Xe Corps d'armée et le 51e Division de réserve sont contraints de reculer. L'attaque sur Saint-Quentin est désormais impossible, sinon la Ve Armée risque d'être prise en écharpe. Joffre revient au Q.G. de Lanrezac qui doit modifier l'avancée. Au lieu d'attaquer Saint-Quentin, le IIIe Corps d'armée oblique sur la droite pour attaquer Guise par l'ouest. Ce dernier est aidé par le retour du Xe Corps qui attaque par le sud. La supériorité numérique allemande est écrasante, et von Bülow est maître de l'Oise.

Le Ier Corps du général Franchet d'Esperey est dépêché sur place. Il dirige l'assaut contre les troupes et les ponts : le Xe Corps allemand est arrêté puis l'ensemble de l'armée allemande bat en retraite vers le nord. Le XVIIIe Corps français s'arrête aux portes de Saint-Quentin. Le commandant allemand appelle alors son homologue von Kluck afin qu'il vienne en renfort à la tête de sa Ire Armée. Cette dernière, qui se dirigeait sur Paris, change sa direction et bifurque plein sud.


Stratégie de Joffre

L’organisation sur le terrain du général Joffre (au 3 septembre 1914)
Armée française Commandant en chef Secteur Durée
Ire Armée Gal Auguste Dubail Vosges 02-08-14 - 05-01-15
IIe Armée Gal Edouard de Castelnau Lorraine orientale 02-08-14 - 21-06-15
IIIe Armée Gal Maurice Sarrail Lorraine occidentale 30-08-14 - 22-07-15
IVe Armée Gal Fernand de Langle de Cary Aisne-Ardennes 02-08-14 - 11-12-15
Ve Armée Gal Louis Franchet d'Esperey Ardennes-Belgique 03-09-14 - 31-03-16
VIe Armée Gal Michel Maunoury Paris 17-08-14 - 13-03-15
IXe Armée Gal Ferdinand Foch Autour de Paris 29-08-14 - 07-10-14

Le 1er septembre 1914, Joffre esquisse la nouvelle situation stratégique. Il a la bonne idée de déplacer l'aile gauche de la Ve Armée sur Paris, puisque les Allemands ont pour objectif la capitale française et l'enveloppement des armées. Le commandant en chef en profite pour rencontrer Lanrezac au Q.G. de la Ve Armée à Sézanne. Accompagné du commandant Maurice Gamelin, il lui annonce qu'il est obligé de lui enlever le commandement de l'armée, où il sera remplacé par Franchet d'Esperey :

« Vous faites des observations à tous les ordres qu'on vous donne ! »
— J. Joffre, 03-09-14,

Lanrezac dira à la suite de cette entrevue :

« A la place du général Joffre, j'aurais agi comme lui ; nous n'avions pas la même manière de voir les choses, ni au point de vue tactique ni au point de vue stratégique ; nous ne pouvions pas nous entendre. »
— C. Lanrezac, 1920,

Pourtant, dès le début de la guerre Joffre avait observé :

« Si je venais à manquer, c'est Lanrezac qui devrait me remplacer »
— J. Joffre, été 1914,

Le généralissime prépare un piège à l'ennemi :

Si les Allemands attaquent Paris et Verdun, ils affaiblissent leur centre.
Si ils négligent au contraire ces forteresses et qu'ils attaquent les lignes françaises, ils exposent leurs flancs à une double manœuvre enveloppante préparée entre Paris et Verdun.
Joffre met son plan en marche :

Verdun est renforcé et prêt à soutenir un siège.
La VIe Armée est créée des suites de l'Armée d'Alsace (26-08-14). L'objectif de son commandant, le général Maunoury est double : couvrir Paris et envelopper par la gauche les armées ennemies.
La IXe Armée est créée avec des éléments de la IIIe et de la IVe Armée (05-09-14). L'objectif de son commandant, le général Foch, est de lancer des offensives centrales, appuyées par la IVe Armée de Langle de Cary.
La IIIe Armée confiée au général Maurice Sarrail a également un double objectif : envelopper par la droite les armées ennemies et gérer la défense des forts de la Meuse (Verdun).
Joffre prend personnellement le commandement du camp de Paris.
Le 3 septembre, Franchet d'Esperey arrive à proximité de la Marne avec sa Ve Armée. Le général Maunoury dirige la protection de la capitale extra-muros pendant que la protection intérieure est organisée par le général Gallieni, gouverneur militaire de Paris. Sarrail s'apprête à enrayer la Ve Armée du Kronprinz. Quant à Joffre, qui transfère son Q.G. de Vitry-le-François à Bar-sur-Aube, il organise l'ensemble avec un calme imperturbable.

À Paris, face à la menace, le gouvernement est parti à Bordeaux et seul Gallieni est chargé de défendre la capitale. Durant la journée, un avion d'observation de la VIe Armée décèle un changement important dans la marche des armées allemandes : une colonne ennemie se détourne de Paris pour se rabattre sur Meaux. Gallieni, qui vient de comprendre la manœuvre d'enroulement allemande en informe la G.Q.G. et demande l'autorisation de lancer la VIe Armée dans le flanc de cette armée ennemie.

Le 4 septembre, après plusieurs heures de réflexion et un problème de coordination avec Gallieni, le général Joffre est décidé: il va attaquer. Le 6 au matin, il lance toutes les armées à l'attaque.

« Gallieni me demandait au téléphone. Il venait de rentrer de son quartier général. Il avait trouvé mon télégramme lui prescrivant de porter la VIe Armée sur la rive gauche de la Marne, au sud de Lagny. Cette prescription venait modifier les ordres que Gallieni lui-même avait donnés à Maunoury pour le lendemain après-midi. Je le rassurai en lui faisant connaître que, depuis l'envoi de mon télégramme de treize heures, j'avais pris la résolution d'engager une offensive générale à laquelle la VIe Armée devait participer (…). »

Bataille de la Marne
Article détaillé : Première bataille de la Marne.

La tactique de Joffre est claire : les ailes gauche (VIe Armée, appuyée par la Ve Armée et l'armée anglaise) et droite (IIIe Armée) ont pour mission d'envelopper les armées allemandes et le centre (IXe et IVe Armées) de les déstabiliser par des offensives frontales. Le 5 septembre, dans l'après-midi, le général Maunoury lance ses hommes dans une attaque enveloppante entre l'Ourcq et Château-Thierry. Les hommes de French, de Franchet d'Esperey et de Foch appuient cette attaque. Le commandant-en-chef prend le soin d'envoyer un message aux troupes :

« Au moment où s'engage une bataille d'où dépend le salut du Pays, il importe de rappeler à tous que le moment n'est plus de regarder en arrière. Une troupe qui ne peut plus avancer devra coûte que coûte garder le terrain conquis, et se faire tuer sur place, plutôt que de reculer. Dans les circonstances actuelles, aucune défaillance ne peut être tolérée. J. Joffre. »
— J. Joffre, 05-09-14,

L'ensemble des armées lance l'offensive le lendemain à l'aube. Sur l'aile gauche, von Kluck, occupé avec le mouvement enveloppant de Maunoury, n'arrive pas à venir à bout de l'armée de Foch pourtant épuisée mais qui tient bon. Sur l'aile droite, Sarrail est en mauvaise posture entre Paris et Verdun, ses Corps sont durement touchés, le chef de la 10e Division est mort au combat. Le 7 septembre, les Allemands arrivent même à ouvrir une brèche entre la IIIe et la IVe Armée. La situation est critique pour Sarrail. Le lendemain, le XVe Corps de la IIe Armée lui arrive en renfort. Au soir du 8, les armées sont épuisées et le bilan est un statu quo :

À gauche, von Kluck enraye le mouvement de Maunoury.
Au centre, Foch et Langle de Cary contiennent à peine les affrontements frontaux.
À droite, Sarrail se maintient à grand peine et est menacé de dos.
La clé de la victoire vient de l'arrière français : l'armée de French et la Ve Armée de Franchet d'Esperey sont encore fraîches alors que les Allemands n'ont plus de réserves pour le moment. Le 9, von Kluck lance des assauts désespérés contre Maunoury, qui est mis à mal mais qui obtient des renforts en hommes et en matériels de Gallieni par le biais des fameux taxis de la Marne. De son côté, Foch est appuyé par le Xe Corps de la Ve Armée et par la division marocaine du général Humbert. Les Allemands entament leur retraite. Le 9, Franchet d'Esperey envoie alors l'ensemble de ses lignes à la poursuite de l'ennemi et libère Château-Thierry et Montmirail.

Le 13 septembre, Joffre annonce la victoire au gouvernement :
« Notre victoire s'affirme de plus en plus complète. Partout l'ennemi est en retraite. À notre gauche, nous avons franchi l'Aisne en aval de Soissons, gagnant ainsi plus de cent kilomètres en six jours de lutte. Nos armées au centre sont déjà au niveau de la Marne et nos armées de Lorraine et des Vosges arrivent à la frontière. »
— J. Joffre, 13-09-14,

La paternité de la victoire de la Marne est complexe. À la base elle a été permise grâce au général Lanrezac, un officier de génie non reconnu par Joffre qui, par sa victoire à Guise, a neutralisé en partie l'armée de von Bülow qui devait rejoindre von Kluck sur Paris. Bien entendu, elle a découlé des conceptions de l'État-major général, à la base de la création des VIe et IXe Armées qui ont eu un rôle majeur, mais elle n'a pas suivi la tactique d'enveloppement de départ préparée par Joffre. Les généraux Gallieni et Maunoury, véritables artisans sur le terrain de la victoire, ont obligé l'ennemi à découvrir son centre droit, où une brèche s'est ouverte pour les hommes de French et de Franchet d'Esperey.


Stabilisation du front

Première gloire
La bataille de la Marne couvre de gloire le général Joffre qui, aux yeux de tous, est le véritable vainqueur. Face aux quelques polémiques, le général Pétain dit : « Que cela plaise ou non, Joffre est à jamais le vainqueur de la Marne. ». Le commandant-en-chef a permis de sauver Paris et d'éviter à l'armée française l'anéantissement. Dans tout le pays ainsi que chez les Alliés, Joffre jouit d'une très grande popularité. Le "Vainqueur de la Marne" fait l'objet d'un véritable culte qui se maintiendra jusqu'à sa mort. Une certaine « joffrolâtrie » s'installe en France. De nombreuses images d'Épinal montrent le chef comme le vainqueur ayant écarté le danger. Des poèmes, des assiettes, des statuettes à son effigie mettent en avant sa gloire. Des centaines d'enfants sont prénommés Joffre ou Joffrette tant en France qu' au Canada ou aux États-Unis. Il incarne le "Père" tranquille et protecteur qui tient dans ses bras la République (allégorie du journal Le Rire rouge, automne 1914).

Pourtant, l'ennemi renaît rapidement de ses cendres sur l'Aisne. L'État-major français comprend alors que la guerre, qu'on pensait conclure en quelques semaines, risque d'être plus longue que prévue. Une seconde responsabilité incombe à Joffre : préparer la France à une guerre longue et éprouvante. Il commence par limoger les généraux qui lui semblent incompétents (au moins une centaine), il multiplie les inspections sur le terrain, il renforce les contacts avec les forces alliées pour constituer différents fronts d'attaque et enfin il tente de résoudre des problèmes proprement militaires.

Dans un premier temps, Joffre veille aux progrès de l'aéronautique, qui a une place à part entière dans le conflit. Le 8 octobre 1914, il affirme :

« Ces résultats montrent que l'aviation est à même de rendre les plus grands services et de justifier la confiance que le commandement place en elle. »
— J. Joffre, Note du 8 octobre 1914,

Dans un second temps, il doit faire face à une crise des munitions, à un manque de canons lourds, à l'absence de l'artillerie qui se font sentir au cours de la bataille de l'Aisne.

De la Course à la mer aux batailles du Nord

La bataille de l'Aisne (13-09 - 24-09-14)
Après leur défaite sur la Marne, les divisions allemandes se replient vers le nord, sur l'Aisne, entre le 10 et le 14 septembre. Quant à Joffre, il veut profiter de sa posture de vainqueur et ordonne aux armées françaises et britanniques d'attaquer les armées ennemies le 13. Encore une fois, il préconise la tactique d'enveloppement du flanc droit allemand. Sur le Chemin des Dames, déjà en 1914, le Corps expéditionnaire et la VIe Armée ne parviennent pas à venir à bout d'un ennemi équipé d'une puissante artillerie lourde.

Le 17, la manœuvre de Joffre est un échec, les Allemands renforcent leur droite avec la VIIe Armée de von Heeringen venue en renfort. Mais décidé à en finir en enveloppant par le nord-ouest, il appelle une partie des troupes de Castelnau, stationnées en Lorraine. Le 20, une énergique offensive française est lancée entre Noyon et Péronne. En vain. Les lignes françaises manquent de matériels pour lancer des offensives efficaces (munitions, stocks divers, nourriture, artillerie lourde). Le commandant des forces allemandes, von Bülow, a imaginé un efficace retranchement de ses troupes et lance à son tour des contre-manœuvres qui obligent l'armée française à s'allonger sans cesse vers le nord. Cet étalement du front jusqu'à Dunkerque, c'est le début de la Course à la mer et de la guerre de position .

À partir du 18 septembre, les combats continuent autour du massif de l'Aisne ; l'armée anglaise essuie de lourdes pertes. Trois jours après, le général Castelnau fait son entrée à Noyon, mais il ne peut s'y maintenir longtemps. Cependant, les lignes allemandes sont contenues. Le 22, il faut désormais déloger l'ennemi de ses positions : la 4e Brigade du Maroc (tirailleurs sénégalais et algériens) se lance avec beaucoup de courage dans les bois et permet de gagner du terrain. Les prochaines attaques se révèlent infructueuses.

De Noyon à Dunkerque (24-09 - 04-11-14)
La IIe Armée subit un ralentissement de son avancée de jour en jour. Joffre rappelle Castelnau à l'ordre :

« Rectifiez la marche de vos deux Corps de gauche orientée trop à l'est, et redressez-la franchement vers le nord ! »
— J. Joffre, septembre 1914,

En effet, c'est toujours plus vers le nord que tout se joue. Là-bas, la cavalerie allemande du général von Marwitz harcèle les lignes françaises dans le secteur de Ham. Le 24, Joffre prend connaissance du fait que les Allemands ont amené toutes leurs forces qu'ils avaient en Belgique. Il écrit au ministre de la Guerre Alexandre Millerand :

« Le moment est venu pour l'armée belge d'agir sur les communications de l'ennemi. »
— J. Joffre, 24 septembre 1904,

À partir du 26, l'ensemble des divisions françaises se heurtent à des forces ennemies considérables. Il faut des renforts autour d'Amiens. Joffre organise efficacement la venue de nouvelles divisions par camions et par trains en provenance de Compiègne. Le général Castelnau se maintient péniblement dans le sud. Il organise plutôt efficacement la situation sur le long terme, mais il n'a pas assez de moyens matériels et d'hommes pour lutter contre von Bülow. Le 2 octobre, les combats font rage au nord d'Arras vers Lens et Béthune. L'objectif du commandement allemand est d'empêcher la remontée des troupes françaises vers le nord avec l'arrivée de nouveaux renforts.

Le 3 et le 4 octobre, le Xe Corps d'armée de Castelnau subit plusieurs échecs en Artois. Il prévoit de reporter ses troupes en arrière. Mais Joffre lui ordonne d'aller de l'avant, car sinon cela "donnerait l'impression d'une défaite". Le Corps est bombardé dans les faubourgs d'Arras. Joffre préconise aux commandants français qu'ils doivent veiller à ce que l'inviolabilité du front soit maintenue. Il télégraphie aux généraux d'armée :

« Fortifiez-vous le plus possible sur tout votre front. Agissez avec le maximum d'énergie. Nous étudions les moyens de vous amener des renforts. »
— J. Joffre, octobre 1914,

Le commandant-en-chef envoie des renforts, surtout des troupes anglaises et belges dans les Flandres. Le roi Albert Ier déclare même qu'il est prêt à recevoir les instructions de Joffre. L'objectif est d'aider les Belges à se maintenir sur l'Yser et empêcher toute offensive contre Dunkerque et Calais. Au début de novembre 1914, la sécurité de l'armée française dans le Nord est consolidée surtout avec l'arrivée de la 42e division puis du IXe Corps d'armée.


La bataille des Flandres (mi octobre - mi novembre 1914)
L'État-major allemand ordonne la prise de Calais. Les alliés (Français, Anglais et Belges) mettent tout en œuvre pour défendre la région. Au G.Q.G., les généraux Belin et Berthelot, adjoints de Joffre, organisent admirablement les transports des troupes. L'armée d'Urbal devient l'armée de Belgique.

Au final, l'Allemagne est vaincue. La seule bataille d'Ypres lui coûte plus de 150 000 hommes. Dunkerque et Calais ne sont plus menacés. Après la victoire de la Marne, celle des Flandres popularise davantage le général Joffre.


Nouvelles offensives : Artois et Champagne

La stratégie du général Joffre
À partir de l'hiver 1914-1915, le front occidental se stabilise de la mer du Nord à Belfort sur près de 750 km. Le conflit a déjà fait 850 000 victimes, qu'elles soient mortes, disparues, blessées ou prisonnières. Depuis l'épisode de la Marne, Erich von Falkenhayn remplace von Moltke à la tête de l'État-major allemand et en novembre, les lignes allemandes sont en difficulté sur le front russe. Falkenhayn ordonne l'envoie de renforts sur le front oriental. Joffre, qui a connaissance de ce transfert, veut une percée sur le front ouest pour destabiliser l'ennemi. Le 8 décembre 1914, il met au point deux offensives principales : en Artois et en Champagne (province) ; les opérations seront exécutées par la IVe Armée de Langle de Cary et la Xe Armée de Maud'huy. En prévision, le généralissime garde à sa disposition deux divisions à Compiègne, une à Soissons, une autre à Bar-le-Duc et enfin les divisions du Gouvernement militaire de Paris. Pour Joffre, il "les grignote" et encore une fois l'année 1915 sera marquée par la volonté d'obtenir la "rupture".

Il prévoit également des offensives secondaires en Flandres, en Argonne et en Meuse. Le but est de détourner l'adversaire des zones principales d'attaque d'Artois et de Champagne. Il s'agit principalement des Flandres et de La Boisselle, respectivement confiées à la VIIIe Armée du général d'Urbal et à la IIe Armée du général Castelnau. Enfin, le dernier dispositif de Joffre réside dans la présence de deux armées défensives : la VIe Armée de Maunoury et la Ve Armée de Franchet d'Esperey dans l'Aisne et à Reims.


L'opération en Artois (17 décembre 1914 - 15 janvier 1915)
L'offensive artésienne a pour but de "libérer définitivement le territoire national envahi".

Le général Maud'huy, qui est installé à Cambligneul, lance l'attaque le 17 décembre 1914. Ses objectifs sont Vimy et la route Arras-Souchez. Pour désorienter l'ennemi, on commence l'offensive sur La Bassée. Le général Foch, le commandant du groupe du Nord, arrive le 17 pour prendre les opérations en main. Le 21, il lance une attaque sur Carency, mais le terrain se révèle très difficile, les tranchées sont inondées, les hommes épuisés et les fusils enrayés : les pertes françaises sont lourdes. Au final, l'artillerie française tient tête aux attaques allemandes. Après de nouvelles attaques meurtrières et inutiles, le général Joffre décide de limiter l'action de la Xe Armée à des entreprises ponctuelles et de mettre au repos les troupes le 15 janvier 1915.

Il est à noter que cette opération artésienne n'est mentionnée ni dans les Mémoires de Joffre ni celles de son adjoint Foch. Pour le général Fayolle : « Ce projet me paraît stupide, insensé. »

Les opérations en Champagne (20 décembre 1914 - 9 janvier 1915)
D'après le dispositif de Joffre, la IVe Armée du général Langle de Cary est couverte à droite par celle du général Sarrail entre l'Argonne et la Meuse. Le Ier Corps colonial est le premier à s'élancer le 20 décembre. Il repousse une contre-attaque ennemie, mais les pertes sont lourdes.

Dès le 22, on se contente d'organiser le terrain conquis et de repousser les contre-attaques allemandes. Le 24 suivant, la 33e Division prend des positions importantes de la région. Pourtant, le 25, le commandant des opérations modifie son plan et ordonne une poussée vers l'est (Perthes-Massiges). Le 30 décembre, il n'y a plus de progression possible, le temps est exécrable et le G.Q.G. n'envoie pas assez de munitions. Au total 5256 soldats ont été tués et la ligne est remontée de deux kilomètres vers le nord.


Les offensives secondaires (Flandres et La Boisselle)
En Flandre, Joffre préconise l'attaque à d'Urbal lorsque l'artillerie sera prête. Néanmoins, les Anglais sont tellement impatients que l'attaque est lancée le 14 décembre 1914. Les résultats se révèlent rapidement insuffisants. Le 17, le XXe Corps s'empare de 500 m² de tranchées mais ailleurs, l'ennemi semble invincible. Le terrain est tellement impraticable que Joffre propose au commandant d'adopter la défensive lorsque c'est nécessaire. Plus au sud, à La Boisselle, Castelnau ordonne l'attaque le 17 décembre sans même lancer l'artillerie. La contre-attaque allemande est meurtrière, les pertes sont lourdes et les gains faibles. Castelnau suspend l'offensive jusqu'au 24. Ce jour, le 118e Régiment prend en partie La Boisselle malgré une violente attaque allemande et garde ses positions.

En Argonne, le général Dubail dirige la Ire et la IIIe Armée. Du 7 au 12 décembre, l'offensive ne rencontre aucun obstacle et s'empare des tranchées ennemies. Mais une contre-attaque provoque 250 morts. Le 13, le terrain est également impraticable dans la Woëvre; comme ailleurs aucune offensive n'est possible. Le 20, l'infanterie prend avec beaucoup de difficultés Boureuilles, mais menacée d'enveloppement, elle doit se retirer. Globalement, les opérations sont un échec.

Enfin, les armées défensives subissent elles aussi de graves revers. Dans l'Aisne, la VIe Armée de Maunoury attaque le plateau de Loges, mais elle subit de lourdes pertes (1600 morts). À Reims, les hommes de Franchet d'Esperey doivent maintenir les forces allemandes pour soulager la IVe Armée française mais aucune offensive ne réussit.

En Artois comme en Champagne, les offensives sont stériles, aucune avancée marquante en cet hiver 1914-1915. Joffre persiste, le plan est maintenu pour le printemps 1915.


Joffre et l'opinion publique
Le Grand Quartier Général (G.Q.G.) de Joffre (au 22 mars 1915) Fonction Responsable Durée
Commandant en chef des opérations Gal Joseph Joffre 02-08-14 - 26-12-16
Commandant en chef adjoint des opérations Gal Ferdinand Foch 04-10-14 - 13-06-15
Major général Gal Maurice Pellé 22-03-15 - 20-12-16
1er aide major général Gal Alphonse-Pierre Nudant 22-03-15 - 23-06-15
2e aide major général Gal Frédéric Hellot 22-03-15 - 23-06-15
3e aide major général et responsable de l'arrière Cel Camille Ragueneau 30-11-14 - 04-05-17


L'organisation sur le terrain du général Joffre (au 22 mars 1915)
Armée française Commandant en chef Secteur Durée
Ire Armée Gal Pierre Auguste Roques Vosges 05-01-15 - 25-03-16
IIe Armée Gal Edouard de Castelnau Lorraine orientale 02-08-14 - 21-06-15
IIIe Armée Gal Maurice Sarrail Lorraine occidentale 30-08-14 - 22-07-15
IVe Armée Gal Fernand de Langle de Cary Aisne-Ardennes 02-08-14 - 11-12-15
Ve Armée Gal Louis Franchet d'Esperey Ardennes-Belgique 03-09-14 - 31-03-16
VIe Armée Gal Pierre Dubois Autour de Paris 13-03-15 - 26-02-16
VIIe Armée Gal Henri Putz ? 07-09-14 - 02-04-15
Détachement Armée de Lorraine Gal Georges Humbert Lorraine occidentale 09-03-15 - 24-07-15
Xe Armée Gal Louis de Maud'huy Artois 01-10-14 - 02-04-15
Armée de Paris Gal Joseph Gallieni Paris 26-08-14 - 29-10-15

Au 1er janvier 1915, Joffre a, de nouveau, limogé de nombreux généraux. Depuis le début de la guerre on en est à 162 dans la zone des armées (dont 3 commandants d'armée, 24 de corps d'armée, 71 de division, etc.). Les raisons sont multiples : soit le commandant a échoué dans sa mission, soit il est incapable d'assumer ses fonctions, soit encore il fait partie des nombreux officiers généraux républicains placés par le général Louis André lorsqu'il était ministre de la Guerre (1900-1902), au cours d'une époque très anticléricale.

En ce début d'année 1915, la situation militaire est nouvelle : les deux armées sont bloquées face-à-face ; aucune manœuvre n'est possible. Les généraux sont formés à l'attaque mobile, aux manœuvres mais pas à une guerre de tranchées. Joffre qui dispose désormais de 2 250 000 hommes, de 286 000 Britanniques et de 110 000 Belges ordonne la reprise de l'offensive pour percer le front allemand et revenir à une guerre mobile comme au début. Certains de ses subordonnés, tel le général Gallieni, proposent plutôt la défensive, plus appropriée à ce type de conflit. Le lieutenant-colonel Messimy, ancien ministre de la Guerre (1911-1912) devenu chef de Corps sur le front, écrit :

« Ces offensives prises partout au hasard, sans idée d'ensemble, sans plan stratégique ! »
— A.-M. Messimy, 01-15

Joffre n'en démord pas. Il est hanté à l'idée d'une défaite russe sur le front oriental. Pourtant, malgré des moyens énormes en Champagne, la IVe Armée essuie échec sur échec. La percée est ratée en décembre, de nouveau en janvier, de nouveau en mars. Les pertes françaises sont au total de 92 000 morts. En mai, Foch conduit en vain la deuxième offensive artésienne avec sept corps d'armée, 780 pièces d'artillerie légère, 213 d'artillerie lourde et plusieurs escadrilles aériennes.


La troisième offensive de Champagne (24-29 septembre 1915)
En Artois, une nouvelle offensive est lancée le 9 septembre 1915 entre Loos-en-Gohelle et Arras contre la VIe Armée du prince Rupprecht. Malgré l'aide des Anglais, les violentes offensives françaises restent stériles : deux semaines plus tard, à peine 600 mètres de terrain sont conquis. Le 16 juin, une dernière offensive généralisée est lancée, mais les soldats sont épuisés et les pertes sont une nouvelle fois énormes : au total, 2 260 officiers et 100 300 soldats y laissent la vie. Joffre ordonne la suspension de l'offensive. Le commandant en chef est sévèrement critiqué à Paris.

Après l'échec en Artois, zone trop "étroite", Joffre veut concentrer ses attaques sur la Champagne qui semblerait être le secteur de prédilection de l'armée française. On se bat également en Argonne, où la IIIe Armée de Sarrail prête main forte sur l'aile droite de la IVe Armée. Ici aussi, une seconde fois, les combats sont sanglants. Le 24 septembre, Joffre donne à lire une déclaration à tous les soldats :

« Soldats de la République ! Après des mois d'attente qui nous ont permis d'augmenter nos forces et nos ressources, tandis que l'adversaire usait les siennes, l'heure est venue d'attaquer pour vaincre et pour ajouter de nouvelles pages de gloire à celles de la Marne et des Flandres, des Vosges et d'Arras. Derrière l'ouragan de fer et de feu déchaîné grâce au labeur des usines de France, où vos frères ont nuit et jour travaillé pour vous, vous irez à l'assaut tous ensemble, sur tout le front, en étroite union avec les armées des Alliés. Votre élan sera irrésistible. Il vous portera d'un premier effort jusqu'aux batteries de l'adversaire au-delà des lignes fortifiées qu'il nous oppose. Vous ne lui laisserez ni trêve ni repos jusqu'à l'achèvement de la victoire. Allez-y de plein cœur pour la délivrance du sol de la patrie, pour le triomphe du droit et de la liberté. Joffre. »
— J. Joffre, 24-09-15,

L'attaque est lancée le 24 à 9 h 45. Les soldats portent le nouvel uniforme bleu horizon et un casque. Joffre a nommé le général Castelnau responsable de la manœuvre. Ce dernier dirige la IIe Armée du général Pétain et la IVe de Langle de Cary. Pétain commence par lancer le corps colonial, mais les réserves arrivent avec du retard. Les pertes sont lourdes. Langle de Cary attaque à gauche, mais la situation est encore pire. Le 27, la situation n'a progressé que de quelques mètres. Pétain suspend l'attaque. Castelnau la relance le 28 mais l'élan est brisé par les gaz asphyxiants. Pris d'urgence, Castelnau doit abandonner l'offensive le 29. Les munitions manquent toujours terriblement :

« En définitive, la lutte sur le front franco-anglo-belge pendant l'année 1915 apparaît comme une course entre notre matériel offensif chaque jour grandissant, et les organisations défensives allemandes de jour en jour plus solides. »


Les opérations en Orient (mars - octobre 1915)
En février 1915, le président de la République Raymond Poincaré, déçu des échecs à répétition, propose une percée ailleurs qu'en France, en Serbie par exemple. Joffre y est catégoriquement opposé et menace de démissionner. Poincaré cède. Pourtant l'aventure des Dardanelles revient sur le tapis et c'est Winston Churchill qui en est l'artisan. Il prévoit de rétablir la liaison avec la Russie, de porter un coup contre l'Autriche-Hongrie, d'influencer les Balkans et l'Italie et enfin d'installer l'Angleterre sur les détroits. Joffre ainsi que French et Wilson ne sont pas du même d'avis. La mission a néanmoins lieu le 18 mars. C'est un échec sanglant pour les Alliés et l'Angleterre : 20 000 tués sur les 28 000 soldats britanniques partis au front !

Suite à de nombreux échecs en Argonne et aux rapports houleux entre les deux hommes, Joffre retire à Sarrail le commandement de IIIe Armée. Il est accusé de dissimuler ses erreurs de manœuvre et de ne pas avoir fortifié suffisamment les forteresses dont il avait la charge ; il est remplacé par le général Humbert. Sarrail traite Joffre de "dictateur en puissance". Cependant, l'ancien commandant a de nombreuses relations au Parlement : on lui propose l'armée de Lorraine ; mais Joffre refuse. Commence une furieuse campagne contre le commandant en chef : Clemenceau, Viviani, Lyautey, Doumer, Painlevé lui sont hostiles. En août 1915, Sarrail accepte de prendre le commandement de l'Armée d'Orient dont l'objectif est d'entrer à Salonique. L'opération échoue dès novembre. Le 16 janvier 1916, Joffre est contraint de confier à Sarrail le commandement des troupes interalliées de Macédoine.

Le généralissime reste optimiste et rassure le ministre :

« Nous devons avoir la conviction que, en augmentant nos ressources en munitions, en perfectionnant notre organisation matérielle, en donnant plus d'ampleur encore à nos attaques, nous parviendrons à briser les lignes allemandes que nos dernières opérations ont réussi à entamer si largement. Contraints de lutter sur deux fronts, nos adversaires ne pourront pas se constituer des disponibilités aussi fortes que les nôtres, tant que nous n'aurons de notre côté qu'un front à alimenter. »
— J. Joffre, 03-10-15),

Verdun et la Somme : l'épuisement du chef

La préparation de 1916 : une nouvelle année offensive

Les conférences de Calais et de Chantilly (décembre 1915)
Les principaux chefs alliés se réunissent d'abord à Calais sous la direction du Président du Conseil Aristide Briand. La France prévoit l'envoi de renforts à l'Armée d'Orient à Salonique, mais la Grande-Bretagne déclare qu'elle retire ses troupes avant de revenir sur ses positions. Il est aussi décidé d'évacuer la zone des Dardanelles où au total, 225 000 Britanniques et 40 000 Français ont péri pour rien. Enfin le général Joffre souligne qu'à son goût, la coopération interalliée est nettement insuffisante et il réclame une aide majeure dans la guerre économique..

Les jours suivants, ces mêmes chefs se retrouvent à Chantilly pour superviser les plans militaires de l'année à venir. Joffre défend le projet d'une nouvelle offensive - décisive - sur la Somme. Depuis quelques jours, il a une autorité plus importante. Il dirige désormais l'opération de Salonique, il a été nommé commandant de tous les fronts français et il se proclame chef interallié.


La tactique de Joffre
Une nouvelle fois, le président Poincaré met en garde Joffre sur les offensives à venir. Il serait selon lui plus sage de lancer des attaques sûres et non plus au hasard. Car au 1er janvier 1916, on a perdu depuis le début de la guerre 600 000 hommes. L'opinion continue de gronder. Le général Joffre se défend : sans offensive, Falkenhayn en aurait déjà fini avec les Russes ; on ne peut laisser la France immobile et être envahie ; durant l'offensive de Champagne, les Allemands étaient prêts à lâcher. Foch a la responsabilité de préparer une vaste offensive dans la Somme au moyen de trois armées durant l'été 1916..

Sur les conseils des généraux Pétain, Fayolle et Maud'huy, le généralissime tire les leçons des échecs de 1915 et présente une nouvelle tactique d'attaque. Il faut profiter de la guerre immobile pour reprendre son souffle, dit-il. Désormais on va chercher "l'usure de l'ennemi" ; une attaque frontale le déstabilisera, l'artillerie lourde attaquera ses points faibles. D'autre part, on établit également "la décision" : l'effort n'interviendra que si l'usure semble suffisante. Ces nouveautés entraînent une réorganisation totale de l'artillerie à l'échelle de la France. Trois centres de formation pour officiers ouvrent même leurs portes à Châlons, Amiens et Toul. En un an, la production de canons lourds est passée de 740 à plus de 2 000 et celle d'obus de 4 000 à 11 000 par jour. Joffre reconnaît ses erreurs et ne souhaite plus les réitérer.

La bataille de Verdun : le début de la fin pour Joffre
Article détaillé : Bataille de Verdun.
Le Grand Quartier Général (G.Q.G.) de Joffre (au 1er février 1916) Fonction Responsable Durée
Commandant en chef des opérations Gal Joseph Joffre 02-08-14 - 26-12-16
Major général Gal Maurice Pellé 22-03-15 - 20-12-16
1er aide major général Cel Louis Poindron 22-01-16 - 21-01-18
2e aide major général Cel Henri Claudel 22-01-16 - 02-05-17
3e aide major général et responsable de l'arrière Cel Camille Ragueneau 30-11-14 - 04-05-17


L'organisation sur le terrain du général Joffre (au 1er février 1916)
Armée française Commandant en chef Durée
Ire Armée Gal Pierre Auguste Roques 05-01-15 - 25-03-16
IIe Armée Gal Philippe Pétain 21-06-15 - 01-05-16
IIIe Armée Gal Georges Humbert 22-07-15 - 15-10-18
IVe Armée Gal Henri Gouraud 11-12-15 - 14-12-16
Ve Armée Gal Louis Franchet d'Esperey 03-09-14 - 31-03-16
VIe Armée Gal Pierre Dubois 13-03-15 - 26-02-16
VIIe Armée Gal Étienne de Villaret 03-11-15 - 19-12-16
Détachement Armée de Lorraine Gal Céleste Déprez 05-11-15 - 31-12-16
Xe Armée Gal Victor d'Urbal 02-04-15 - 04-04-16
Armée de Paris Gal Michel Maunoury 05-11-15 - 06-04-16
Armée d'Orient Gal Maurice Sarrail 03-10-15 - 11-08-16

Le 15 décembre 1915, le général Gallieni met en garde Joffre :

« Toute rupture du fait de l'ennemi survenant dans ces conditions engagerait non seulement votre responsabilité mais celle du gouvernement ! »
— J. Gallieni, 15-12-15

Le généralissime trouve scandaleux que de telles craintes circulent sans son consentement. Le 5 août 1915, le G.Q.G. avait trouvé nécessaire de désarmer en partie les forts de la Meuse pour y transférer les canons sur la Somme. Il ne manque pas de rappeler à Gallieni qu'il a, lui seul, la conduite des opérations. À ceux qui trouvent cela risqué il répond : "Mais non ! Les Allemands n'attaqueront pas dans ce secteur !". Le lieutenant-colonel Emile Driant, député et commandant des 56e et 59e bataillons de chasseurs à pied, est l'un de ceux qui sont réputés alarmistes : Joffre menace de le déférer en Cour martiale...

De son côté, Falkenhayn se rend compte que la situation est critique pour l'Allemagne, dans les domaines militaire comme économique : il faut "saigner" l'ennemi à tout prix. Dans un premier temps, il choisit Belfort, puis redoutant la réaction helvétique, il se concentre sur Verdun. C'est une place forte stratégique française mais qui manque de communications : il sait qu'une partie du chemin de fer est de l'autre côté du front, les renforts français n'arriveront que par une petite voie au compte-gouttes. En parallèle, la IIe Armée s'engagera en Champagne et la IIIe sur la Somme. L'attaque est lancée le 21 février 1916.

Joffre et Foch, très occupés à la préparation de l'offensive sur la Somme, sont totalement pris au dépourvu. Les Allemands bombardent Verdun sans arrêt pendant trois semaines. Le fort de Douaumont est pris le 23 février et en quelques jours, les pertes françaises sont hallucinantes : 25 000 soldats hors de combat, 150 pièces d'artillerie détruites, une bande de 7 km perdue. Pourtant les Poilus tiennent le coup. À son tour, le fort de Brabant est pris le 24 et le général Herr, responsable de la région fortifiée, est débordé. Le général De Langle de Cary, qui commande le groupe d'armées du Centre, ordonne le repli sur la rive gauche de la Meuse. Le généralissime reste calme et ordonne fermement de ne pas abandonner la rive droite de la rivière.

Joffre nomme le général Pétain commandant de la défense de Verdun et il envoie Castelnau sur place pour diriger les opérations. Dès le 27 février, Pétain organise ses forces afin de prendre en tenaille l'avance allemande ; le lendemain, la IIIe Armée du général Humbert est même placée sous son commandement direct. Le général en chef télégraphie à Pétain :

« Tout chef qui dans les circonstances actuelles donnera un ordre de retraite sera traduit devant un conseil de Guerre ! »
— J. Joffre, 02-16,

Enfin il ordonne à Pétain une contre-offensive et à Dubail une attaque par le flanc sud. Le 1er mars, Pétain frappe avec 660 pièces d'artillerie lourde. La Voie Sacrée permet l'acheminement de 23 000 tonnes de munitions et de 190 000 soldats. Le 6, nouvel assaut de Falkenhayn qui provoque de grosses pertes côté français. Joffre est critiqué au Parlement. Gallieni, ministre de la Guerre entre en conflit avec le généralissime et évoque publiquement les erreurs commises à Verdun. Pourtant Briand ne le suit pas et il doit démissionner. Le général Roques, un ami personnel de Joffre, le remplace. Le haut commandement allemand échoue, ses attaques sur la rive droite de la Meuse sont endiguées et ne donnent pas de meilleurs résultats sur la gauche. Pétain s'exclame : "Courage, on les aura !" Le 11 mars Joffre écrit à ses soldats :

« Soldats de l'armée de Verdun ! Depuis trois semaines, vous subissez le plus formidable assaut que l'ennemi ait tenté contre vous. L'Allemagne escomptait le succès de cet effort qu'elle croyait irrésistible et auquel avait consacré ses meilleures troupes et sa plus puissante artillerie. Elle espérait que la prise de Verdun raffermirait le courage de ses alliés et convaincrait les pays neutres de la supériorité allemande. Elle avait compté sans vous ! Nuit et jour, malgré un bombardement sans précédent, vous avez résisté à toutes les attaques et maintenu vos positions. La lutte n'est pas encore terminée, car les Allemands ont besoin d'une victoire. Vous saurez la leur arracher. Nous avons des munitions en abondance et de nombreuses réserves. Mais vous avez surtout un indomptable courage et votre foi dans les destinées de la République. Le pays a les yeux sur vous. Vous serez de ceux dont on dira : "Ils ont barré aux Allemands la route de Verdun". J. Joffre »
— J. Joffre, 11-03-16,

Au mois de juillet 1916, Joffre trouve Pétain finalement trop défensif et il décide de le remplacer par le général Robert Nivelle. Le 15 juillet, le général Mangin lance sa 37e Division et approche Douaumont. Globalement chacun reste sur ses positions. Le 13 septembre, le généralissime se rend à Verdun pour planifier avec Nivelle et Mangin une nouvelle attaque. L'assaut est donné le 24 octobre, tout se passe comme prévu. On progresse de 3 kilomètres et le 2 novembre, le général Mangin parvient à reprendre le fort de Vaux. Joffre est ébloui :"Magnifique, incomparable Mangin !" Le 15 décembre, huit divisions reprennent le haut de la Meuse et 25 000 Allemands sont mis hors de combat. La bataille de Verdun est terminée.


L'offensive sur la Somme
Les plans ont été mis au point par les généraux Foch, Joffre et Haig. Il faut attaquer sur les deux rives. Joffre est irrité par les renforts toujours croissants demandés par Pétain à Verdun. Foch qui voulait 42 divisions et 1700 pièces d'artillerie lourde aura finalement 22 divisions et 540 pièces. Bien entendu, en terrain découvert, la préparation n'échappe pas au haut commandement allemand. Foch envisage deux attaques : une "à cheval" sur la Somme pour appuyer une offensive britannique. Le général Fayolle rappelle qu'il faut mener un assaut organisé et conduit d'objectif en objectif, précédé d'une préparation de l'artillerie lourde. Le généralissime abandonne définitivement l'offensive à outrance.

Le 1er juillet, l'attaque est lancée à l'aube. La VIe Armée de Foch avance de 10 kilomètres et fait 8000 prisonniers, en revanche les Britanniques peinent à franchir les premières positions allemandes. Le général Haig ordonne leur repli ce qui rend Joffre furieux : "Vous attaquerez ! Je le veux !" crie-t-il. Finalement, les Anglais sont renvoyés sur le front et Falkenhayn doit transférer des batteries de Verdun à la Somme. Le 15 juillet, les chars blindés sont utilisés. En août 1916, Joffre é

Portrait astrologique de Joseph Joffre (extrait)

Avertissement : ces extraits de thèmes astrologiques sont traités informatiquement pour les 52 407 célébrités présentes et n'ont aucun caractère personnel : les textes correspondent aux significations des planètes ou combinaisons de planètes en signes et/ou en maisons ainsi qu'aux interprétations des dominantes planétaires, conformes à l'astrologie occidentale moderne. De plus, aucun aspect négatif pouvant porter atteinte à l'honneur d'une personnalité n'est affiché, contrairement au portrait astrologique complet en vente, Astrotheme n'étant pas un site polémique. A noter : les dominantes planétaires sont recalculées automatiquement si vous choisissez une autre domification avec le formulaire sous la carte du ciel, pour le cas des heures connues.

Introduction

Votre portrait astrologique complet

Voici quelques traits de caractères de Joseph Joffre que l'on peut extraire de son thème astrologique natal. Cette description n'est pas un portrait complet loin de là, mais un simple éclairage partiel sur sa personnalité qui n'en demeure pas moins intéressant pour les amateurs et les professionnels de l'astrologie.

Vous pouvez recevoir immédiatement à votre email votre portrait astrologique (environ 35 pages), bien plus complet que cet extrait du portrait de Joseph Joffre.

Les dominantes planétaires de Joseph Joffre

Lorsque l'on interprète un thème astral de naissance, la meilleure méthode consiste à partir du général pour aller au particulier, graduellement. Ainsi, l'usage est de suivre un plan qui part de l'analyse globale du thème, de sa structure, pour ensuite décrire les différents traits de la personnalité.

L'analyse globale du thème dans une première partie permet de cerner quelques traits généraux de la personnalité, de souligner quelques points qui pourront ou non être confirmés par l'analyse détaillée : quoi qu'il en soit, ces traits généraux seront à prendre en compte. Une personnalité humaine est une entité infiniment complexe à décrire et il est illusoire de vouloir la résumer de façon courte, ce qui ne signifie pas non plus qu'il s'agisse d'un défi impossible. Plusieurs lectures d'un thème natal sont indispensables afin de s'imprégner des différentes significations et appréhender toute cette complexité. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Un thème natal est constitué schématiquement de dix planètes principales (deux luminaires, le Soleil et la Lune, trois planètes rapides dites individuelles, Mercure, Vénus et Mars, deux planètes lentes, Jupiter et Saturne, et trois planètes très lentes, Uranus, Neptune et Pluton), d'éléments secondaires (les noeuds lunaires, la lune noire dite Lilith, Chiron et autres objets mineurs), de douze maisons astrologiques, le tout positionné dans un zodiaque qui comporte douze signes, du Bélier aux Poissons.

En premier lieu, il faut apprécier l'importance de chaque planète dans le thème, c'est ce que l'on appelle la recherche des dominantes planétaires. Cette recherche obéit à des règles qui dépendent de la sensibilité et l'expérience de l'astrologue mais qui ont également des bases claires et solides : ainsi, les paramètres d'activité d'une planète peuvent être pris en compte - le nombre d'aspects actifs qui arrivent à cette planète, l'importance de chacun de ces aspects qui dépend de leur nature mais aussi de leur exactitude - puis les paramètres d'angularité - la proximité aux quatre angles Ascendant, Milieu du Ciel, Descendant et Fond du Ciel, tout ceci pouvant être aussi apprécié numériquement en fonction de la nature de l'angle et de l'écartement de la planète à ceux-ci - les paramètres de qualité également - la valorisation en fonction des maîtrises, exaltations, exils et chutes - et un certain nombre d'autres critères comme la prise en compte des maîtrises de l'Ascendant et du Milieu du Ciel seront nécessaires.

Ces différents critères permettent de valoriser les planètes et d'en déduire quelques conclusions utiles pour l'interprétation du thème astrologique natal.

L'analyse globale d'un thème va tenir compte d'abord des trois répartitions planétaires dans le thème : hémisphères Est ou Ouest, Sud ou Nord, et quadrants les plus occupés, Nord Est, Nord Ouest, Sud Est et Sud Ouest. Ces trois répartitions donnent une tonalité générale en terme d'introversion et d'extraversion, de volonté et de sociabilité, de prédisposition à certains comportements.

Viennent ensuite trois autres répartitions : les éléments (les triplicités puisqu'il existe trois groupes de signes de chaque) - Feu Air Terre et Eau - qui apportent une typologie de personnalité, les modes (les quadruplicités puisqu'il existe quatre groupes de signes de chaque) - Cardinal, Fixe et Mutable - et les polarités (Yin et Yang) qui renseignent sur certains traits de caractère fondamentaux.

Suivent les trois types de dominantes : dominantes planétaires, dominantes signes et dominantes maisons. Le néophyte imagine que l'astrologie, c'est "être Bélier" ou parfois être "Bélier Ascendant Vierge" par exemple. La réalité est bien plus riche. S'il est vrai que le Soleil et l'Ascendant apportent à eux deux une bonne partie de la personnalité - entre un tiers et la moitié environ en fonction du thème natal - une personne n'est pas "que Soleil" (ce que l'on appelle le signe) ni "que maison 1" (ce que l'on appelle l'Ascendant). Ainsi, telle planète peut-être fortement valorisée, tel signe ou telle maison peuvent recevoir un important groupe de planètes et du même coup apporter une signification qui va tempérer et relativiser le rôle de l'Ascendant, du signe solaire etc.

Enfin deux autres critères, les accentuations - angulaires, succédentes et cadentes - qui sont une classification des maisons astrologiques, et les types de décans occupés - chaque signe est découpé en trois décans de dix degrés chacun - apporteront leur supplément de signification.

Ces traits généraux de caractère ne sont pas à prendre au pied de la lettre : ils enrichissent la lecture du thème en la préparant pour ainsi dire, et permettent de mieux comprendre la seconde partie plus détaillée et plus précise qui analyse chaque domaine de la personnalité en faisant une synthèse des critères de positions, de signes, de maisons et d'aspects selon certaines règles hiérarchiques.

Hémisphères et Quadrants pour Joseph Joffre

L'axe qui lie la pointe de la maison 1, l'Ascendant, à la pointe de la maison 7, le Descendant, sépare le zodiaque en deux bols, un bol supérieur, au Sud, et un bol inférieur, au Nord. La partie Sud et la partie Nord, pour reprendre une expression du célèbre astrologue américain Rudhyar, correspondent aux deux fonctions "être" ou "fonctionner"; bien d'autres concepts sont aussi associés à cette répartition entre hémisphères Nord et Sud, comme ceux de l'introversion - pour l'hémisphère Nord - et l'extraversion - pour l'hémisphère Sud - l'être ou le paraître, la vie intérieure ou la vie extérieure, la réflexion ou l'action, rêver sa vie ou vivre ses rêves, l'abstrait ou le concret, la discrétion ou la mise en vedette etc.

Il ne s'agit pas forcément d'une détermination, mais d'une sensibilité personnelle : ainsi, certains ou certaines seront projetés dans la vie publique malgré un hémisphère Nord très chargé, mais si cela se produit, cela ne sera pas forcément vécu de façon volontaire, par goût ou par nature. Réciproquement, certains hémisphères Sud très chargés ne provoqueront pas automatiquement chez leurs propriétaires une destinée célèbre, mais ceux-ci auront tendance, si leur vie est trop "calme" à rechercher le devant de la scène. Il est question ici de nature profonde et d'inclination naturelle. Bien sûr, aucune des typologies n'est "supérieure" à une autre.

Dans votre thème natal, Joseph Joffre, les dix planètes principales sont réparties de la façon suivante :

Joseph Joffre, la prédominance d'éléments planétaires dans l'hémisphère Sud vous pousse à agir, à vous montrer et rendre visibles à tous vos actes et ce que vous avez en tête. Au mépris et au détriment parfois d'une vie intérieure plus riche et d'une réflexion plus profonde et sage. L'action et la communication vous interpellent et vous avez tendance à considérer que ce qui compte, c'est ce qui se voit ! Ce n'est pas forcément exact et il vous appartient pour évoluer de ne pas négliger les forces de l'être, la méditation, la solitude et l'imagination sans lesquelles toute manifestation ne peut aboutir que de façon limitée et sans vous rendre pour autant plus fort.

Le thème astral de naissance est découpé en deux autres parties, orientale et occidentale, par l'axe vertical qui relie le Milieu du Ciel au Fond du Ciel.

La partie orientale, à l'Est, du coté de l'Ascendant, est le monde du moi, de la volonté, du magnétisme personnel, de la vitalité, alors que la partie occidentale, à l'Ouest, du côté du Descendant, est le monde des autres, de la communication, du rapport à autrui et de son influence, de la souplesse et de l'adaptabilité.

La prédominance des éléments planétaires à l'Est de votre thème natal vous apporte, Joseph Joffre, une affirmation certaine ou une forte détermination : vous savez ce que vous voulez et vous aurez tendance à décider et agir en tenant compte de façon prioritaire de vos buts personnels, même si ceux-ci sont en contradiction avec ceux de votre entourage.

Un atout très clair, à condition... que vous ne vous trompiez jamais sur la bonne direction à prendre. Vous avez intérêt à tenir compte de votre entourage pour contrebalancer votre nature et profiter ainsi d'une manière équilibrée de vos atouts. Le risque pour vous est évidemment de vous montrer trop autoritaire et peu conciliant. Une forte détermination alliée à une souplesse et un sens de la communication aiguisés, voilà le but à rechercher pour vous.

Chaque quadrant est une combinaison des quatre hémisphères de votre thème et correspond à une typologie de caractère. L'hémisphère Sud - le haut de votre thème, autour du Milieu du Ciel - est associé aux valeurs d'extraversion, d'action et à la vie publique, alors que le Nord favorise l'introversion, la réflexion et la vie privée. L'hémisphère Est - la partie gauche, autour de l'Ascendant - est lié au moi et à la volonté, alors que l'Ouest privilégie l'influence des autres et la souplesse dans la prise de décision.

Joseph Joffre, le quadrant Nord Est, nocturne, constitué des maisons 1 2 et 3, prédomine chez vous : il s'agit d'un secteur qui privilégie l'affirmation et la sécurité matérielle au détriment de la perception d'autrui et de l'aventure - risquée selon vous - de la transformation. Vous êtes enclin à fonctionner pour votre stabilité et avez tendance à intégrer le fruit de vos actions pour vous protéger. Posséder, acquérir mais aussi communiquer - sans trop vous livrer - font partie de vos motivations profondes. Vous êtes plutôt autonome et à effort égal pour vous, vous auriez certainement intérêt à tenir compte davantage des autres pour améliorer vos résultats, quel que soit le domaine.

Eléments, Modes et Polarités pour Joseph Joffre

Joseph Joffre, voici les diagrammes de vos éléments et modes dominants, constitué à partir des présences des planètes et angles dans les douze signes :

Avec une majorité d'éléments en signes de Terre, vous êtes, Joseph Joffre efficace, concret et sans trop d'états d'âme. Ce qui compte est ce qui se voit, ce qui peut durer : pour vous, on juge l'arbre à ses fruits. Les idées changent, les paroles disparaissent, mais les actes et leurs conséquences sont visibles et restent. A vous de laisser la porte de votre sensibilité ouverte même si votre vulnérabilité doit en pâtir. Emotions, énergie et communication ne doivent pas être négligées, car à quoi bon du concret s'il n'a pas une justification par le cœur, l'enthousiasme ou le mental ?

Joseph Joffre, le Feu prédomine dans votre thème natal et vous apporte intuition, énergie, courage, confiance en vous et enthousiame ! Vous êtes enclin à la passion et savez affirmer votre volonté, aller de l'avant et contre vent et marée, avec force, aller jusqu'au bout de vos rêves et de vos buts. La faiblesse relative de cet élément est sans doute le manque de recul ou peut-être une forme de hardiesse qui peut vous pousser à des imprudences risquées.

L'air est sous-représenté dans votre thème de naissance, avec 6.49% seulement au lieu de 25%, la moyenne. L'Air symbolise les valeurs de communication, d'échanges avec les autres, mais aussi les facultés d'adaptation et de souplesse : vous risquez parfois de réels problèmes d'incompréhension avec les autres si vous ne vous forcez pas à sortir de votre cocon pour parler, pour vous intéresser aux autres, pour vous lier. Vous pouvez aussi, par manque de souplesse ou de refus de vous adapter, vous retrouver un jour brutalement dépassé par les évènements, par la situation. A vous de prendre l'habitude de téléphoner, de discuter, de penser "mobilité, souplesse, adaptation, changement" en toutes circonstances… cela vous mettra très vite à l'abri de tant de désagréments !

Les douze signes du zodiaque sont répartis en trois groupes ou modes, appelés les quadruplicités, nom savant qui signifie simplement que ces trois groupes comprennent quatre signes. Le mode Cardinal, le mode Fixe et le mode Mutable sont plus ou moins représentés dans le thème natal, en fonction de la présence et de l'importance des planètes et des angles dans les douze signes.

Le mode Cardinal prédomine chez vous, Joseph Joffre, et indique une prédisposition à l'action, et plus exactement à l'impulsion et à la capacité d'entreprendre : vous avez à cœur d'initier les projets que vous avez en tête, de démarrer les choses, de les créer. C'est pour vous la partie la plus importante qui vous donne enthousiasme et adrénaline, sans lesquels vous pouvez rapidement vous lasser. Vous êtes en général plutôt individualiste - parfois trop ? - et affirmé et laissez le soin aux autres de consolider et de faire ensuite évoluer les constructions que vous avez bâties avec ardeur.

Les douze signes sont répartis en deux groupes de polarités, appelés groupe actif et groupe passif, ou encore parfois masculin et féminin, positif et négatif, Yang et Yin : Cette répartition correspond à deux tonalités assez distinctes, la première apportant extraversion, action, assurance et dynamisme, la seconde introversion, réactivité, réflexion et prudence. L'une n'est pas supérieure à l'autre, chaque groupe ayant ses atouts et ses faiblesses. Les signes impairs, Bélier, Gémeaux, Lion, Balance, Sagittaire et Verseau font partie du premier groupe, alors que les signes pairs - parce qu'ils commencent au second signe - Taureau, Cancer, Vierge, Scorpion, Capricorne et Poissons appartiennent au second groupe.

N.B. : cette dominante est mineure et à lire avec précaution.

En fonction de vos planètes et de vos angles, vous êtes, Joseph Joffre, plutôt du groupe Yin, le groupe passif : vous êtes plutôt introverti, imaginatif et parfois discret, mais vous avez la profondeur et la sagesse de ceux qui ne se contentent pas du bruit pour rien ou du clinquant. Vous doutez parfois, mais pensez que ceux qui ne doutent pas sont... un peu inconscients. A vous peut-être de vous lâcher un peu et de mettre votre réserve de côté : le juste équilibre est parfois plus sain.

Les maisons sont réparties en trois types : les maisons angulaires, succédentes et cadentes.

Les premières sont les plus importantes, les plus "typées" et les plus énergétiques. Ce sont les maisons 1, 4, 7 et 10 dont les pointes – ou début – correspondent aux quatre fameux angles : l'Ascendant ou AS pour la maison 1, le Fond du Ciel ou FC pour la maison 4, le Descendant ou DS, en face de l'Ascendant pour la maison 7, et le Milieu du Ciel ou MC pour la maison 10, en face du Fond du Ciel.

Les planètes de votre thème natal, valorisées selon une batterie de critères complets intégrant toutes les règles de l'astrologie occidentale, valorisent à leur tour des types de maisons, de la même façon que les signes, les maisons, les répartitions etc. comme précédemment.

N.B. : cette dominante est relativement peu importante.

Les maisons cadentes – le groupe des maisons 3, 6, 9 et 12 – sont les plus importantes dans votre thème natal, Joseph Joffre. Elles indiquent un potentiel important en termes de communication, d'adaptabilité, de souplesse. Ce sont des maisons qui symboliquement sont reliées à l'intellect, au mental. La faiblesse relative que ces caractéristiques impliquent se traduit quelquefois par un processus d'indécision ou d'hésitation chez vous, mais aussi par une façon de rebondir remarquable et finalement un atout sympathique : vous savez vous sortir de tous les mauvais pas grâce à votre mobilité et à votre légèreté, dans le bon sens du terme. Ce groupe de maisons correspond à des caractéristiques d'évolution de la personnalité. Il ne s'agit ici que d'indications, qui doivent être mises en relation avec les autres significations de votre thème qui peuvent infirmer ou confirmer cela !

Chaque signe est constitué de 30 degrés et peut être partagé en trois parties égales : les décans. La tradition indique que l'on peut associer à ces trois décans une certaine signification. L'usage est en général de limiter leur champ d'application au signe solaire, mais il est encore plus intéressant d'effectuer une répartition de toutes les planètes pour avoir une idée de l'importance respective de ces trois décans dans le thème natal en vue d'obtenir un éclairage complémentaire de la personnalité.

Ces significations sont à prendre en compte avec la plus grande prudence, il s'agit en effet de caractéristiques mineures, mais qui peuvent parfois accentuer d'autres traits saillants du caractère.

Pour une planète, individuellement, l'usage est de considérer que le premier décan accentue les caractéristiques du signe. Les deux autres décans correspondent à des sous-dominantes, fonctions de la nature de chaque signe. Ce système conduit à une multiplication des significations et une impossibilité d'y voir clair : nous préférons ne donner que le sens de l'accentuation d'un décan par rapport aux deux autres, dans l'ensemble du thème natal. La prudence la plus grande est de mise pour cette indication à la fois générale pour votre thème, mais aussi mineure et pas forcément fiable : il ne nous paraît pas essentiel de lire sa signification dans un premier temps.

Dans votre thème natal, Joseph Joffre, le troisième et dernier décan, c'est-à-dire la partie entre 20° et 30° des signes zodiacaux, est majoritaire. Il renferme des degrés de spiritualité, qui sont traditionnellement plus délicats à gérer puisqu'ils indiquent une propension à évoluer fortement et donc à subir certaines déstabilisations... La sensibilité des individus ayant un troisième décan valorisé peut parfois être plus accentuée que celle de la moyenne des gens, avec ce que cela signifie en terme d'épreuves à subir, mais aussi de récompenses spirituelles à obtenir.

Dominantes : planètes, signes et maisons pour Joseph Joffre

La question de la dominante est évoquée depuis la nuit des temps en astrologie : comme il serait agréable de définir une personne par quelques mots, par une ou plusieurs planètes qui représenteraient son caractère simplement, sans être obligé d'analyser longuement aspects et maîtrises, aspects et angularité, présence en signes et en maisons !

Les dix planètes - du Soleil à Pluton - sont un peu comme dix personnages d'un jeu de rôle, avec chacun son caractère, son mode d'action, ses atouts et ses faiblesses. Elles représentent en fait une classification en dix personnalités bien distinctes et les astrologues ont depuis toujours - et depuis peu pour les trois dernières planètes, Uranus, Neptune et Pluton - essayé d'associer à un thème astral de naissance une ou plusieurs dominantes planétaires, mais également une ou plusieurs dominantes signes et maisons.

En effet, pour les signes et les maisons, c'est un peu la même chose : si les planètes symbolisent des personnages, les signes représentent des teintes, les structures mentales, affectives et physiques d'un sujet. Chaque planète en signe est un peu comme un personnage qui verrait ses caractéristiques modifiées en fonction du lieu où il habite. Dans un thème, il existe ainsi en général un, deux ou trois signes bien valorisés, qui vont permettre de décrire son propriétaire rapidement.

Pour les maisons astrologiques, l'idée est encore plus simple : les douze maisons correspondent aux douze domaines de la vie et leur occupation privilégiée par les dix planètes principales, pondérées par les différents critères dont nous venons de parler en introduction, vont les valoriser différemment, et mettre en relief certaines "cases" de la vie : cela peut être le mariage, le travail, la vie amicale etc.

Joseph Joffre, voici votre diagramme de valorisation des planètes :

Les trois planètes les mieux représentées dans votre thème sont Jupiter, Saturne et le Soleil.

Jupiter, la planète de l'expansion, de l'organisation, du pouvoir et de la bienveillance, fait partie des dominantes de votre ciel natal. Comme tout bon Jupitérien, vous êtes chaleureux, ouvert, liant, consensuel et actif : optimiste, vous savez utiliser votre confiance en vous pour convaincre, gommer les différences d'opinions et laisser aux spécialistes le soin d'analyser et de parfaire les choses. Votre rôle à vous, vous le savez assez jeune déjà, c'est de rassembler, de faire preuve d'esprit de synthèse et de conciliation, et naturellement, d'en recevoir les fruits : le pouvoir.

Vous appréciez la légalité, l'ordre social mais aussi l'ordre en général. Avec vous comme leader, tout projet ou toute entité humaine peut s'organiser, se structurer. Vous savez à merveille diriger. Le Jupitérien est en effet l'homme politique par excellence et un bon Jupiter dans un thème natal est toujours synonyme d'une bonne intégration dans la Société, quelle que soit la voie choisie.

Ce tableau idyllique est-il vraiment sans ombre ? Non, évidemment : chaque typologie planétaire possède ses faiblesses. L'une des vôtres est l'orgueil, tout comme le Solarien, mais votre volonté d'expansion à tout prix peut y mêler en même temps une forme d'exagération en tout, de jouissance sans fin, de confiance en soi mal placée qui risque de conduire aux erreurs, au matérialisme primaire et parfois à la soif d'un confort matériel absurde. Dans le pire des cas naturellement.

Saturne fait partie des dominantes planétaires de votre thème : vous avez donc – parmi les facettes de votre caractère - un côté sérieux et grave, sage et quelque peu sévère tant votre concentration peut être forte au détriment d'un laisser-aller forcément plus facile et convivial aux yeux des autres.

Votre côté austère n'est souvent qu'une apparence, une forme de réserve ou de pudeur ; mais il n'en n'est pas moins vrai que le Saturnien, ami du temps et de l'effort, du dépouillement absolu du superflu, de la rigueur, de la sobriété, a parfois une image délicate sur le plan de la popularité. Néanmoins, l'honnêteté et la droiture, l'intellect sûr, lent, sage et profond, certes peu visibles par manque de... publicité, finissent souvent par se voir, et il n'est pas rare que le Saturnien dont vous avez héritez une partie, ait une seconde moitié de la vie plus agréable et réussie que la première.

Comme le Jupitérien, votre facette saturnienne vous pousse à aller vers l'essentiel, la sécurité, la durée. Mais la différence avec ce premier et que vous n'aurez jamais en priorité l'idée de développer tout et à tout prix, et ce pour le désir du pouvoir. Saturne, comme Jupiter, indique la capacité d'insertion sociale, et il est habituel de considérer que le meilleur atout qui soit pour cette adaptabilité à la Société, c'est de posséder un Jupiter et un Saturne harmonieux dans son thème natal.

Votre vulnérabilité réside dans ce côté justement trop sérieux et sévère, qui peut parfois vous pousser à une solitude non voulue et un sentiment d'isolement et de frustration affective. En général, cela ne durera pas longtemps, car le Saturnien a souvent à l'intérieur de lui-même... un cœur d'or, qui finit par se voir.

L'une des dominantes planétaires de votre thème natal est le Soleil, qui représente la volonté, le magnétisme, un certain sens de l'honneur et de la distinction. L'être solaire que vous êtes est charismatique et possède souvent des qualités de leader. Vous avez une certaine chaleur et une force de persuasion naturelle qui vous mène loin des mesquineries ; vous aimez voir large et avancez en fonction de ce que vous décidez.

Votre vulnérabilité de Solarien peut quelquefois venir du pêché d'orgueil ou encore d'une autorité un peu trop prononcée. La frontière entre l'orgueil est la vanité est ténue : à vous de ne pas la franchir et de garder en vous cette noblesse de cœur qui fait une bonne partie de votre charme.

Dans votre thème natal, les trois signes les plus importants - en fonction des critères cités plus haut - sont dans l'ordre Capricorne, Scorpion et Bélier. Souvent, ces signes sont importants parce que votre Ascendant ou votre Soleil s'y trouvent. Mais ce n'est pas forcément le cas : un amas de planètes peut s'y trouver, ou une planète proche d'un angle autre que le Milieu du Ciel ou l'Ascendant, quand ce n'est pas tout simplement parce que deux ou trois planètes sont très actives par les nombreux aspects qu'elles font à partir de ces signes.

Vous emprunterez ainsi une partie des caractéristiques de ces trois signes, un peu comme une superposition de caractéristiques au reste de votre thème, et cela d'autant plus fort que le signe en question est valorisé.

Le Capricorne est un des signes dominant de votre thème astral de naissance et vous apporte ce cachet sérieux et parfois un peu grave qui semble vous accompagner dans presque tous vos instants. Mais si vous avez ce côté réservé et un peu froid - au goût de certains champions de l'extraversion - vous avez en revanche des qualités solides à revendre : volontaire et résistant, votre vision à long terme, votre sens du devoir et votre ambition n'ont que faire des mouvements browniens et dérisoires qui déclenchent des secousses d'humeur - ô combien inutiles d'après vous - chez la plupart des autres mortels. De plus, vous êtes comme le bon vin, vous vieillissez bien et votre gravité naturelle se mue paradoxalement presque en une apparence enjouée lorsque vous avez pris de l'âge. Vous êtes à l'intérieur très sensible quand il s'agit d'amour. Loyal, prévenant, doux et sensible, votre comportement est assez différent pour la vie de tous les jours et pour les questions affectives. En fait, un cœur d'or bat sous votre apparence parfois un peu austère ou dure...

Le Scorpion fait partie des signes dominants de votre thème et fait de vous un être tout en force et en perspicacité, compliqué et passionné, peu tolérant et parfois destructeur, mais volontaire, résistant à tout et d'une audace qui peut quelquefois friser l'agressivité. Tant de qualités et tant de dangers réunis dans une même personne ! Evidemment, tout cela crée vite une sélection naturelle autour de vous : ceux qui vous résistent et vous apprécient ou vous admirent, et ceux qui ne vous supportent plus ! Mais c'est justement ce que vous souhaitez. Vous êtes ce que vous êtes et vous ne vous transformerez pas pour plaire, vous êtes fier, et l'affrontement, vous n'en n'avez jamais eu peur, même si votre façon de combattre est secrète, tout comme l'est votre nature que mystérieusement, vous rechignez toujours à dévoiler même à vos proches, qui d'ailleurs ne vous comprendront pas toujours. Mais cela dit... Quel charme d'enfer vous avez !

Dans vos veines coule du sang de Bélier ! Vous avez en vous cet enthousiasme, cette franchise, ce courage et cette rapidité qui, malgré votre côté parfois un peu primaire, naïf ou violent, vous rendent en général sympathique. En prime, le feu jaillissant du Bélier vous donnera toujours l'impulsion de repartir de plus belle si jamais vous aviez fait un faux pas ou pris des coups importants dans votre vie !

Les maisons 12, 3 et 1 sont les plus occupées de votre thème natal, cette occupation étant calculée en pondérant les planètes et angles en fonction de différents critères astrologiques - rapidité, activité, angularité, maîtrises etc. En analysant les maisons les plus occupées, l'astrologue déduit les champs ou domaines d'activité qui vous « concernent » le plus, que ce soit par ce que vous vivez - ou que vous serez un jour amené à vivre - ou par vos motivations intérieures profondes.

La maison 12 est valorisée dans votre thème : à l'instar de la maison 8, sa signification est complexe et riche. Bien qu'elle ait plutôt mauvaise réputation puisque ses significations sont de nature à effrayer plus d'un lecteur au premier abord – c'est en effet la maison des lieux cachés ou isolés, de la solitude, des épreuves ou des ennemis - elle peut indiquer aussi qu'une partie de votre vie pourra être très riche, très profonde, et que si votre réussite ne sera pas forcément visible aux yeux de tous, vous pourrez vous épanouir d'une façon différente mais tout aussi importante voire bien davantage quelquefois : votre domaine pourra être celui de l'action dans l'ombre, des causes humanitaires, de l'aide aux défavorisés ou à autrui d'une façon générale, du travail dans des endroits calmes et retirés et dans beaucoup de cas, vous pourrez obtenir des domaines cachés autant de trésors que ceux qui ont des destinées publiques, que ce soit par la sublimation ou le fait de mener à bien ce que vous avez à faire dans votre environnement : il n'existe pas de bonne ou de mauvaise maison, chaque secteur de la vie est nécessaire, à sa façon, pour nous évoluer spirituellement.

Comme la maison 3 est l'une des trois maisons les plus fortes de votre thème, la communication joue un rôle majeur dans votre vie ou dans vos motivations intérieures : petits déplacements fréquents, mobilité d'esprit – qui peut compenser parfois une carence en signes mutables par exemple –, écoute et dialogue, frères et sœurs importants dans votre vie, intérêt pour l'apprentissage, accumulation de connaissances ou études poussées etc., tout cela vous branche indéniablement et fait partie de votre quotidien.

Avec une maison 1 dominante, votre magnétisme est très fort, votre individualité et votre volonté sont souvent hors normes. Vous êtes, pour ce critère et donc à relativiser avec les autres textes de votre portrait, quelqu'un de décidé, de volontaire et d'affirmé.

Il y a des chances que vous ne passiez pas inaperçu dans une foule, une réunion : une maison 1 valorisée laisse supposer que vous êtes un être charismatique avec une énergie vitale supérieure à la moyenne, surtout lorsque le Soleil est présent parmi les planètes qui valorisent ce secteur.

Vos intérêts personnels sont toujours importants et vous ne les oublierez jamais, ce qui ne veut naturellement pas forcément dire que vous êtes égocentrique ; vous agirez en tout cas en fonction de ce que vous pensez être en accord avec vous-même !

Après ces paragraphes sur les dominantes planétaires, voici maintenant les traits de personnalité de Joseph Joffre, à lire avec davantage d'attention que les textes précédents car plus spécifiques à l'individu : les textes des dominantes planétaires sont en quelque sorte des éclairages de fond qui ont pour but d'enrichir la description de la personnalité, mais qui restent tout de même assez généraux : ils peuvent amplifier ou au contraire limiter certaines particularités ou facettes du caractère. Un être humain est un tout complexe, et seuls des faisceaux de textes peuvent tenter de réussir le défi de le cerner dans toute sa finesse, ou du moins s'en approcher.

Sa sensibilité

Votre sensibilité Joseph Joffre semble dominée par la raison et vous avez tendance à vouloir analyser vos réactions émotionnelles dans les moindres détails, comme si vous cherchiez à les mettre à distance pour ne pas être submergé et affaibli par elles. Inquiet de nature, plutôt timide, vous n'aimez pas vous mettre en avant et manquez souvent de confiance en vous. Vous développez alors un perfectionnisme extrême où tout doit être examiné, organisé et planifié selon une certaine logique. Vous aimez rendre service et vous sentir utile, que ce soit pour la réalisation d'un travail bien fait ou tout simplement par l'apport de conseils judicieux et ingénieux mais vous pouvez aussi vous montrer très exigeant et critique voire même presque devenir insupportable tant vous savez insister et trouver toujours à redire à ce que disent ou font les autres. Apprenez à prendre confiance en vous et ne cherchez donc pas tout le temps la petite bête...

Votre émotivité, Joseph Joffre, est intense, violente même parfois. Vous ressentez les choses et réagissez avec tant de force que cela peut parfois vous tourmenter vous-même ! Mais en contre-partie, vous êtes extrêmement intuitif, imaginatif, chaleureux et possédez une sorte de charme indéfinissable fait de densité d'être et de mystère. Vous avez quelques prédispositions pour la voyance tant votre intuition est développée. Les questions liées à la mort et aux héritages, placements familiaux etc. peuvent jouer un rôle important dans votre destinée. Votre mère a souvent une place privilégiée et influence parfois fortement et jusqu'à l'âge mûr les décisions majeures que vous avez à prendre dans votre vie.

Son intellect et sa vie relationnelle

Vous avez besoin Joseph Joffre de vous concentrer sur un sujet, d'approfondir votre recherche et d'aller au bout de votre raisonnement avec persévérance et détermination. Vous êtes le type même du penseur qui a besoin de temps et souvent même d'isolement pour méditer longuement et laisser son esprit sérieux, méthodique et rigoureux donner sa pleine mesure. Mais vous avez également les pieds sur terre et les idées devront être suivies d'applications concrètes pour susciter votre intérêt, comme par exemple les mathématiques appliquées à la physique. Privilégiant l'essentiel, vous portez un regard lucide sur le monde qui vous entoure même si vous parlez peu et préférez agir avec prudence. On pourra peut-être vous trouver froid et ambitieux mais vos propos seront toujours sincères et empreints de bon sens. Prenez garde cependant à ne pas trop vous fermer aux autres en vous montrant comme quelqu'un de parfois hautain et intolérant...

Vos pensées, Joseph Joffre, restent souvent secrètes et pour des raisons qui viennent de votre éducation ou de votre propre nature, vous ne communiquez qu'avec discrétion et parcimonie. En fait, vous vous intéressez souvent à des buts nobles et compassionnels, sans en faire aucune publicité évidemment. Votre force réside dans votre forte concentration et votre adaptation aux épreuves; vous êtes un peu mystérieux, intéressé par les questions d'ordre humanitaire et votre façon intellectuelle d'appréhender les choses est étrangement teintée d'une forme de mysticisme et de retrait individuel. Disons que vous aimez communiquer et penser sans que cela ne se voie trop. Une éminence grise en quelque sorte.

Son affectivité, sa façon de séduire

Dans votre thème, le Soleil est en Capricorne, Vénus en Verseau. Configuration choc que celle-ci, opposant deux idéalismes affectifs : pour le Capricorne, l'amour se construit, se protège, se perpétue... Pour la Vénus Verseau, l'amour est en devenir, le désir vient de la promesse d'une future émotion. Traditionnellement, on accorde à cette configuration un caractère cérébral. Les élans du coeur ne sont que l'un des aspects d'une relation épanouie. Comptent aussi les aspirations intellectuelles, les échanges fraternels, le fait de se sentir en étroite communion. Equilibre fragile, certes, mais exaltant... La Vénus Verseau interdit de figer une relation que le Soleil en Capricorne s'évertue à protéger. Ce qui semblait digéré une fois pour toutes est à ré-inventer. Les deux Signes se complètent, ou se heurtent : car il se pourrait que vos désirs contrarient vos desseins et bousculent vos conceptions. Ou bien les valeurs Capricorne l'emportent et interdisent l'inattendu (mais qui vous séduit alors ?). Ou la Vénus Verseau, sensible au charme de perspectives neuves, malmène le monde structuré du Soleil Capricorne. Votre équilibre affectif passe par le défi. Car les deux Signes en présence peuvent trouver leur compte dans une certaine quête de l'absolu affectif (les mauvaises langues ou les ignorants disent l'inaccessible). On vous qualifie sans doute d'idéaliste à juste titre. Mais quoi de plus beau qu'un idéal ?

Beaucoup plus cérébral et amical que vraiment passionné dans le domaine amoureux, vous êtes, Joseph Joffre, plutôt fait pour l'amitié amoureuse, les sentiments fins et légers où chacun garde sa liberté et peut-être presque un détachement et une absence d'implication réelle. Parfois, vous pouvez rester un certain temps distant et absolument indifférent aux affaires de coeur, complètement mobilisé par vos activités intellectuelles originales ou vos projets humanitaires dans une ambiance collective que vous affectionnez tant. Vous substituez ainsi à la relation amoureuse un grand nombre de contacts amicaux et légers et il faut dire que souvent, cela vous suffit. Pour que vous tombiez amoureux, vous avez besoin d'un peu de piment, une dose de surprise et d'admiration pour l'originalité de votre partenaire ; à ces conditions, vous pouvez fort bien exprimer vos sentiments et les vivre pleinement dans une ambiance sans contraintes ou le respect de la liberté est parfaitement partagé dans votre couple.

Joseph Joffre, lorsque votre Vénus se trouve en maison 1 (encore appelée l'Ascendant), qui représente votre comportement ou le caractère que vous voulez bien laisser paraître aux yeux d'autrui, elle va contribuer à adoucir votre personnalité, vous apporter un charme et une décontraction naturelles et donner à votre vitalité ce côté pétillant, attirant et sexy : non seulement vous n'avez aucun mal à exprimer vos sentiments d'une façon affectueuse et séduisante, mais ceux-ci font partie intégrante de votre nature, de votre façon de voir les choses, de vous montrer aux autres; vous aimez plaire, vous avez le goût du beau, du luxe même, des arts, de la musique, vous recherchez particulièrement l'harmonie en toutes choses et votre diplomatie est une de vos qualités premières et reconnues par tous. Forcément, vous êtes favorisé dans le domaine sentimental, vous vous liez facilement et vous pouvez espérer des liens durables puisque qu'en montrant avec bonheur vos sentiments à autrui, il est bien normal que vous en récoltiez tôt ou tard les fruits. Il n'y a pas de séparation entre votre comportement et vos sentiments ce qui vous donne des atouts de séduction hors du commun.

Son comportement

Psychologiquement, vous êtes d'une nature introvertie et froide, complètement contrôlée et flegmatique, du moins pour l'apparence que vous donnez invariablement. Semblant non émotif et austère, vous ruminez en réalité avec toute votre secondarité les stratégies ou les réactions que vous créez en réponse à l'environnement. Lent mais très réfléchi, solide et équilibré, aussi sec que vous êtes froid, vous mettez toute la puissance de votre caractère au service de votre ambition immense et à long terme ou de votre détachement des choses terrestres pour vous tourner vers les valeurs spirituelles.

Comme tous les individus nés sous les signes d'apparence plutôt réservée et dure, l'intérieur de la personnalité est souvent charmante et douce, comme si la carapace qui s'était forgée avec tant d'épaisseur pendant l'enfance avait gardé intactes la pureté et la chaleur de l'âme emprisonnée dedans.

Né avec la marque de ce signe, vous êtes sérieux, froid, discipliné, patient, concentré, réfléchi, ambitieux, sec, indomptable, prudent, lucide, obstiné, prévoyant, dense, stable, introverti, sévère, volontaire, travailleur, responsable, persévérant, honnête, réaliste, fidèle, réservé, résolu, moralisateur, tranquille, rigoureux, attaché, fiable mais vous pouvez être aussi renfermé, calculateur, mesquin, cruel, antipathique, impitoyable, égoïste, terne, rigide, lent ou sceptique.

Vous êtes, Joseph Joffre, en amour, souvent moins concerné que vos collègues des autres signes  du zodiaque tant vous réprimez vos sentiments et tant vous vous contrôlez. Vous aimez maîtriser la situation en toute circonstance or l'amour est le seul domaine où il faut s'abandonner pour progresser, donner pour recevoir, ce que vous avez du mal à faire.

Vous êtes donc souvent solitaire une grande partie de votre vie jusqu'à ce que vous rencontriez la femme de votre vie, pour qui vous serez d'une fidélité totale et d'un attachement irréprochable. Les amours du Capricorne sont rares mais intenses et durables.

Responsable, sérieux, votre quotidien en couple n'est pas particulièrement pétillant mais la durée et la solidité des sentiments compensent l'absence de spontanéité et de folie. Vous n'êtes pas trop disponible, toujours trop occupé par votre travail et voué à la réussite de vos projets et souvent, vous aurez à coeur de vous unir avec une femme qui pourrait partager vos affaires professionnelles ou d'intérêt, ce qui n'enlève en rien évidemment la qualité de votre attachement à celle-ci.

Votre foyer est solide, l'ambiance sérieuse, les enfants élevés dans la meilleure tradition et dans une éducation tournée vers l'effort qui vous le savez est toujours récompensé.

Le maître de l'Ascendant, souvent appelé gouverneur du thème, apporte certaines nuances intéressantes aux significations apportées par le Soleil et l'Ascendant. Sa position en signe va moduler le style de personnalité décrit par eux, ou parfois l'amplifier s'il s'agit d'un signe identique à l'un ou l'autre.

Le maître de l'Ascendant, Joseph Joffre, est Saturne. Il se situe dans le Bélier et apporte chez vous une note de rapidité et d'impulsivité. Vous avez un côté spontané et entreprenant qui vous pousse à agir vite et à entreprendre. Contrepartie logique de cette fraîcheur instinctive, vous pouvez cependant vous lasser assez vite et passer à autre chose si vous perdez l'enthousiasme.

Sa volonté et ses motivations profondes

Votre Soleil se trouve dans le même signe que votre Ascendant, votre comportement et votre volonté sont parfaitement en phase, renforcés et amplifiés, avec les caractéristiques décrites au chapitre précédent.

Joseph Joffre, votre désir d'accomplissement passe par une forme un peu particulière et originale, dans le sens que vous ne pouvez résister à l'attrait du mystère et d'un certain retrait par rapport aux évènements et aux situations. Vos penchants naturels vous poussent souvent à vous isoler et à garder intact votre jardin secret car c'est dans ces moments privilégiés où vous vous retrouvez seul avec vous-même que vous vous ressourcez et finalement vous pouvez vous épanouir. Quelque part en vous, il existe une propension à l'introversion, à la tranquillité et même à une certaine forme d'isolement, que ce soit par goût ou par le fait de certains évènements qui vous en ont donné l'habitude. Mais attention… vous êtes en fait plus secret et énigmatique que solitaire. Il existe simplement en vous une partie plus ou moins importante (selon le reste de votre thème) cachée et inaccessible aux autres. Sociable mais appréciant la discrétion, vous faites souvent preuve d'un réel dévouement envers les autres et votre compassion est une des facettes originales de votre personnalité si difficile à cerner. Votre individualité finalement est oubliée, niée presque dans certains cas : vous ne vous intéressez pas à votre gloire personnelle ce qui est tout à votre honneur et vous pouvez vous épanouir par le don de vous-même, le bénévolat, l'action humanitaire et le soulagement de la détresse autour de vous dont vous percevez plus que les autres l'injustice. Vous vivez le paradoxe suivant : plus vous vous éloignez de la société, plus vous réussissez, du moins pour ce qui vous donne de la force et vous fait évoluer. Les travaux dans le secret ou dans un environnement retiré vous conviennent souvent très bien : vous êtes favorisé si vous êtes écrivain, peintre, médecin, psychiatre ou même moine ou bien travaillant dans un établissement pénitentiaire etc., toute forme de métier qui vous permet d'apprécier le calme et le recueillement . Cela ne signifie pas que vous ne puissiez pas être célèbre mais si vous l'êtes, une partie cachée en vous doit nécessairement s'exprimer dans cette direction pour votre bien. La tradition indique qu'avec une telle configuration, votre évolution passe par des épreuves ou obstacles qui débouchent sur une crise et une période de solitude de façon à vous retrouver avec vous-même et peut-être avoir le temps de vous demander ce qui a réellement de l'importance dans ce parcours qu'est la vie qui semble si absurde et insensé au premier abord. Ne vous faites pas de souci, il n'existe pas de prédisposition meilleure qu'une autre, chacun a son chemin propre et le vôtre passe d'une certaine façon par l'authenticité sans fard, le secret et la régénération de votre être au cours de quelques périodes dans votre vie loin des mondanités et des relations factices et sources de perte de temps. Votre accomplissement peut faire de vous une éminence grise ou bien vous porter vers les choses cachées dont personne ne parle, vers le surnaturel, l'occulte et les grands mystères etc. D'ailleurs, votre destinée possède une partie mystérieuse que personne ne soupçonne : vous n'êtes pas aussi simple que l'on pourrait le croire, loin de là. Si extérieurement rien ne transparaît quelquefois, vous-même savez à quel point vous êtes éloigné de l'idée que la plupart des gens se font de vous. Vous êtes attiré par les situations qui vous permettent de vous cacher ou de vous retirer à certaines périodes de votre vie; c'est souvent une série d'épreuves qui a provoqué cet état de fait. Mais au delà d'une réaction de défense en face des évènements que vous avez vécus, vous avez un goût authentique pour le mystère et le secret. Veillez à surmonter les périodes d'isolement ou d'épreuves que vous aurez à vivre, la récompense est à la hauteur de ce que vous êtes en droit d'attendre : une évolution morale et spirituelle plus rapide, l'acquisition d'une sagesse et d'un épanouissement de votre personnalité. Certains choisissent les petites routes de campagne pour le déroulement de leur vie; vous préférez l'autoroute pour gagner votre salut en évitant les illusions mondaines et fardées de la vie habituelle en société. Plus que tout autre, vous êtes favorisé et poussé à vaincre les embûches et ne jamais vous laisser aller au pessimisme.

Sa capacité d'action

Quelle énergie Joseph Joffre ! Que d'initiatives et de force pour agir, construire ou combattre ! Vous faites partie des conquérants, loyaux et soucieux du panache et votre vitalité est telle que vous pourrez l'utiliser sans peine pour arriver à vos objectifs et exercer toute votre créativité. Vous êtes cependant si fier et si entier qu'il n'est pas question pour vous de distinguer chez autrui une once de contrariété sur votre route : vous risqueriez alors, si vexé, de courir dans la direction opposée par réaction. Sexuellement, votre magnétisme et votre énergie font des merveilles et en plus vous n'êtes pas compliqué, il suffit pour que tout se passe au mieux que l'on  respecte votre nature un peu dominatrice et que l'on vous porte un minimum d'admiration. Vous avez en général confiance en vous et en votre réussite et c'est ce trait de caractère particulier qui parfois peut faire de vous un vrai héros à la force herculéenne et au charisme solaire.

Vous avez tendance à concevoir toute relation avec autrui comme un petit peu un duel où l'un des deux doit nécessairement prendre l'ascendant sur l'autre, Joseph Joffre. C'est un peu gênant forcément dans certains cas… mais cela vous donne souvent satisfaction car naturellement, cette façon de vivre les choses est présente parce que vous savez que votre autorité naturelle souvent puissante vous permet de ne pas être le dominé mais le dominant ! Ainsi, dans toutes les activités où les rapports avec les autres sont essentiels et où une forme de rivalité, d'autorité ou de combat sont nécessaires, vous pouvez exceller : animateur critique et sans complaisance, procureur, commercial de choc de type prospect (bien que cela soit à double-tranchant), avocat (mais pas de la défense naturellement) etc. Vous appréciez les gens énergiques qui sont capables de prendre des décisions. Finalement, pour vous, agir, c'est se confronter aux autres, pour le pire mais aussi heureusement souvent pour le meilleur !

Conclusion

Ce texte n'est qu'un extrait du portrait de Joseph Joffre, qui nous l'espérons vous donnera le goût d'approfondir vos connaissances en astrologie.

Si vous souhaitez obtenir votre propre portrait astrologique, bien plus complet que celui de Joseph Joffre, il vous suffit de le commander votre Portrait astrologique complet : êtes-vous plutôt du type Jupitérien, bienveillant et généreux ? Du type Martien, actif et fonceur ? Du type Vénusien, charmeur et séducteur ? Du type Lunaire, imaginatif et sensible ? Du type Solaire, noble et charismatique ? Du type Uranien, original, sans concession et épris de liberté ? Du type Plutonien, dominateur et secret ? Du type Mercurien, cérébral, curieux et rapide ? Du type Neptunien, visionnaire, empathique et impressionnable ? Du type Saturnien, profond, persévérant et responsable ? Etes-vous plutôt du type Feu, énergique et intuitif ? Ou du type Eau, sentimental et réceptif ? Ou du type Terre, concret et efficace ? Ou encore du type Air, doué pour la communication et tout en cérébralité ? 11 dominantes planétaires avec 57 caractéristiques sont passées en revue, chiffrées et interprétées; vient ensuite un portrait psychologique détaillé; pour vous apporter, dans un document complet d'environ 35 pages, des informations captivantes et inédites sur... vous-même ! Nouveauté sur ces portraits astrologiques : diagrammes couleur de répartitions et dominantes planétaires avec interprétation complète, nombreux compléments de textes, étude karmique avec interprétation des noeuds lunaires en maisons et signes astrologiques, des planètes rétrogrades, de la Lune Noire, de la Part de Fortune...

Les études astrologiques permettent de cerner beaucoup de traits de caractère et parfois d'aller assez loin dans la compréhension d'une personnalité. Il ne faut jamais oublier cependant qu'une personne est un être en évolution, et que certains pans de la structure psychologique ne se découvrent que sur le tard, après avoir vécu certaines expériences fortes de la vie. Il faut savoir prendre du recul pour mieux apprécier un portrait astrologique. A cette condition, on peut profiter au mieux de la lecture de ce type d'études.

L'analyse d'un portrait par l'astrologie est basée sur une compréhension de quatre types éléments présents dans un thème natal et qui interagissent entre eux : les dix planètes, les douze signes astrologiques, les douze maisons astrologiques, et les jeux de forces - appelés aspects astrologiques (il en existe principalement 11 qui sont utilisés largement, la conjonction, l'opposition, le carré, le trigone, le sextile, le quinconce, le semi-sextile, le sesqui-carré, le semi-carré, le quintile et le biquintile, les 5 premiers étant les aspects dits majeurs - entre ces planètes, qui correspondent à certaines positions privilégiées les unes par rapport aux autres sur le zodiaque, géométriquement.

Les planètes représentent certaines typologies du fonctionnement humain : la sensibilité, l'affectivité, la capacité d'entreprendre, la volonté, le fonctionnement mental, l'aptitude et le goût pour la communication etc.: toutes les facettes indépendantes du caractère, du moins, une découpe possible. Les douze signes qui constituent l'espace dans lequel se meuvent les planètes vont pour ainsi dire colorer ces typologies, chaque planète étant localisée dans un signe particulier du zodiaque. Ils vont donc enrichir la qualité de ces typologies exprimées par les planètes. Le zodiaque est également séparé en douze maisons astrologiques - ce qui n'a de sens que si l'heure de naissance est connue car en quelques minutes de temps, ces douze maisons (dont l'Ascendant qui est le début de la première maison astrologique et le Milieu du Ciel qui est le début de la dixième) se déplacent déjà beaucoup - qui correspondent aux douze domaines de la vie, par une découpe traditionnelle : le comportement apparent, la vie matérielle, le relationnel, la famille et le foyer, la vie sentimentale, le travail au quotidien, les unions etc. Chaque planète se trouvant dans une maison va agir alors conformément à la signification de celle-ci, et une seconde coloration va ainsi enrichir une seconde fois ces agents actifs que sont les planètes, sortes de personnages élémentaires chargés de symboliser la personnalité, de décrire les typologies qui fondent notre façon de fonctionner. Enfin, des jeux de forces vont apparaître entre ces planètes et assurer une troisième structure pour nourrir et rendre plus complètes encore les significations élémentaires des planètes positionnées à la naissance, à une certaine heure et en un certain lieu. Un certain nombre de règles souvent très anciennes et vérifiées par l'expérience depuis des centaines d'années (l'astrologie est en évolution mais seuls les éléments fiables parce qu'étudiés depuis très longtemps ne sont intégrés aux études classiques astrologiques) sont ensuite appliquées pour hiérarchiser le tout et assurer ainsi une possibilité d'interprétation de la personnalité par des textes. Les planètes habituellement interprétées sont le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton, soit deux luminaires (Soleil et Lune), et huit planètes, dix corps en tout. Il est possible de tenir compte de certains autres éléments secondaires comme les astéroïdes Chiron, Vesta, Pallas, Cérès (principalement Chiron, un peu mieux connu), les noeuds lunaires ou noeuds de la Lune, la Lune noire ou Lilith, voire d'autres corps : l'astrologie est une discipline en mouvement. Les études astrologiques c'est-à-dire les portraits astrologiques, les études de compatibilité de couples, les études prévisionnelles dont les horoscopes, évoluent et s'enrichissent au fil du temps.

Précision : concernant les thèmes astraux dont l'heure de naissance est connue, conformément à la tradition, nous considérons qu'une planète proche du début (appelé encore cuspide ou pointe) de la maison astrologique suivante (à moins de 2 degrés pour l'Ascendant et le Milieu du Ciel et à moins de 1 degré pour les dix autres maisons astrologiques) fait partie de cette maison : les textes et calculs de dominantes en tiennent compte. Vous avez aussi le choix de ne pas tenir compte de ces seuils de sauts en maison suivante en cochant l'option correspondante dans le formulaire, et aussi d'utiliser la domification Placidus, maisons égales ou Koch.

Remarques : afin d'éviter toute confusion et toute polémique possible, nous attirons votre attention sur le fait que notre échantillon de célébrités est vaste, et contient forcément des personnages peu recommandables, puisque toutes les catégories possibles y sont représentées : à côté des artistes, musiciens, politiques, juristes, militaires, poètes, écrivains, chanteurs, explorateurs, scientifiques, académiciens, religieux, saints, philosophes, sages, astrologues, mediums, sportifs, champions d'échecs, victimes célèbres, personnages historiques, familles royales, top-modèles, peintres, sculpteurs, auteurs de bandes dessinées ou autres célébrités naturelles, sont présents également des assassins célèbres, des tyrans ou dictateurs, des serial-killers ou autres personnages dont l'image est très négative, souvent à juste raison.

Pour ces derniers cas, il faut intégrer que même un monstre ou du moins un personnage ayant commis des actes odieux, possède en lui des qualités humaines, souvent visibles par son entourage proche : ces extraits de textes qui viennent de nos programmes astrologiques sont volontairement dénués de propos polémiques et peuvent donc sembler trop doux ou complaisants pour certains lecteurs, en mettant l'accent sur le côté positif de chaque personnalité. Ceci est normal et voulu, et les traits négatifs qui peuvent effectivement se voir en astrologie ont été gommés ici - contrairement à nos études en vente - pour ne pas faire de tort aux familles des personnages rentrant dans ce genre de cas et éviter dans tous les cas la polémique, en espérant que celle-ci ne rejaillira pas de l'autre côté, du côté des victimes ou des indignés.

Numérologie : le chemin de vie de Joseph Joffre

On retrouve la trace de la numérologie dans les civilisations les plus anciennes, antérieurement même à l'astrologie. Cette discipline donne une signification aux lettres d'après les nombres qui les symbolisent, à partir du nom, du prénom et de la date de naissance.

Le chemin de vie donne des indications sur le type de destinée que le sujet est amené à vivre, à partir de sa date de naissance. C'est un des éléments à prendre en compte, tout comme le nombre d'expression, le nombre actif, le nombre intime, le nombre de réalisation, le nombre héréditaire, les nombres dominants ou les nombres manquants, ou encore le plan d'expression etc.

Votre chemin de vie est le

Votre chemin de vie est lié au nombre 2, Joseph ; il vous invite à une existence marquée par la collaboration, l'esprit d'équipe. Les activités idéales sont celles du conciliateur, du médiateur. Vous devrez développer vos facultés d'insertion sociale et compter sur certaines associations pour réaliser votre cheminement. Loin de faire cavalier seul, vous cherchez à vous entourer de manière optimale : l'union fait votre force. Aussi choisirez-vous avec un soin tout particulier vos collaborateurs. Sur le plan professionnel, vous êtes le partenaire idéal, apte à tenir compte des spécificités de chacun, à s'intégrer au sein d'une équipe. Reste cependant à développer un sens des initiatives qui vous fait parfois défaut car votre timidité, doublée d'une certaine naïveté, peut vous empêcher de sortir des sentiers battus et parfois vous amener à vous satisfaire des seuls acquis. On ne peut compter en certaines circonstances que sur soi-même ! Pour réaliser vos desseins et ambitions, il vous faudra trouver un bon compromis entre l'association et la détermination personnelle.

N. B. : lorsque l'heure de naissance n'est pas connue, ces extraits ne tiennent pas compte des paramètres liés à l'heure c'est-à-dire de la domification, les textes sont donc exacts dans tous les cas. Concernant les sources d'information des données de naissance, notez bien que ces pages publiées ne sont qu'un point de départ pour des recherches approfondies, même si elles nous semblent utiles en elles-mêmes : pour les rares cas de sources conflictuelles, nous choisissons celle qui nous paraît la plus fiable ou, dans certains cas, simplement parce qu'elle a le mérite d'exister, sans prétendre en aucune façon qu'elle soit la meilleure.

Boutique Astro
Bélier · Taureau · Gémeaux · Cancer · Lion · Vierge · Balance · Scorpion · Sagittaire · Capricorne · Verseau · Poissons

Pour ajouter cette célébrité à vos favoris, veuillez créer un compte.

initialiser(); function basculerBiographie() { var basculeBiographie = document.getElementById('basculeBiographie'); if (biographie.style.overflow == 'visible') { biographie.innerHTML = complet.substr(0, 1250) + '...'; biographie.style.overflow = 'hidden'; basculeBiographie.innerHTML = 'Afficher la biographie complète...'; } else { biographie.innerHTML = complet; biographie.style.height = 'auto'; biographie.style.overflow = 'visible'; basculeBiographie.innerHTML = 'Réduire la biographie'; } } //]]>